Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Rencontre avec Elise, pigiste très pop

Elise Costa

Elise Costa signe depuis quelques mois de merveilleux papiers dans la rubrique Peoplelogie de Glamour.com. Car son truc, c’est le décryptage de la pop culture avec ce que ça sous-entend d’hollywoodien et une bonne pincée d’humour à froid. Présentation.

Peux-tu nous décrire ton job ?
J'écris des chroniques pop-culture pour des webzines, et la presse de temps en temps. Mon truc, c'est de prendre au sérieux des sujets superficiels... c'est-à-dire traiter de façon pseudo-universitaire des micro-phénomènes de société comme les gifs animés, la disparition de chips au ketchup ou Lindsay Lohan. Disons que ça représente 75% de mon boulot. Pour le reste, je fais des piges plus "classiques".

Quelles études as-tu faites ?
Rien à voir : j'ai fait 5 ans de droit et j'ai un master 2 en propriété littéraire et artistique. Une de mes spécialités en sortant de la fac, c'était droit d'Internet (ma matière préférée).

Comment as tu eu l'idée de te lancer dedans ?
J'ai d'abord une dette envers les journalistes outre-Atlantique qui ont fait de la pop-culture un genre à part entière. Ce qui me plaît là-dedans, c'est d'étudier et d'analyser des sujets a priori inintéressants. Et par , déculpabiliser les gens : lire la presse people ou regarder la dernière sex-tape d'une starlette hollywoodienne ne fait pas d'eux des bovins sans cervelle. Mais au début je ne me suis pas dirigée vers ça de façon consciente et réfléchie, ça s'est fait plutôt naturellement.

Quand tu étais petite tu voulais faire quoi ?
Avocate pour pourfendre l'injustice et défendre la veuve et l'orphelin. Et écrivain pour raconter des histoires. Comme quoi, ça reste cohérent.

Ton premier papier c'était quoi ?
Quand j'avais 6 ans j'écrivais des nouvelles (sûrement avec 4 mots de vocabulaire) que j'agrafais ensuite pour mettre dans la boîte aux lettres des voisins. Dessus il y avait une gommette avec écrit "5 francs" - m'enfin c'était plus pour donner une légitimité au bouzin qu'autre chose vu qu'en réalité c'était gratuit. Ensuite il y a eu mon premier "vrai" papier sur les Suicide Girls, et mon premier papier payé sur "pourquoi je préfère la verveine le samedi soir".

Quel est ton statut ?
Je crois qu'on dit travailleur indépendant.

C'est quoi les étapes administratives ?
Ah non, la question piège ! C'est un système un peu complexe et obscur, et il m'a fallu du temps pour l'appréhender. La première étape est de parler avec plusieurs personnes qui exercent le métier (journalistes freelances ou pigistes) pour savoir sous quel régime ils sont. La deuxième étape est de s'inscrire soit à l'URSSAF, soit à l'AGESSA. La troisième étape est d'allumer un cierge en espérant que tout se passe bien. Mais une fois la première année passée normalement, la paperasse devient moins compliquée à gérer

Tu arrives à te rémunérer ? Tu gagnes combien ?
Jésus ! Je touche du bois, mais oui. Pour ce qui est des biftons, je dois gagner entre 1500 et 2000 € par mois.

Raconte nous une journée type.
La plupart des gens imaginent les freelances comme des branleurs qui passent leur journée à se dessiner des peintures vaudou sur le torse en hurlant des insanités depuis leur balcon. Ils ont totalement raison (c'est pour ça que j'ai accepté le job). La vérité est moins reluisante, puisqu'un boulot reste un boulot qui doit être fait en temps et en heure. Je me lève donc à 8h, j'écoute les infos, je lis mes mails, je vais voir quelques lolcats puis je commence à écrire. A MIDI QUARANTE CINQ précises j'arrête tout pour déjeuner en regardant Bruce Toussaint sur Canal+ puis je m'y remets. L'après-midi je continue à écrire jusqu'à 16-17h et ensuite je lis pendant 3 ou 4 heures - je ne crois pas qu'on puisse bien écrire sans ça. Puis je me gratte le slip : voir des amis, regarder un film, rire bêtement... avant de lire au lit.

En parlant de voir des amis et rire bêtement, je t'ai croisé il y a quelques temps dans un bar obscur du 11ème arrondissement. Tu y dédicaçais ton bouquin sur Britney, peux-tu m'en dire plus ?
Oui, en 2010 j'ai pris l'habitude de dédicacer dans quelques bars mal famés et librairies pour la sortie de mon bouquin, Comment Je N'Ai Pas Rencontré Britney Spears. Une sorte de docu-fiction sur fond de routes américaines, puisque je suis allée aux Etats-Unis pour aller sur les traces de Britney Spears : à New-York, elle a commencé, Las Vegas elle s'est mariée en jean troué pour 55$, ou encore Los Angeles elle vit aujourd'hui... Ce qui m'intéressait, c'était de chercher à comprendre le phénomène : comment une fille de la classe moyenne, pas forcément très douée et pas forcément super belle, a-t-elle pu devenir une icône pop et marquer une génération ?

Et maintenant quel est ton projet ?
Lever un peu le pied pendant quelques mois pour pouvoir écrire mon second manuscrit.

Ta plus grande galère de pigiste ?
Je n'ai jamais eu de galère monstrueuse qui m'aurait fait remettre tout en question, mais il est arrivé que certains mois soient plus difficiles que d'autres. C'est d'autant plus dur quand on te refuse un papier parce que "trop underground" et que tu vois que tout le monde en parle six mois après. Mais bon, c'est le jeu. Un jour, je suis tombée sur un rédac-chef odieux qui gloussait dans sa grosse moustache pleine de miettes dès que je lui proposais un sujet, en me demandant si j'avais bien lu son magazine... tout ça pour apprendre à la fin qu'il ne payait pas les pigistes, que son truc tournait au bénévolat.

Ton plus grand coup de bol ?
Je dirais avoir rencontré toutes les personnes qui m'ont fait confiance jusqu'à maintenant, que ce soit ma première rédac' chef ou mes éditeurs. On ne réussit jamais seul.

Tu te vois comment dans 10 ans ?
Toujours à écrire chez moi, dans mes charentaises, avec de la nouvelle musique, et de la bière fraîche au frigo.

LIRE LA SUITE
Nora Hamzawi
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.