Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Comment survivre à Noël au bureau

Mode d

Pot de fin d'année gênant ou journée des pulls moches... Au boulot, Noël rime parfois avec malaise, surtout si vous n'êtes pas branchée “Christmas spirit“. Voici nos conseils pour traverser cette période turbulente la tête haute et l'honneur sauf !

La journée des pulls de Noël moches

Chez nos voisins Anglo-saxons, le “ugly christmas sweater day“ est une véritable institution. Chaque 12 décembre, les salariés arborent leurs pulls sapins et rennes à grelots les plus hideux comme s'ils se rendaient à un goûter chez leur grand-mère.
Malheureusement pour nous, l'idée commence à faire des émules dans les entreprises françaises. Autant être franche, s'il s'agit d'un vrai rituel de Noël dans votre boîte, vous aurez du mal à y échapper sous peine de passer pour une rabat-joie. Passons maintenant à la bonne nouvelle : tout le monde aura l'air aussi ridicule que vous, donc pas de honte à lâcher prise. Si le jacquard à guirlandes lumineuses n'est pas votre truc, un bon gros tricot de hipster bûcheron fera l'affaire. En plus, c'est l'excuse parfaite pour faire le tour des boutiques vintage.

La loterie du Père Noël secret

Offrir des cadeaux à ses collègues, c'est plutôt sympa, mais la mission est plus délicate lorsqu'il s'agit de votre boss. Alors que faire si vous avez le malheur de tirer le nom de votre chef tyrannique à la loterie de Noël ?
Option numéro 1 : échanger votre bout de papier avec la star de l'open space, celle que tout le monde aime et qui aime tout le monde.
Option numéro 2 : s'atteler à la tâche en privilégiant un objet neutre comme un mug (s'il boit beaucoup de café),un carnet Moleskine (s'il se prend plutôt au sérieux), ou un accessoire de bureau estampillé “I'm the boss“, pour le flatter avec ironie s'il est du genre autoritaire.
Évitez, par contre, d'exploser le budget fixé pour lui offrir un cadeau de rêve. Rien de moins subtile comme tentative de fayotage.

La collègue euphorique

Elle parle des fêtes dès le mois de septembre, écoute en boucle "Last Christmas" de Wham à fond dans l'open space, décore son bureau avec un mini-sapin. À l'approche du 25 décembre, votre voisine de bureau retrouve son âme d'enfant et ressent le besoin de partager ce bonheur avec vous.
Si vous adorez parler des téléfilms de Noël ou égrener la liste des cadeaux qu'il vous reste à acheter, c'est l'interlocutrice parfaite. Sinon, mieux vaut trouver un sujet de diversion ou mettre des écouteurs pour s'isoler. Mais, avouez-le, son euphorie est un peu contagieuse, l'autre jour à la machine à café, vous avez même fredonné à tue tête “All I Want For Christmas Is You“ de Mariah Carrey.

Le pot de fin d'année

Avant de partir en vacances (ou pas), il reste une dernière épreuve : le pot de Noël. À défaut de vous accorder une prime, votre employeur tient à vous payer en alcool, bûche et foie gras. C'est là que le bât blesse : après une journée fatigante, il est tentant de se jeter sur le champagne. Ce qui donne des fins de soirées étranges faites de confidences involontaires, de danse sur les tables ou d'échanges de salive avec Marc de la compta...
Le lendemain, seuls quelques vestiges de la soirée subsistent, des clichés Instagram gênants et un live-tweet qui dérape. Un conseil pour éviter d'alimenter toutes les discussions jusqu'à l'année suivante : rester digne, sobre (ou presque), et opter pour un verre d'eau (ou de coca) entre deux coupettes.

Le 24 décembre au bureau

Ayant utilisé tous vos congés payés pour partir au fin fond du Pérou cet été, vous voilà seule dans l'open space à la veille de Noël. Les couloirs de l'entreprise sont si vides que vous avez l'impression d'être dans un film post-apocalyptique. S'il est tentant de se tourner les pouces tel un travailleur aoûtien, la journée risque d'être interminable sans un minimum d'occupation.
Le secret pour survivre à cette journée réside dans la demi-mesure, dans l'art d'être productif tout en s'accordant des pauses Facebook, café-clope ou Candy Crush. Votre boss est présent ? Prétendez avoir un train à prendre pour partir plus tôt.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.