Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Job : le meilleur conseil qu'on m'ait donné

Playmo

Si tous les conseils sont bons à prendre, il en existe parfois qui ne s'oublient jamais.

"Ne pas sacrifier ma vie à mon boulot. C’est une habitude très française de partir à 21h30 pour montrer qu’on est hyper motivés. Mais un jour où j’étais encore au bureau le soir, mon grand boss m’a expliqué qu’il serait plus impressionné si j’arrivais à faire bien mon travail dans les horaires impartis, et que négliger ma vie perso, c’était aussi me négliger moi-même. Depuis ce jour, je bosse normalement, je donne un coup de cravache quand nécessaire, et je consacre mes soirées à ma fille, mon  mec, mes amis… et moi."
Marie, 32 ans, chef de produit.

"Etre ponctuelle, tous les jours : ça a l’air bête comme ça, mais c’est la base de la base."
Joséphine, 26 ans, graphiste.

"Mettre la main à la pâte si nécessaire. Ce n’est pas parce qu’on a des responsabilités qu’il ne faut pas de temps en temps revenir à des tâches plus ingrates quand son équipe est sous l’eau. C’est bon esprit et ça force le respect. C’est en observant mon ancienne manageuse que j’ai appris ça."
Philippine, 38 ans, audit.

"Considérer que TOUTE expérience a son importance. Un stage doit se vivre avec autant d’intensité qu’un premier job car c’est la première étape dans la constitution d’un réseau professionnel. "
Sarah, 34 ans, chef d'entreprise.

"Accepter un job et arrêter mes études (je venais de finir un cycle et hésitait à continuer encore). Je me suis dit que je pourrai toujours reprendre mes études plus tard. Ce job, c'est le mien aujourd'hui."
Claudia, 25 ans, journaliste.

"Un jour on m’a dit “no zob in job”… Si j’avais suivi ce conseil, je n’aurais pas eu mon fils et bien que je n’en saurais rien je le regretterais bien aujourd’hui."
Sébastien, 32 ans, directeur artistique.

''Tu peux dire ce que tu veux, mais veille à ce que tu écris... Quand la situation devient conflictuelle, on m'a conseillé de ne jamais me mettre en difficulté en mettant par écrit quelque chose qui pourrait m'être reproché par la suite."
Louise via Facebook.

"Mon père m'a dit un jour : soit polie, et tout ira bien".
Angèle, 29 ans, éditrice.

"Personne n'est irremplaçable. Il ne faut jamais se croire indispensable, la machine n'arrêtera pas de tourner si tu n'es plus là."
Camille, 24 ans, chargée de communication.

"Fais seulement ce que tu aimes".
Adrien, 38 ans, illustrateur.

"Apprend à dire NON. Le plus dur n'est pas d'accepter quelque chose mais de savoir refuser. Dans plusieurs situations, je me suis effectivement rendue compte que c'est ce qu'il y a de plus difficile dans le travail. On a peur de décevoir, de passer pour une fine bouche ou de louper une opportunité. Mais au final, je n'ai jamais regretté mes «non»."
Anouk, 24 ans, assistante de production.

"D'être patiente. Désormais, je prends chaque boulot comme une étape vers autre chose plutôt que comme une fin en soit."
Ondine, 27 ans, scénariste.

"Ne pas être trop exigeante et accepter des boulots qui ne payent pas de mine : c’est essentiel dans mon milieu. Cette année, après avoir bossé sur 3 courts-métrages gratuitement, un producteur m’a repéré et m’a offert un contrat de 6 mois sur une émission de télé. C’est aussi comme ça que se passe."
Gwendoline, 24 ans, maquilleuse.

"Déjeune avec tes collègues !"
Matthias, 31 ans, vendeur.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.