• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Portrait : Anne-Sophie, co-fondatrice du site Caratime.com

Job

A seulement 25 ans, Anne-Sophie a créé le site de vente en ligne de bijoux Caratime.com en collaboration avec son mari. Rencontre avec une acharnée de travail.

Peux-tu me décrire ton boulot?
J’ai créé avec mon mari un site internet sur lequel je vends des bijoux et des montres, Caratime.com. Notre but est de présenter des jeunes designers talentueux que je découvre aux quatres coins du globe. Comme nous sommes une start-up, mon boulot est transversal, de la compta' au marketing, DA, recherche de marques, communication et relations presse aux tâches plus ‘geek’ , tout y passe.

Quelles études as-tu faites ?
Aucune. Après mon bac mention bien, j’ai commencé des études de marketing mais je m’ennuyais, j’avais envie de travailler, d’être indépendante. A 18 ans j’ai décroché mon premier job dans le service de presse d’un parti politique et après j’ai enchaîné les boulots.

Comment as tu eu l'idée de te lancer là dedans ?
Caratime était l’idée de mon mari, et j’ai eu envie de développer cette boîte car c’était un nouveau challenge pour moi. Je ne connaissais rien au web ni à la joiaillerie d'ailleurs, mais quand on s’intéresse aux choses, tout est possible !

Quand tu étais petite tu voulais faire quoi ?
Chaque semaine je voulais faire quelque chose de nouveu. Finalement, je suis toujours petite.

T'as dit quoi à ton banquier ?
Faites-moi confiance.

Ta première boîte c'était quoi ?
C'était un petit bureau presse que j'ai créé quand j’avais 20 ans. J’avais des budgets d’hôtels, de cosméto bio…

Quel est ton statut ?
Je suis co-fondatrice.

Faut-il un gros budget pour se lancer dans ce genre de projet ?
Bien plus que nous pourrions le penser. Créer un site web marchand et une ‘marque’ coûte cher : il faut compter la technique pour développer le site et le maintenir à jour. L’aspect logistique lui aussi est onéreux: sélectionner les produits, shooter les pièces, retoucher les photos, les mettre en ligne, les ‘marketer’ sur le web et avec la presse...

Quelles sont les étapes administratives ?
Oulà, on touche le "darkside"… Caratime est une holding qui a une filiale en France, une autre en Angleterre et bientôt une aux Etats-Unis.
A chaque fois il faut créer la structure juridique SARL en France, Limited Company en Angleterre, créer les comptes bancaires… C’est toujours assez laborieux.

Comment as-tu formé ton équipe ?
J’ai eu énormément de chance dès ma première ‘employée’ avec qui je suis devenue amie. Aujourd’hui nous sommes 5, à Londres, une équipe jeune, super dynamique, qui croit en Caratime et qui en veut ! C’est un bonheur le matin d’arriver au bureau, vraiment.

Raconte nous une journée type.
Dès que je me lève je réponds à mes mails, puis je vais au bureau un peu avant 9h. Mon équipe arrive vers 9h30/10h, on fait un point sur la journée, les objectifs, les marques à mettre en ligne, updater… Après mon programme varie en fonction des tâches à effectuer, des designers à rencontrer. Les journées me semblent toujours trop courtes, je ne prends pas de ‘pause déj’ sauf si c’est pour un rendez-vous pro, et en général je quitte le bureau vers 20h… Avant de me coucher, je me dis que j’irai demain matin tôt au sport, ce que je n’arrive plus à faire.

Et maintenant quel est ton projet ?
Continuer à faire grandir Caratime à developper notre visibilité à l’international et soutenir une association caritative via Caratime.

Ton plus gros coup de bol dans cette aventure ?
Etre convaincue que tout est possible, et de vivre avec une personne qui est également entrepreneur, qui fait preuve de beaucoup d’empathie et de patience, surtout quand je suis très stressée…

Tu te vois comment dans 10 ans ?
Toujours super active, j'aurais 35 ans ! J’aimerais que Caratime.com soit le site de référence de ‘Fashion Jewelry & watches’ … et pouvoir enfin développer un projet perso qui me tient à cœur, en partenariat avec une association qui fait du micro-crédit pour les femmes… A suivre !

LIRE LA SUITE
Nora Hamzawi
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.