Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Inès et ses petits faire-part à l'américaine

Ines

Ce n'est pas parce que vous attendez un heureux évènement que vous êtes obligées de vous prendre dix ans... Rencontre avec Inès 27 ans, créatrice de faire-part chics et pas tradi.

Peux-tu me décrire ton boulot?
Je suis directrice artistique. Je conçois et crée des faire part de mariage, naissance et autres événements. Je commence par trouver le bon concept, je fais la création et je m'assure de sa cohérence avec le thème et le style choisis pour la journée.

C'est quoi un faire-part à l'américaine ?
C'est un faire-part qui sort de l'ordinaire avec plus de couleurs, plus de motifs et plus de créativité. Je crois qu'on a fait le tour de pas mal de choses pour le mariage en France et qu'il est temps de se renouveler. L'exercice difficile c'est de faire original tout en restant dans le bon goût et le chic français.

Et toi, pour ton propre mariage, tu as eu envie de choses un peu différentes ?
Oui ! Notamment des chaussures roses fuchsia ! Quand j'ai expliqué à ma mère que je voulais des chaussures de couleur, elle m'a prise pour une dingue. Résultat, c'était canon et toute la journée on ne m'a parlé que de ça. Mes chaussures comptaient quasiment plus que ma robe ! Conclusion, il faut savoir sortir des codes.

Tu as réalisé tes propres faire-part ?
Je n'ai malheureusement pas eu le temps, on a donc eu droit à un faire part plus classique, mais très élégant. Je regrette juste qu'il n'ait pas été plus fou, comme ce que je propose aujourd'hui. Pour le reste du mariage on a fait toute la déco, la salle étant complètement vide ! On a fait attention à chaque détail, des livrets de messe aux menus en passant par les photophores faits à la main pour chaque invité. C'était beaucoup de boulot, mais je donnerais n'importe quoi pour recommencer.

Quelles études as-tu faites ?
J'ai fait les Beaux Arts et Sup de Création, qui forme les directeurs artistiques dans la publicité.

Comment as tu eu l'idée de te lancer là dedans ?
Quand j'ai organisé mon mariage, je passais mes soirées sur les sites et blogs de mariage et entre autres les sites américains. Je me suis rendue compte qu'ils avaient plein d'idées top qu'on pourrait amener en France.

Quand tu étais petite tu voulais faire quoi plus tard ?
Pâtissière ! Je voulais plein de gâteaux et de couleurs.

Ta première création ?
Des créations pour des agences de pub.  Je réalisais des plaquettes, des vitrines et des PLV. Je créeais des concepts globaux que je déclinais ensuite sur différents supports.


Quel est ton statut ?
Je suis auto-entrepreneur. C'est hyper simple comme statut et facile à gérer quand on est pas très paperasse...


Faut-il un gros budget pour se lancer dans ce genre de projet ?
Non, il faut juste de la créativité et de l'imagination. J'ai dessiné un site qu'une copine a développé, j'ai imprimé des flyers que j'ai distribué et avec un peu de bouche à oreille c'était parti !
 

Et toi tu arrives à te rémunérer ? 
Pour l'instant c'est le début de mon activité mais ça démarre fort. Je pense vite pouvoir me rémunérer, l'important c'est de faire parler de soi.

Si quelqu'un veut faire appel à toi, il faut qu'il s'y prenne combien de temps à l'avance et que doit-il savoir ? 
Il faut en moyenne s'y prendre 5-6 mois avant le mariage. J'ai déjà une cinquantaine de modèle créés. Si les gens prennent un modèle existant, c'est 150€ et pour une nouvelle création, c'est 300€. Dans ce budget, la gestion de l'impression est comprise mais pas l'impression elle-même, et on peut changer les couleurs, le format, les textes, ajouter plans, coordonnées… Je réalise également les livrets de messe, menus et plans de table pour qu'il y ait une vraie logique graphique dans tout le mariage.

Raconte nous une journée type.
Je passe une bonne partie de la journée sur des sites à faire de la veille. Il faut regarder partout tout le temps pour être inspiré. J'ai un dossier de veille énorme. Et je crée des modèles de faire-part autant mariage que naissance. Je vais chez l'imprimeur régler les détails des devis...

Et maintenant quel est ton projet ?
Des faire-part à gogo !

Ton plus gros coup de bol dans cette aventure ?
Mes amis et ma famille qui me font plein de pub.

Tu te vois comment dans 10 ans ?
La référence du faire-part autant pour le mariage que pour les naissances et d'autres occasions, avec un maximum d'idées venues d'ailleurs.

Mon petit faire-part à l'américaine

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.