Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Lisa et Adélaïde, créatrices de headbands

adeli 1

Adélaïde et Lisa ont 25 ans et sont toutes les deux fans de headbands. Il y a six mois elles décident de transformer leur passion en entreprise et créent Adéli Paris, le royaume du bijoux de tête parisien. Rencontre.

Adéli c'est quoi ?
Adélaïde & Lisa: Adéli Paris est une marque d'accessoires pour cheveux. On voulait absolument faire des créations made in France à des prix accessibles. Notre but ultime ? Tordre le coup aux idées reçues en prouvant que le headband est l'ami de tous les minois et de toutes les excentricités capillaires.

Comment avez-vous eu l'idée de monter ce projet ?
A & L :Devant la pauvreté de l'offre, on a commencé a créer nos propres serre-têtes bien avant que Queen B. déclare que c'était un must. De fil en aiguille, on a imaginé des headbands, des peignes et des bandeaux pour notre entourage.

Avant vous faisiez quoi ?
Adélaïde: Je travaillais en agence de publicité et ensuite au sein de la cellule web d'une grande marque de cosmétiques.
Lisa: J'étais rédactrice mode et beauté.

Quelles études avez-vous faites?
Adélaïde: J'ai d'abord passé un Master en communication et marketing puis j'ai décidé de faire un master dans une école de mode afin de me perfectionner dans les métiers de la mode.
Lisa: J'ai fait des études de journalisme.

Quand vous étiez petites vous vouliez faire quoi?
Adélaïde: Je ne savais pas exactement ce que je voulais faire. En revanche j'étais très attirée par les métiers artistiques et plus particulièrement par le monde du cinéma.
Lisa: Je voulais être Carine Roitfeld. A l'époque pour moi c'était un peu l'équivalent du président de la république mais dans la mode.

Votre première création c'était quoi ?
Adélaïde: Il y a eu beaucoup de "premières créations". Nous avons commencé à créer différents modèles sur-mesure dans mon appart du Marais. Chaque soir après le boulot Lisa me rejoignait avec une bonne bouteille et on laissait place à notre imagination...
Lisa: On avait fabriqué un serre-tête conceptuel qui répondait au doux nom de "Yalalahihou". Un mélange de tissus improbables qui s'entremêlaient pour créer une couronne. Une pièce devenu collector aujourd'hui.

C'est votre projet à plein temps maintenant ?
Adélaïde: Depuis quelques mois oui. Ca n'a pas été une décision facile à prendre mais on a eu une réelle envie d'aller plus loin.
Lisa: On a tout quitté il y a 5 mois pour se mettre à plein temps sur la marque. Ca devenait nécessaire, on avait l'impression de mener une double-vie. En vraies fonceuses, on ne pouvait plus faire les choses à moitié.

Quel est votre statut ?
A & L: Pour démarrer on a opté pour le statut d'auto-entrepreneur qui facilite clairement le démarrage d'un projet et évite bien des soucis de comptabilité. Maintenant nous sommes en train de basculer sur le statut de SARL afin de continuer le développement de la marque et d'officialiser avec la société Adéli Paris.

Faut-il un gros budget pour se lancer dans ce genre de projet ?
Adélaïde: Il est évident qu'on ne peut pas se lancer sans moyens financiers. Dans notre cas, nous avons été financées à 100% par nos familles qui croyaient autant que nous au projet. Ils nous ont été d'une grande aide et sans eux rien de tout cela n'aurait été possible…

Arrivez-vous à vous rémunérer ?
Adélaïde: Pas encore, mais c'est l'un des sacrifices qu'il faut faire lorsqu'on monte sa boîte. En revanche nous ne sommes plus à perte depuis quelques mois et ça c'est déjà une très bonne chose!

Racontez nous une journée type.
Adélaïde: L'intérêt d'être à son compte, c'est de casser la monotonie à laquelle on fait face lorsqu'on est salarié. Chez Adéli, aucune journée ne se ressemble. Et comme nos équipes sont encore réduites, on est sur tous les fronts : RP, distribution, marketing, création, on touche à tout, tout le temps. Ceci dit on essaye toujours de travailler sur un dossier différent avec Lisa… Et on ne grille jamais la pause goûter!

Et maintenant quel est votre projet ?
Adélaïde: Développer Adéli Paris plus que jamais. Notre but principal étant de développer la distribution en boutiques et de nous faire connaître auprès de notre cible en France et à l'étranger!
Lisa: Conquérir le monde pour enturbanner les plus grandes: Vanessa Paradis, Les Brigitte, Kate Middleton... on est assez ouvertes!

Vous dans 10 ans ?
Adélaïde: Dans nos bureaux avec des enfants qui courent partout et des maris aimants qui nous soutiendront dans cette belle aventure… A bon entendeur salut!
Lisa: A la tête d'un empire, coiffées en Adéli Paris bien sûr!

LIRE LA SUITE
Nora Hamzawi
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.