• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Job : et si on parlait salaire ?

Salaire1

On vous dit tout pour aborder l'un des sujets les plus délicats du monde du travail avec votre supérieur. Et pour sortir de son bureau le sourire aux lèvres.

Parler salaire lors d'une première embauche

Comment savoir ce que je vaux vraiment ?
En regardant tout simplement les tarifs qui se pratiquent sur le marché et les grilles de salaire associées à son métier (lejustesalaire.com, juritravail.com/salaire...). On essaye aussi de comparer des profils et des offres similaires aux nôtres, en effectuant des recherches sur Internet ou dans des magazines spécialisés. "Aujourd'hui, nous avons énormément d'outils pour avoir ce type d'informations. Ne pas connaître sa valeur peut ôter toute crédibilité lors d'un entretien d'embauche", explique Philippe Guittet, coach professionnel et fondateur de PG Conseil, cabinet de conseil spécialisé dans la gestion de carrière. On arrive informée en entretien, donc.

Comment négocier mon salaire sans me faire mal voir ou me faire passer devant ?
Tout est question de bon sens : si l'on a conscience que dans un cas précis, notre profil est rare et recherché (si l'on parle une langue peu courante par exemple ou si l'on a un autre atout que l'on sait précieux), on pourra se permettre de négocier. En revanche, si l'on sait qu'en face de nous, la concurrence est rude, on évite ce genre de pourparlers... "Bien sûr, le recruteur se sera aussi renseigné sur notre valeur au préalable et aura déterminé une enveloppe plus ou moins exacte quant au salaire que l'on peut toucher raisonnablement pour ce poste", précise Philippe Guittet. On analyse alors le terrain avec prudence avant de faire monter les enchères histoire de ne pas se faire doubler bêtement par un profil similaire.
 

Parler salaire après un certain temps passé dans l'entreprise

Au bout de combien de temps je peux me permettre de demander à être augmentée ?
On ne va pas forcément raisonner en terme de temps, mais plutôt en terme de performance. Il faut se demander si cette augmentation est réellement légitime. A nous donc de déterminer le moment opportun pour en parler."L'idéal est d'aborder le sujet après avoir réalisé un joli coup ou une grosse quantité de travail. On multiplie ainsi ses chances d'être entendu".

Face à lui, comment aborder le sujet avec tact ?
Le moment délicat est arrivé. Avant toute chose, on ne s'excuse pas d'être là, et on n'a pas peur de se valoriser si on le mérite. On garde quand même bien en tête que tout est plus ou moins noté dans un dossier (ou gravé dans les esprits de ses supérieurs), alors pas d'exagération."Il faut savoir se vendre subtilement tout au long de l'année et pas seulement lors de cet entretien. La demande se fait entendre beaucoup plus facilement dans ce cas-là". On se renseigne aussi au préalable sur ce qui est possible pour son entreprise. "Demander une augmentation surestimée peut passer pour une forme d'ignorance ou de négligence envers son entreprise", ajoute Philippe Guittet. Pas d'absurdités, évidemment.
On peut aussi parler en terme d'"investissement" ("Voilà ce que j'ai fait jusqu'à présent, voilà ce que je pourrais faire désormais avec cette augmentation"). Selon Philippe Guittet, "il est important de ne pas parler de soi qu'au passé, mais aussi au futur. Ca montre qu'on se projette dans l'entreprise".

Et comment ne pas l'aborder, justement ?
En demandant une augmentation démesurée donc, en se comparant sans cesse à ses collègues, en étant agressif, ou encore en faisant référence au chiffre d'affaires de l'entreprise pour se justifier. "Ce genre d'arguments basiques sont vraiment à éviter si vous ne voulez pas énerver votre patron".
 

Comment je fais face à un refus ?
Si notre recruteur refuse, on lui demande pourquoi. Cela pourra être une question de moyens (si l'entreprise est au bord de la faillite, pas besoin de faire un dessin), mais aussi lié nos propres erreurs. En demandant les raisons de ce refus, on pourra donc tenter de se corriger. "S'il s'agit d'un manque de compétences de notre part dans un domaine, on pourra toujours en profiter pour réclamer une formation qui nous apportera les qualifications nécessaires pour être augmenté par la suite." Malin.

Comment je gère une augmentation validée auprès de mes collègues ?
Tout dépend de la relation que l'on entretient avec eux."Culturellement, en France, l'argent est un sujet tabou. On n'hésitera pas à raconter la dernière blague salace à la machine à café mais on ne parlera quasiment jamais de salaire", analyse Philippe Guittet. On reste discret, mais on ne cache pas non plus les choses si on nous pose la question. Si certains nous parle de "chance", on parlera surtout de "compétences" (sans se faire mousser non plus, hein). A l'inverse, si notre demande d'augmentation a été rejetée, on peut poser des questions à nos collègues pour comprendre pourquoi ils y ont eu droit.   

Si je change de poste, j'ai le droit d'exiger une augmentation ?
Comme lors d'une embauche, il faut avoir conscience de la valeur du poste et de ses responsabilités en s'informant. Un changement de poste implique souvent des modifications profondes du contrat de travail, et donc une réévaluation de salaire. "L'entreprise ne nous offre pas un poste avec de plus grandes responsabilités pour nous faire plaisir. Si elle le fait, c'est parce qu'elle a besoin de nous. On peut donc imaginer que l'augmentation va de pair, ou que l'on peut l'exiger sans se heurter à un refus si elle n'était pas au programme."

Je peux me faire renvoyer si j'exige une augmentation au mauvais moment ou que je ne la mérite pas encore ?
Légalement, bien sûr que non. Au pire, cette demande sera perçue comme une faute de jugement ou comme de l'amateurisme...

Merci à Philippe Guittet, coach professionnel et fondateur de PG-Conseil, agence spécialisée dans la gestion de carrière et le coaching en revalorisation. Plus d'infos sur www.pg-conseil.com.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.