Actuellement en kiosque !

GL cover mag Juin/Juillet 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Quels sont les rituels matinaux des business women ?

Hapsatou Sy, chroniqueuse au Grand 8 sur D8 et entrepreneuse beauté Fany Péchiodat, fondatrice du groupe My Little Paris Catherine Barba, créatrice d’entreprises, business angel et administratrice de start-up Sophie de Closets, directrice de la maison d 9

Sport, musique, lecture... Chaque femme active a un secret pour démarrer sa journée de travail dans la bonne humeur et la sérénité. Éditrice, chroniqueuse ou cheffes d'entreprises, neuf d'entre elles nous ont confié les détails de leur routine matinale.

LIRE LA SUITE
1 /9

Hapsatou Sy, chroniqueuse au Grand 8 sur D8 et entrepreneuse beauté

Hapsatou Sy, chroniqueuse au Grand 8 sur D8 et entrepreneuse beauté

"Je me couche rarement avant 1h30, heureusement, 5h30 de sommeil me suffisent amplement. Avant même de m'extirper de la couette, j'allume mon téléphone. Je suis souvent angoissée à l'idée qu'il se soit passé quelque chose de grave pendant la nuit. Puis, je mets la radio (Chérie FM ou Europe 1) et je bois un jus d'orange pressé et un chocolat. Sans ça et une bonne dose de Michael Jackson, impossible d'être opérationnelle. Comme je fais mes soins beauté (gommage, hydratation, etc) le soir, il ne me reste plus qu'à prendre une douche et à me tartiner de mon huile, Cas de force majeure. L'avantage de travailler à la télévision, c'est qu'il est inutile de se maquiller. J'arrive sur le plateau vers 9h et on s'occupe de moi pendant 45 min. Ensuite, c'est l'heure de la réunion pour préparer l'émission du jour."

Le Grand 8, du lundi au vendredi à 10h45 sur D8.

2 /9

Fany Péchiodat, fondatrice du groupe My Little Paris

Fany Péchiodat, fondatrice du groupe My Little Paris

"J’aime travailler entre 6 et 7h sur des sujets créatifs par exemple. C’est le moment de la journée où j’ai mes meilleures idées. Je pense que les lève-tôt ont du temps de vie gagné sur les autres, c’est comme s'ils avaient double ration ! Je suis une hair-alcoholic. Un de mes premiers rituels est de me faire des boucles avec mon fer à friser. Je fais aussi quelques exercices de sport, mais mon vrai quart d’heure de relaxation est mon petit-déjeuner. Certaines ne jurent que par le café ou le jus de citron, moi, c'est la charcuterie qui me permet d'attaquer ma journée. Certainement, un héritage de mes origines auvergnates. Dans une start-up, quand on arrive au bureau, on ne sait jamais ce qui nous attend. Les journées passent et ne se ressemblent pas. On peut avoir en l’espace d’une heure une nouvelle incroyable qui va changer la vie de l’entreprise, ou une énorme déception. Une fois qu’on a goûté à l’énergie et l’adrénaline de l’entrepreneuriat, difficile de s’en passer !"

3 /9

Catherine Barba, créatrice d’entreprises, business angel et administratrice de start-up

Catherine Barba, créatrice d’entreprises, business angel et administratrice de start-up

"Certaines prennent leur téléphone pour regarder leurs mails. Moi, dans mon lit, je consulte l'applicationl'Évangile au quotidien“. C'est le moment où je peux enfin me reconnecter, prendre des distances avec mon quotidien, me recentrer sur l'essentiel : ma famille et... la nourriture (rires). Chez moi, le petit-déjeuner c'est sacré. C'est la première chose à laquelle je pense en ouvrant les yeux. Je mange du sucré, du salé, du poulet, du fromage... C'est un peu le brunch du dimanche chaque jour. Pour me requinquer, je finis toujours ma douche par de l'eau fraîche. Après, plus rien ne peut m'arrêter. Quand mes filles sont à l'école, à partir de 8h-8h30, je commence à travailler. J'ai un bureau, mais je suis plutôt nomade. Le plus souvent, j'ai des conférences ou je me rends dans les start-ups dans lesquelles j'ai investi."

4 /9

Sophie de Closets, directrice de la maison d'édition Fayard

Sophie de Closets, directrice de la maison d'édition Fayard

"Mon alarme, c'est mon bébé. Il me réveille en général vers 6h. Après lui avoir donné le biberon, on prend le petit-déjeuner en famille. Un repas complet à base de pancakes, œufs à la coque, fruits frais. C'est un moment de convivialité, le seul où on est sûrs d'être réunis mon mari, mes deux fils et moi, autour d'une table. Dès que j'ai un moment, je me consacre à la lecture de manuscrits sur lesquels je travaille. J'entame ma journée avec un ou plusieurs rendez-vous à l'extérieur avec des auteurs ou des journalistes. Avant, j'allais à la piscine, mais avec la naissance du dernier, le matin est devenu un moment très speed, une course perpétuelle. Les longueurs, c'est plutôt le soir, maintenant."

5 /9

Ombline Le Lasseur, cofondatrice du site de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank

Ombline Le Lasseur, cofondatrice du site de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank

"Dès que j'ouvre les yeux, je vais à la fenêtre pour regarder s'il fait beau. J'ai besoin de soleil pour recharger mes batteries. D'ailleurs, mon aînée aime bien consulter la météo sur le téléphone et l'annoncer à tout le monde. Le matin, la musique est omniprésente chez nous. J'écoute du hip-hop, mais je réveille mes deux filles avec l'album de Taylor Swift. Comme elles sont intolérantes au gluten, je dois chaque jour leur préparer leur repas du midi. C'est loin d'être une corvée, toutes ces odeurs me réveillent et me donnent de l'énergie. Comme le fait de boire un verre d'eau chaude avec du jus de citron ou de prendre un moment pour me maquiller les yeux. Deux fois par semaine, je vais faire 1h30 de yoga Bikram. J'adore l'intensité de la discipline. On en ressort complètement vidée. J'ai mes habitudes, mais j'essaie d'éviter que la routine s'installe. En fonction des saisons, de mon humeur du moment, je change quelques détails dans mon quotidien."

6 /9

Marie Courroy, fondatrice du eshop Modetrotter.com

Marie Courroy, fondatrice du eshop Modetrotter.com

"Je suis une couche-tôt et une lève-tard. J'ai vraiment besoin de sommeil. Idéalement, je m'endors à 23h pour me réveiller à 8h30. L'avantage, c'est que je suis rarement fatiguée, donc je saute du lit dès que l'alarme sonne. A moins d'une catastrophe, je suis toujours de bonne humeur. J'ai une mélodie dans la tête, envie de chanter. J'allume I-Télé pour regarder les infos, je me prépare et, parfois, je prends un petit-déjeuner. J'en profite pour m'asseoir devant la télévision, consulter Instagram et, mes messages pour savoir à quelle sauce je vais être mangée. Ça me prépare mentalement à la journée à venir et, en cas de soucis, je peux réfléchir à une solution durant le trajet. Quand je travaillais à domicile, mon emploi du temps était calqué sur les horaires de mon ancien poste chez Ba&sh. Désormais, depuis que je partage un bureau avec des copines, je suis mon rythme. J'arrive à 9h30, mais je n'hésite pas à rester jusqu'à 21h, si j'ai beaucoup de boulot."

7 /9

Mercedes Erra, fondatrice de l'agence de publicité BETC et présidente exécutive de Havas Worldwide

Mercedes Erra, fondatrice de l'agence de publicité BETC et présidente exécutive de Havas Worldwide

"Quand mes enfants étaient petits, il m'arrivait d'être debout à 4h du matin, à laisser des post-it à la nounou. Aujourd'hui, si je suis levée à 6h, j'ai l'impression d'avoir fait une grasse matinée. Ce qui ne m'empêche pas d'être parfois fatiguée dans la journée et d'avoir envie de dormir si l'ennui me guette. Quoiqu'il arrive, une fois sortie du lit, je suis déjà dans ma journée. Je descends lire le journal, regarder des documents, ou répondre à mes mails (je consulte ma boîte seulement une fois par jour). S'il est tôt et qu'il fait encore nuit noire, je profite de la vue sur le jardin, j'écoute les oiseaux qui chantent en déjeunant. J'aime bien prendre mon temps au calme, mais je finis toujours par courir dans la salle de bains. Je me prépare en un temps record avec France Inter en ambiance de fond. Quand je suis prête, je commande un taxi et passe mes premiers coups de fil dans la voiture."

8 /9

Marlène Schiappa, présidente-fondatrice de l'association Maman travaille et adjointe au maire du Mans, déléguée à l'égalité

Marlène Schiappa, présidente-fondatrice de l'association Maman travaille et adjointe au maire du Mans, déléguée à l'égalité

"Je ne me lève jamais après 7h. Mon premier geste ? Prendre le téléphone pour regarder mes mails. Je travaille beaucoup de chez moi, donc mon smartphone, c'est un peu mon bureau. J'allume aussi la musique car c'est mon repère temporel. Je sais au bout de combien de chansons je dois sortir de la douche, terminer les sacs, etc. Pour gagner du temps, je prépare mes vêtements la veille, je me maquille toujours de la même manière et je ne me coiffe pas. Avec mon mari, nous avons mis en place un système : le matin, chacun s'occupe de nos filles à tour de rôle. Quand j'ai plus de temps, un agenda moins chargé, j'aime faire du yoga ou courir dans le parc."

9 /9

Morgane Sezalory, fondatrice de la marque de mode Sézane

Morgane Sezalory, fondatrice de la marque de mode Sézane

"A 7h du matin tapante, j'embrasse mon mari et je vais voir ma fille de huit mois pour lui donner le biberon. Être mère m'a rendue plus efficace, plus organisée dans mon travail. Je sais que je dois être disponible jusqu'à 8h et à partir de 18h30. Du coup, ça m'oblige à tout caler sur les plages horaires libres. En déjeunant, je consulte mon agenda et, souvent, je me demande comment je vais avoir le temps de tout faire! Pour plus de simplicité, j'opte souvent pour la même tenue : une chemise simple ou à motifs, un jean et de belles chaussures. Je file au bureau à pied vers 8h-8h15. Je marche en écoutant de la musique, du folk, de la pop, du rock, et des artistes cultes comme les Beatles, Simon & Garfunkel. J'ai l'impression d'être une enfant qui va à l'école... Un pur bonheur."

Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.