Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Mode : le twist 50's

Mode : le style néo 50 Mode : le style néo 50 Mode : le style néo 50 Mode : le style néo 50 5

Chez ces gens-là, on n'écoute pas Shakira mais Elvis ou Johnny Cash. Rencontre avec les rockab des années 2010.

LIRE LA SUITE
1 /5

Mode : le style néo 50's les twiste !

Mode : le style néo 50's les twiste !

Créatrice et propriétaire de la boutique Killy Grind (47 bis rue d'Orsel, Paris).

Comment définirais-tu ton style ?
Rétro-girly.

D’où vient-il ?
Je déteste l'uniformité, c'est trop monotone pour moi. Alors pour y échapper, je m'habille comme ça. Mon "look du jour" annonce mon état d'esprit pour la journée et j'aime l'arborer fièrement.

Tes inspirations ?
Mon inspiration vient surtout des personnages de dessins animés : come par exemple Les Misfits, qui sont les méchantes dans "Jem et les hologrammes", Betty Boop, Blanche neige, Cruella d'Enfer dans Les 101 dalmatiens, les Cat's eyes . Les films de Russ Meyer, John Waters, et Tarantino m'inspirent aussi . Pour ce qui concerne la musique j'adore reposer mes oreilles en écoutant Blossom Dearie, Claudine Longet mais j'aime aussi le rock & le rockab', les Frenzy, Stray Cats, Messer Chups, Mustang,...et sans oublier la musique des années 80 que j'adore.

Tu portes quoi aujourd’hui ?
Des chaussures Gaspard Yurkievich, une paire de chaussettes handmade Killygrind : dessus il y a une envolée de coeurs imprimés et des froufrous de dentelle noire. Une robe rétro 1940, un col amovible, pièce unique réalisée par mes soins, un chapeau 1950 que j'ai ramené de Californie, et une broche noeud en plastique 1960.

Ou sors-tu  ?
La Féline à Ménilmontant, le Rock'nroll Circus à Pigalle, les soirées Born Bad à la Machine du Moulin Rouge, et La Favela chic pour les Alfred Basement Party...

Tes bonnes adresses shopping ? 
Ma boutique KillyGrind, Le Boudoir de Marie, Boddywood, Topshop, la brocante mensuelle à rue Cour Débille, dans le 11 ème.

2 /5

Mode : le style néo 50's les twiste !

Mode : le style néo 50's les twiste !

Créatrice du Boudoir de Marie.

Comment définirais-tu ton style ? 
Un style très coloré. Un style très coloré inspiré des 50's et 60's entre autre.

D’où vient-il ?
Je n'ai jamais aimé ressembler aux autres , ni me fondre dans la masse.

Tes inspirations ?
Betty Boop, Jane Russell, Carmen Miranda, Russ Meyer. Et aussi des films qui racontent les années 50 comme Grease, Chantons sous la pluie, Les hommes préfèrent les blondes... Pour ce qui concerne la musique, j’adore, en autre, Billie Holiday, Django Reinhart et Bill Haley.

Tu portes quoi aujourd’hui ?
Une jupe parapluie en soie et tulle à cœurs et une ceinture corsetée dans un tissu imprimé tatouages Boudoir de Marie. Un pull rouge à pois New-look, des bas couture en fine résille Gerbe, un serre-tête à gros nœud et rayures H&M, des boucles d'oreille pin-up Mélusine, un parapluie rouge à pois Antoine et Lili et des chaussures rétro.

Ou sors-tu  ?
Au Balajo, au Caveau de la Huchette, à la Féline.

Tes bonnes adresses shopping ?
Chez Mamie en rue Rochechouart, les fripes Ketchup de la rue Dancourt, la brocante Fifties Sound, qui a lieu 1 à 2 dimanche par mois dans le 11 ème. Chez Aeschne (rue Houdon). Et je fais du shopping sur le net au Pinupgirlclothing.com ou au Mybabyjo.com.

 




 

 

3 /5

Mode : le style néo 50's les twiste !

Mode : le style néo 50's les twiste !

Chanteur des Runnin’ Wild et auteur du succès rockabilly Copycat

Comment définis-tu ton style ?
Dandy rétro. Je suis un amateur de rockabilly et de musique afro- américaine : blues, gospel, country et jazz. C’est ça qui influence mon style. Je préfère chercher mes vêtements dans les boutiques vintages et sur eBay.

D’où vient-il ?
À l’âge de 8 ans, j’ai découvert Elvis à la télé. J’ai commencé à me coiffer comme lui en mettant de la crème Nivea dans mes cheveux. A 13 ans, j’étais déjà un rocker. C’est une révolte, une liberté, une révolution qui n’a tué personne, mais qui a changé les mentalités bien avant les hippies, qui sont apparus 30 ans après. Je n’ai pas choisi d'être comme ça, c’est la musique qui m’a choisi.

Tes inspirations ?
Comme disait John Lennon « avant Elvis il n’y avait rien ». Donc Elvis. Mais j’adore aussi Johnny Cash, Buddy Holly, Django Reinhardt, Dean Martin et évidemment Marlon Brando.

Tu portes quoi aujourd’hui ?
Une veste chinée noire et blanche : c'était le haut de l'uniforme de l’université de Berkeley, dans les années 50. En dessous, j'ai une chemise moderne de la marque Rossperez et un pantalon à pinces très large. Mes chaussures sont de la marqueSacha, une boutique Belge. Dans les cheveux, j’ai une gomina à la noix de coco Black and White.

Ou sors-tu  ?
Au Balajo, au Clair de Lune et aux brocantes organisée par Fifties Sound.

 Tes bonnes adresses shopping ? 
Chez Mamie et Casablanca.

 

 

 

 

 

 

 

4 /5

Mode : le style néo 50's les twiste !

Mode : le style néo 50's les twiste !

Mannequin rétro MissLiz Chérie et nannie.

Comment définirais-tu ton style ? 
Je suis une pin-up !

D’où vient-il ?
Les années 50 étant ma passion depuis de nombreuses années, il me semble normal d'avoir ce look : je suis très féminine, je porte toujours des talons hauts, du rouge à lèvres rouge avec la manucure assortie, des robes ajustées. Je ne me sens moi-même qu’habillée comme ça : glamour et sophistiquée.

Tes inspirations ?
Je puise mon inspiration dans le cinéma hollywoodien des années 40 et 50, dans l'imagerie de la pin up américaine, d'hier comme d'aujourd'hui, dans la musique rockabilly et rythm'n'blues et d'une manière générale, dans toute la période des "Fabulous Fifties" aux Etats-Unis.

Tu portes quoi aujourd’hui ?
Je porte une veste courte en fourrure vintage, un petit pull brodé oiseaux Promod, une jupe pencil Zara. Coté accessoires des salomés André, un sac vintage en autruche chiné à Berlin, des gants longs en cuir Zara, un béret H&M, des boucles d'oreilles Calavera, achetées sur Etsy.

 Ou sors-tu  ?
Je sors dans mon milieu, la scène rétro et aussi burlesque, aussi bien à Paris, qu'à l'étranger. Je participe à des concerts, des soirées burlesques, des festivals rockabilly, des car shows.

Tes bonnes adresses shopping ?
Je chine la plupart de mes vêtements, sur internet ou bien dans des friperies spécialisées dans la mode 50's comme la boutique Falbalas au marché Dauphine à Saint-Ouen. Je m’habille aussi dans la boutique Le Boudoir de Marie (47 bis rue d'Orsel à Paris).
Sinon, je fais régulièrement un petit tour dans les boutiques des grandes chaines comme H&M et Zara.

5 /5

Mode : le style néo 50's les twiste !

Mode : le style néo 50's les twiste !

Tatoueur

Comment définirais-tu ton style ? 
Un peu rétro;

D’où vient-il ?
Tout petit, je jouais tout seul avec des figurines.  J'étais seul, je ne jouais pas avec les autres enfants. J'ai fait mon premier tatouage assez tard, à 26 ans, mais fin  2011 j'aurai tout le corps tatoué. 

Tes inspirations ?
Elles viennent des artistes de la custome culture (culture de la customisation ndlr).Cet univers, qui appartient à la culture américaine, existe avec les concours de voitures et de motos, et des festivals qui ont lieu dans le monde entier. Mais il y a bien plus excentrique que moi : le graffeur Bansky ou le réalisateur Jan Kounen par exemple.

Tu portes quoi aujourd’hui ?
Une chemise de bowling vintage. Sinon,le reste est classique : jean et chaussures en cuir.

Ou sors-tu  ?
Je vais à La Flèche d’Or et au Rex.


Tes bonnes adresses shopping ?
Born Bad Exotica et le Marais .

Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.