Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les mannequins junk food

    6

Rien que de penser aux pizzas, frites et hamburgers, vous avez pris deux kilos dans chaque orteil. Pendant ce temps là, les mannequins se goinfrent. La mode des mannequins salades est révolue, bienvenue aux mannequins junk food.

LIRE LA SUITE
1 /6


Qu’ont en commun Karlie Kloss, attablée devant un cheeseburger, et Nancy Upton, dévorant un poulet rôti ? Mis à part leur engouement pour la junk food, pas grand chose, et surtout pas leurs poidsl’une rentre dans une taille 34, l’autre peine à enfiler une taille 44. Alors qu’il est désormais sexy pour un mannequin d’afficher son amour pour la malbouffe, dans la vraie vie, une fille enrobée sera toujours perçue comme incapable de maîtriser ses pulsions : " une personne obèse aujourd’hui, est vue comme quelqu’un qui ne se contrôle pas. Dans notre société, réguler son poids est un gage d’efficacité et de valeurs morales ", remarque le docteur Gérard Apfeldorfer, psychologue spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire. Nancy Upton, qui avait participé au concours de la marque American Apparel et été plébiscitée par les internautes, en a fait les frais. Elle s’est vue écartée du podium par la maison en raison de ses clichés jugés trop provoc’ elle posait entourée de nourriture.

Des mannequins skinny adeptes de junk food, on en voit de plus en plus dans les séries mode des magazines. Pourquoi un tel engouement ? " Un mannequin aura tendance à afficher son appétit pour prouver qu’elle est mince sans efforts, c’est un moyen de faire taire les rumeurs d’anorexie ", explique le docteur Apfeldorfer. En effet, on se souvient de cette polémique qui avait fait grand bruit en Espagne : cinq mannequins jugés trop maigres avaient été interdits de podiums.
Pour se racheter une conduite, les magazines de mode attablent leurs modèles devant des quantités astronomiques de nourriture. Mais loin de casser l'image d'une industrie qui fait l'apologie de la maigreur, ils brouillent davantage le message, avec des conséquences pour les lectrices qui sont dévastatrices : " Voir ces filles filiformes manger sans restriction et rester minces peut culpabiliser les jeunes femmes qui lisent ce type de presse. Elles se disent qu’elles ne pourront jamais manger ce qu’elles veulent et ressembler aux silhouettes de papier glacé ".

Cette pseudo fille saine, qui peut se permettre de manger des pizzas au petit déj’, et qui en plus rentrera dans la fameuse taille 0, la presse féminine nous la sert à tous les repas. Une hypocrisie de plus, qui met à mal l’image de la femme de la vraie vie. Il semblerait que la mode ait encore une fois, mis les pieds dans le plat.

*Docteur Gerard Apfeldorfer, auteur de  Manger en paix , aux éditions Odile Jacob, et psychologue du site linecoaching.com.

2 /6


Spotted dans le Vogue UK de novembre: Karlie Kloss, le tout nouvel "ange" de la marque de lingerie Victoria’s Secret, encensé par tous pour sa plastique impeccable, en train de manger un cheeseburger dans un diner. Ce cliché, on le doit au spécialiste ès Junk Food, Terry Richardson, passé maître dans l’art de dévergonder de la frite toutes les brindilles qui passent devant son objectif.

3 /6


Terry Richardson a une fascination pour les filles qui n’ont pas peur de s’en mettre plein la panse. Encore plus quand cette fille pèse 50 kilos toute mouillée ! Ici, il s’attaquait au top Lindsey Wixson dans un Vogue Paris de 2010, attablée devant un buffet gargantuesque, à base de frites, et de spaghettis bolognaise.

4 /6


La jeune Hailee Steinfeld montre que ce n’est pas parce que l’on devient égérie qu’il faut se priver des petits plaisirs de la vie. En total look Miu Miu et devant l’objectif du photographe Bruce Weber, elle croque à pleines dents une énorme part de pizza, sur les clichés de la campagne.

5 /6


Même les bloggeuses s’y mettent ! La It-girl, mannequin et muse d’Olivier Zahm, Jeanne Damas, a bien profité de ses vacances à New York. En effet, sur pas moins de 13 clichés, la belle pose aux côtés d’un… cheeseburger.

6 /6


Pour dénoncer le concours lancé par American Apparel " The next big thing ", qui visait à trouver leur nouvelle égérie grande taille, Nancy Upton, a créé un tumblr elle poste des photos d’elle posant en petite tenue, tartinée de mayonnaise, ou engloutissant un poulet rôti d’une seule bouchée. Plébiscitée par les internautes, elle a été remerciée par la direction de la marque, lui préférant des égéries plus lisses.

Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.