Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin

Girl Power : 6 initiatives inspirantes pour lutter contre le racisme

Aamito Stacie Lagum invente un hashtag contre le racisme Deux amies créent la course Black Girls Run pour lutter contre l’obésité Loza Maléombho, la créatrice repérée par Beyoncé Kimberly Bryant ou la passion du codage 6

Elles sont jeunes, connectées et pleines d’inspiration. Depuis la création du mouvement “Black Live Matters“, il y a un peu plus d’un an et demi, plusieurs initiatives inspirantes ont vu le jour, sur la Toile (et ailleurs). Des dizaines de femmes se mobilisent tous les jours pour lutter contre le racisme. Florilège de leurs brillantes idées.

LIRE LA SUITE
1 /6

Aamito Stacie Lagum invente un hashtag contre le racisme

Aamito Stacie Lagum invente un hashtag contre le racisme

Le mannequin Aamito Stacie Lagum a fait l’objet d’attaques racistes quand une photo de sa bouche a été dévoilée sur le compte Instagram de la marque de cosmétiques Mac. Un gros plan sur ses lèvres pulpeuses maquillées juste avant un défilé qui n’a pas été du goût de tout le monde. Moquée et insultée, Aamito a cependant gardé la tête froide et décidé de répondre de façon intelligente sur Instagram. La jeune femme d’origine ougandaise a également invité les internautes à poster des photos de leurs bouches avec le hashtag #heartshapedlips (“lèvres en forme de cœur“). Un mouvement que de nombreux followers n’ont pas hésité à suivre.

 

CALL FOR LIPS!! #PrettyPeriod x #LipGame = #PrettyLipsPeriod This week, MAC cosmetics posted a photograph of a Black woman's lips to it's IG page. Taken backstage during #NYFW, the photo was meant to showcase MAC's "Royal Romance" lipstick. Instead, the photo was bombarded with a barrage of racist comments. MAC hasn't addressed the issue, but we will. No need to address the racist trolls. We know why they're mad. No matter how hard they try, Black is MOST beautiful when it's on Black bodies. Deal with it. What we WILL do is show our sister some LOVE! The “Black woman” that new sources fail to identify is Aamito Lagum (@aamito_lagum). And she is STUNNING! Hers are #PrettyLipsPeriod. Turn the photo horizontally, and her lips literally form the shape of a heart! PERFECT! Originally, 19-year old model Maryse Kye thought the picture was of her lips. She posted about the incident on her own IG page (@marysekye) saying that although she "felt so insecure and a bit embarrassed" as she read the comments, she smiled as she saw the love and support of strangers. Although it turns out that they are not in fact her lips, we're still showing her love! That she though they were hers and was negatively impacted by the commentary is all the more reason for us to love her up too! Let's show our love and support not only for Aamito and Maryse, but for ALL OF US! EVERYBODY IS GETTING KISSES!

2 /6

Deux amies créent la course Black Girls Run pour lutter contre l’obésité

Deux amies créent la course Black Girls Run pour lutter contre l’obésité

Il y a quelques années, Toni Carey et Ashley Hicks-Rocha se sont associées pour fonder Black Girls Run. Une initiative qui, pour les deux amies, va bien plus loin qu’un simple running. 80% des femmes afro-américaines sont en surpoids. Oui, c’est beaucoup mais Black Girls Run vise justement à réduire cette épidémie croissante à travers des évènements et des rencontres encadrés par des sportifs professionnels.
Objectif ? Encourager ces femmes à faire plus de fitness et à avoir un mode de vie plus sain. A la longue, Toni et Ashley espèrent réduire considérablement le nombre de femmes souffrant de maladies chroniques dues à une mauvaise alimentation et à la sédentarité.
Mieux vaut prévenir que guérir.

3 /6

Loza Maléombho, la créatrice repérée par Beyoncé

Loza Maléombho, la créatrice repérée par Beyoncé

Quoi de plus fou que de retrouver une de ses créations dans le clip d’une des plus grandes chanteuses de la planète ? Et pourtant c’est dans le décor très ethnique du clip Formation que l’une des tenues imaginée par Loza Maléombho, jeune styliste ivoirienne, s’est glissée. Une silhouette toute en couleurs portée par l’une des danseuses à gauche de la chanteuse (à 3 minutes et 24 secondes précisément !)
Pour la modeuse, créer est un engagement, une prise de position claire contre le racisme encore fréquent aux Etats-Unis (et ailleurs). Ayant grandi entre les USA et la Côte d’Ivoire, son style est influencé par ses deux cultures.  Et avoir la chance de montrer son travail à plus de 25 millions d’internautes, c’est ce qu’on appelle un sacré coup de pub. 

4 /6

Kimberly Bryant ou la passion du codage

Kimberly Bryant ou la passion du codage

Il y a 15 ans, cette ancienne cadre d’entreprise envoie sa fille en stage de développement informatique. Ce jour-là, elle réalise que non seulement la petite est seule au milieu d’une vingtaine de garçons mais qu’elle est aussi l’unique enfant noir. Choquée par ce constat, elle décide alors de lancer Black Girls Code. Une association qui vise à aider les femmes noires qui veulent se spécialiser dans l’informatique. En seulement quatre ans, Black Girls Code a déjà développé des programmes parascolaires, des ateliers de week-end et des camps d’été qui comptent jusqu’à 5000 petites filles dans 10 états américains.
Pour Kimberly Bryant, cette association est surtout un moyen pour atteindre la parité dans un milieu très masculin. Et pourquoi pas, d’ici quelques années, retrouver une femme noire à la tête de Google ou Facebook ? 

5 /6

Marley Dias lance sa campagne #1000blackgirlsbooks

Marley Dias lance sa campagne #1000blackgirlsbooks

Lassée de lire des livres dans lesquels elle ne se reconnaissait pas et où les hommes blancs prenaient trop de place, Marley Dias a décidé de changer les choses. A 11 ans, elle vient de lancer une campagne qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux : #1000blackgirlsbooks. Le but ? Récupérer un maximum d’ouvrages dont les personnages principaux sont des femmes noires. La petite fille espère ainsi démontrer que d’autres peuvent faire autant, si ce n’est plus que leurs semblables masculins

6 /6

#BeingaBlackGirlisLit célèbre la beauté des femmes noires

#BeingaBlackGirlisLit célèbre la beauté des femmes noires

Entre l’album de Rihanna qui est en tête des ventes, la nouvelle vidéo de Beyoncé ainsi que sa performance au Super Bowl, les femmes noires gagnent (doucement) du terrain dans le milieu de la pop culture. Sans oublier les exemples Michelle Obama, Oprah Winfrey ou la milliardaire Folorunsho Alakija et des intellectuelles telles qu’Isabel Wilkerson. Malgré les embûches, toutes ces personnalités ont réussi. Inspiré par toutes ces sucsess story l’utilisateur Twitter @Awkard Duck a décidé de  lancer le hashtag #BeingaBlackGirlisLit. Il a demandé aux femmes de le partager sur les réseaux sociaux. Une bonne façon de montrer à quel point les femmes noires sont belles et tout aussi importantes que leurs homologues blanches.

Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.