Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin

Dans la tête des fans : on a décrypté leurs comportements les plus fous

Les fans les plus méchants Les fans Bisounours Les fans qui ont leurs idoles dans la peau Les fans lobbyistes 8

Grâce aux réseaux sociaux, les fans ont pris le pouvoir. Ils peuvent faire et défaire des carrières, influencer des producteurs, pourrir la vie de leurs ennemis ou aider leur idole en cas de coup dur. Décryptage de cette nouvelle “groupie attitude“.

LIRE LA SUITE
1 /8

Les fans les plus méchants

Les fans les plus méchants

Fallait pas toucher à leur idole… Voici quatre des pires clubs de fans.

Les Robsteners. Déchaînées, les admiratrices de Robert Pattinson harcèlent sans relâche FKA Twigs, surnommée “Twugly“ (jeu de mots avec “ugly“, laide), depuis l’officialisation de leur relation avec déballage d’insultes racistes sur les réseaux sociaux à la clé. Le “hater“, le revers sombre du fan.

Les Beliebers. Gare à ne pas titiller la susceptibilité des groupies de Justin Bieber. En janvier, la campagne Calvin Klein (dont le chanteur est l’égérie avec Lara Stone) est dévoilée. Sur les clichés, les deux stars posent enlacées. Sacrilège ! Le top hollandais va payer cher ce “skin contact“ et recevoir des dizaines de menaces sur Twitter et Instagram (“Ne le touche plus jamais ou je te tuerai.“)

Les Katycats. Russell Brand a osé quitter Katy Perry… Vengeance ! Des fans ont détruit la vitrine d’une boutique de L.A. qui faisait la promo de l’acteur.

Les Directioners, fans des One Direction, sont plus véhémentes qu’un bataillon de Femen. Leur cible : le groupe de sosies les One and Only Direction, qui a risqué sa peau avec des appels au meurtre répétés sur Twitter.

2 /8

Les fans Bisounours

Les fans Bisounours

Heureusement, certains transforment leur trop-plein d’amour en bonne action. La Harry Potter Alliance, une organisation à but non lucratif, récolte des fonds pour différentes causes, comme le tremblement de terre en Haïti, en 2010. Les fans de Henry Lau, star de la K-Pop, se sont mobilisés pour une association coréenne offrant des repas aux enfants démunis. Bilan : 1,3 tonne de riz récoltée. Les fansubbers, ces ultra-fondus de séries organisés en teams, passent des nuits à sous-titrer les épisodes tout juste diffusés aux Etats-Unis. Et on peut streamer tranquillement le dernier Girls, ou Orange Is The New Black. Et si on ne comprend pas toujours la traduction (les meilleurs contresens sont sur le tumblr Les sous titres de la honte) et que l’orthographe est massacrée, on leur dit merci quand même.

3 /8

Les fans qui ont leurs idoles dans la peau

Les fans qui ont leurs idoles dans la peau

Ils n’hésitent pas à graver leur amour dans leur chair. Flippant. Comme Sarah Ridge, une Anglaise de 23 ans, qui a recouvert son dos, ses bras, ses mains et le dessous de sa poitrine de tatouages – une dizaine au total – à l’effigie de Rihanna. On lui souhaite que la chanteuse fasse une longue carrière.
Une piètre performance comparée à celle de l’Anglais Carl McCoid, heureux porteur de 22 tatouages dédiés à Miley Cyrus, tous plus distingués les uns que les autres, bien entendu. Jordan James Parker a quant à lui voulu copier le visage de Kim Kardashian (sans succès malgré les 126 000 dollars investis dans ses opérations). Attention, sur son compte Instagram, duck face de rigueur.

4 /8

Les fans lobbyistes

Les fans lobbyistes

Quand ils veulent quelque chose, le pop business tremble. Le courroux des fans, Kanye West en a déjà fait les frais. Lors des derniers Grammy Awards, scandalisé par la victoire de Beck face à sa copine Beyoncé, il a demandé au chanteur de rendre son prix, et reçu des centaines de tweets assassins… Pendant que les supporters de la chanteuse pirataient la page Wikipedia de Beck y ajoutant l’info rageuse : “voleur de Grammy“. Pire qu’une cour de récré. Et quand des photos non retouchées de Queen B ont fuité sur la Toile, ces mêmes fans ont montré les crocs. Sauvetage réussi : les clichés ont été retirés.

Scarlett Johansson aussi peut trembler. Les adeptes du manga Ghost in the Shell comptent empêcher Dreamworks de la caster pour l’adaptation. Excédés par le “white washing“ (l’emploi d’acteurs blancs) systématique à Hollywood, les fans réclament une actrice asiatique via une pétition. Déjà plus de 53 000 signatures ont été collectées, affaire à suivre.

Les adorateurs de Tokio Hotel sont décidés à faire de leur groupe préféré le groupe préféré de tout le monde et multiplient les “fans actions“ : vidéos, tweets aux médias français, micros-trottoirs… Fin janvier, ils ont pris d’assaut le compte Twitter d’Ellen DeGeneres pour obliger la présentatrice à les inviter sur le plateau de son show. Un flop, pour l’instant.

5 /8

Les fans célèbres

Les fans célèbres

On peut être une star et rester une groupie. La preuve par quatre :

Katy Perry est une inconditionnelle des TLC. Quand le groupe des 90’s a lancé sa campagne de crowfunding pour financer son nouvel album, en janvier dernier, la chanteuse américaine a offert 5 000 dollars.

Pascal Obispo le dit à qui veut l’entendre, c’est grâce à Michel Polnareff qu’il a débuté. Il a même proposé à son idole une collaboration. Réponse assassine de l’intéressé : “Je suis très sensible à la proposition de Pascal Obispo de m’aider à composer mes nouvelles chansons, ce qui équivaut à ma proposition d’aider Einstein à terminer l’énoncé de sa théorie sur la relativité.“ Bam.

Gwen Stefani l’avoue sans complexes, c’est Madonna qui lui a donné envie de se lancer avec les No Doubt : “Je me suis beaucoup inspirée d’elle à ses débuts, au point même de la copier.

Aaron Paul, Jessie Pinkman dans la série Breaking Bad, a littéralement perdu ses moyens quand il s’est retrouvé tout près de Bill Murray. Il s’est confié sur Twitter : “Il est à côté de moi, que dois-je faire ? Lui sauter dessus ? Lui avouer mon amour ?

6 /8

Les stars fondues de leurs fans

Les stars fondues de leurs fans

L’amour n’est pas toujours à sens unique. Certaines célébrités ont bien compris l’importance de flatter leur “fan base“. Pionnière en la matière, Lady Gaga a toujours cajolé ses Little Monsters, mais la championne de la catégorie “star sympa“ reste Taylor Swift. La gentille country girl adresse régulièrement des cadeaux à ses admirateurs. Après les avoir invités à écouter son nouvel album chez elle en avant-première, elle a offert 1 989 dollars à l’une de ses fans pour l’aider à rembourser son prêt étudiant et a débarqué par surprise à l’enterrement de vie de jeune fille d’une autre. Et pour le mariage de ma cousine, c’est possible ?

7 /8

Les fans séries addicts

Les fans séries addicts

Attention, trop de “binge watching“ nuit à la santé (mentale). Une poignée d’adeptes de la série Breaking Bad ont décidé de s’inspirer des comportements de leurs idoles IRL. A l’image de ces Argentins, qui ont monté leur propre réseau d’ecstasy dans la banlieue nord de Buenos Aires. Lors de leur arrestation, l’un d’entre eux portait un T-shirt à l’effigie de Walter White, le héros de la série.
Les inconditionnels hardcore de Game Of Thrones apprennent à parler le dothraki (la langue de l’imposant Khal Drogo, l’époux de Daenerys). Et il y a même une application iPhone pour ça (Dothraki Companion, sur l’Apple Store).

8 /8

Quelques “fan facts“ en chiffres

Quelques “fan facts“ en chiffres

28 millions, c’est le nombre de téléchargements d’Hollywood, l’appli de Kim Kardashian qui cartonne.
86 ans, c’est l’âge de la plus vieille fan de Lady Gaga, baptisée Grandma Gaga.
624 dollars, c’est le prix qu’a payé une fan de Justin Bieber pour s’offrir une bouteille d’eau dans laquelle il avait bu.
18 888, c’est le nombre de tweets envoyés à l’actrice Ashley Tisdale par un fan hystérique.

Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.