• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Drôles de nouvelles mères

Drôles de nouvelles mères Drôles de nouvelles mères Drôles de nouvelles mères Drôles de nouvelles mères 5

Les temps ont changé, les mères aussi… Cinq profils parmi les nouvelles « espèces » les plus répandues.

LIRE LA SUITE
1 /5

Drôles de nouvelles mères

Kate Moss

Le problème ? Quand elle n’a pas trouvé de baby-sitter et qu’elle a décidé de sortir quand même.

Party girl éternelle, rarement couchée avant l’aube, elle vous a prévenue qu’elle ne serait pas de celles qui font rimer poupon avec mormon, bref qu’elle ne « lâcherait pas l’affaire » ni le dancefloor. Et elle a tenu parole, du moins un certain temps, et moyennant une solide organisation. Oubliées les sorties en couple, la FPR enchaîne les virées avec son mec et préfère limiter son budget fringues pour pouvoir se payer une baby-sitter. Et quand elle fait la fête, elle ne la fait pas à moitié et ce, sans poser de RTT le matin pour récupérer. Non, en véritable warrior, la FPR est prête à assumer de se lever à 8 h pour accompagner une sortie de classe alors qu’elle s’est couchée à 7 h 15.

 

Sa phrase préférée « Ça y est, je suis passée à l’allaitement mixte ! On va boire une bière en terrasse ? »

Ses super-pouvoirs Un enfant facile qui fait ses nuits et ne se réveille pas à l’aube. Des parents ultra-conciliants, toujours prêts à jouer les baby-sitters au dernier moment. Un métier avec des horaires souples qui lui permet de s’adapter (journaliste, créatrice de bijoux, salariée à mi-temps).

Ce qu’elle risque Attirer l’attention des services sociaux, ce qui peut arriver quand on sent très fort l’alcool un matin où l’on amène son enfant à l’école et que la maîtresse a tout d’un coup décidé de nous faire un bilan de sa scolarité.

Ce qu’elle ne veut pas s’avouer Elle ne pourra pas tenir ce rythme longtemps. Depuis que son enfant marche, il lui demande trois fois plus d’énergie. Une énergie difficile à trouver quand on a dormi deux heures.

2 /5

Drôles de nouvelles mères

Gwyneth Paltrow

Entre écolo et bobo, elle veut éduquer son enfant au (bon) goût.

 

Son profil  Avant la naissance de son enfant, cette bio modérée était vaguement inscrite à une Amap (association pour le maintien d’une l’agriculture paysanne) et jetait en douce les kilos de choux-fleurs dont elle ne savait pas quoi faire en hiver. Mais la maternité lui a éveillé son vrai moi écolo. Pour son enfant, elle ne cuisine que des purées maison à base de carottes bio, dans lesquelles elle ajoute un peu de coriandre fraîche pour développer son goût. Et depuis qu’elle a lu un article alarmant sur le bisphénol A dans Courrier International, elle écume les sites comme Maman-bio.com pour trouver des biberons conformes. Son enfant est un peu le prolongement d’elle-même. Elle veut qu’il ait bon goût et que ça se voit. Résultat : elle l’habille en fringues vintage et planque dans sa penderie un sac rempli d’affreux vêtements offerts par ses beaux-parents. Très tôt, elle veut aussi l’initier au home-made, auquel elle s’est convertie il y a un an. Dans la chambre de Gaia (ou Dune ou Hyppolite), trône d’ailleurs un personnage en pâte à sel réalisé lors d’un brunch-atelier où elle-même s’initiait au tricot. Elle a même eu l’idée de faire germer des graines de moutarde pour faire les cheveux du personnage qu’elle vous montre en fanfaronnant.

Sa fierté Que son enfant préfère le chocolat noir au chocolat au lait, signe d’un raffinement exquis. Quant au Galak, il n’en a jamais entendu parler.

Ce qui la désole Que son enfant préfère écouter Bébé Lilly plutôt que le dernier MGMT. Qu’il rêve de pâte à modeler fluorescente et de jouets en plastiques pailletés alors qu’elle lui a inculqué la notion du vrai et de l’authentique. Que sa fille lui demande des Crocs cet été.

Ce que vous n’osez pas lui dire Que quand son fils de 9 ans vous mime Cary Grant dans La Mort aux trousses en disant : « Devine qui c’est ? »… vous le trouvez un peu flippant.

3 /5

Drôles de nouvelles mères

Angelina Jolie

On la reconnaît à son sourire ébahi et à l’enfant qui la suit.

 

Son profil Elle appréhendait la maternité et vous avait fait jurer de lui dire si elle passait plus d’un quart d’heure à parler de son enfant à l’apéro. Pendant sa grossesse, elle s’évertuait à montrer qu’elle n’avait pas changé et affirmait qu’elle n’était pas plus fatiguée qu’avant. Le truc qu’elle n’avait pas prévu, c’est que l’instinct maternel allait la déborder. Depuis qu’elle est devenue mère, eh bien… elle est devenue mère. Adieu cynisme et ricanements. Finalement, elle a décidé de venir à l’apéro avec son bébé en disant : « Regarde, quand il ouvre les yeux, c’est bouleversant. » La révélée donne l’impression de flotter en apesanteur, tel Bouddha. Chacune de ses phrases sonne comme un aphorisme sur l’existence. Sa page Facebook est devenue un monument à la gloire de son enfant, dont elle « liveblogue » les moindres faits et gestes. Elle vous regarde vivre votre vie chaotique, un sourire mi-amusé mi-condescendant quand vous lui parlez de ce type qui n’a pas rappelé. Tout lui paraît fade, les mondanités, la futilité des gens sans enfant. Elle espère qu’à votre tour vous trouverez la sérénité, qui passera nécessairement par l’enfantement.

Ce que la maternité a révélé en elle Qu’elle est un animal comme les autres, une louve en jean A.P.C. Que se lever à 3 h du matin pour allaiter son fils c’est fusionner avec le cosmos.

Son rêve Que vous fassiez un copain à son fils.

Sa phrase préférée « Bon je file, mon fils me manque trop. »

Ce qu’elle risque Virer « mammuniste », contraction de « maman » et « communiste », mot inventé pour désigner ces intégristes de la maternité qui militent pour le maternage proximal (l’écharpe plutôt que la poussette, le co-dodo, etc.) et l’allaitement jusqu’à 3 ans.

Ce que vous n’osez pas lui dire Que boire un Coca Light, en attendant que son fils ait fait son rot, tout en se demandant s’il n’a pas fait pipi, là… ce n’est pas exactement ce que vous entendez par l’expression « aller boire l’apéro ».

4 /5

Drôles de nouvelles mères

Victoria Beckham

Son look, sa carrière, ses enfants… tout est pareil : nickel.

 

Son profil Entre copines, vous la surnommez « le couteau suisse ». Et pour cause : elle assure sur tous les plans. Mère exemplaire, amante idéale, amie présente, c’est la perfection incarnée. Au top dans son boulot, elle gère l’intendance de la maison, organise des dîners de dix personnes, planifie les vacances, tout en trouvant quand même le temps de faire du sport deux fois par semaine à l’heure du déj. Contrairement à vous qui depuis la naissance de votre enfant, n’avez toujours pas vu Un prophète et dont le dernier concert remonte à 2006, elle s’est débrouillée pour voir quasiment tous les films à l’affiche, et a adoré le concert de Gossip.

Ce dont vous la soupçonnez De se droguer en secret.

En vérité Elle est aidée par une nounou qui vit quasiment chez elle (et parle anglais pour que plus tard, son fils regarde les films en V.O.). 

Son super-pouvoir Un sens de l’organisation implacable et un BlackBerry qui a presque fusionné avec sa main.

Ce que vous n’osez pas lui dire Que vous êtes épuisée, alors qu’elle a trois enfants et vous aucun. Que vos dernières vacances ensemble ressemblaient plus à Pékin Express qu’au farniente dont vous rêviez.

Son point faible Sa personnalité « doltoïsée ». Cette cérébrale, habituée du divan et en proie au questionnement permanent, est capable de vous assurer que son fils a la diarrhée car « il n’a pas digéré ma dispute avec son père. » Mais dans la pratique, elle a du mal à déléguer. Résultat : elle veut que son mec se charge aussi de changer les couches,
mais elle reste à côté de lui en disant qu’il a oublié de mettre la crème pour les érythèmes fessiers.

Sa phrase préférée « On dormira quand on sera morts ! »

Ce qu’elle risque Finir par sourire comme Rachida Dati.

5 /5

Drôles de nouvelles mères

Britney Spears

Mère et ado attardée à mi-temps.

 

Son profil Séparée du père de son enfant, elle vit les joies de la garde alternée. Depuis, sa personnalité oscille entre célib’ fêtarde et mère responsable. Elle a un peu honte de l’avouer, mais c’est une solution idéale : pas de frustration d’avoir sacrifié sa liberté sur l’autel de l’enfantement, mais pas l’impression d’être quelqu’un qui n’a rien construit pour autant. La semaine paire, l’alternée retrouve sa vie de célibataire. A elle les joies de l’ivresse insouciante et le charme des rencontres nocturnes. Mais aussi le grand n’importe quoi : il n’est pas rare qu’elle vous appelle à des heures indues pour vous demander son propre code. Ceux qui ne la connaissent pas la cataloguent comme une fofolle délurée. Mais ignorent que la semaine impaire, l’alternée se transforme en maman gâteau qui mitonne des bons petits plats et s’endort à 21 h 30, trop contente de veiller sur son petit (et de récupérer de ses nuits blanches.)

Le revers de la médaille Qui dit garde alternée, dit vie amoureuse compliquée. Pour ne pas gâcher ses moments avec son enfant, l’alternée préfère voir son nouvel amoureux une semaine sur deux. Et quand, un soir d’égarement, elle le ramène chez elle, elle le présente au petit déjeuner comme un copain qui s’est endormi dans le lit de maman, avec un air de petite fille qui a fait une bêtise.

Son rêve Trouver un alterné comme elle… si possible dispo les semaines paires.

Ce qu’elle n’ose pas dire Qu’elle a la gorge qui se serre quand elle entend son fils lui dire que la nouvelle copine de papa (25 ans, mannequin-philosophe) est « trop zolie » et lui fait plein de cadeaux.

Sa crainte Que son fils préfère être chez son père. Qu’à terme, ce dernier demande la garde exclusive, surtout depuis qu’il a vu la collection de bouteilles vides qu’elle avait oublié de descendre après une fête improvisée dans son salon.

Sa phrase préférée « Pas cette semaine, j’ai Hugo. »

Ce qu’elle risque Le chômage. Pas facile d’assurer au boulot quand on a la gueule de bois une semaine sur deux.

Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.