Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

13 moments féministes qui ont marqué 2015

 viola davis Nous sommes tous des féministes livre Hillary Clinton Mark Zuckerberg 12

Des célébrités engagées, des discours brillants et des victoires salutaires… En 2015, les femmes se sont encore une fois levées pour défendre leurs droits, briser les stéréotypes et essayer de changer la donne avec verve et humour. Retour sur ces moments marquants.

LIRE LA SUITE
1 /12

viola davis

 viola davis

La reine des Emmys Awards 2015, c'était elle. Sacrée pour son rôle dans How To Get Away with Murder, Viola Davis est devenue la première femme noire à recevoir cette récompense. Sur scène, elle a livré un discours mémorable et émouvant, saluant cette avancée, mais appelant aussi les networks à davantage de diversité. " La seule chose qui sépare les femmes de couleur des autres, ce sont les opportunités (...) On ne peut pas gagner un Emmy pour des rôles qui n'existent pas ", a-t-elle justement souligné.
 

2 /12

Nous sommes tous des féministes livre

Nous sommes tous des féministes livre

Souhaitant en faire un tremplin vers une discussion sur l'égalité, le Swedish Women’s Lobby a décidé de distribuer à tous les lycéens de 16 ans une copie du livre Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie. Celui-ci est adapté du discours prononcé en 2013 par l'auteure nigériane lors d'une conférence Ted. Une intervention mémorable saluée par Beyoncé dans son morceau Flawless.

3 /12

Hillary Clinton

Hillary Clinton

Une femme à la tête d'un des pays les plus puissants du monde ? Le scénario n'est plus exclu depuis avril dernier, date à laquelle Hillary Clinton a confirmé sa candidature à la présidentielle américaine de 2016. Ultra-favorite dans son camp, voix de la raison face à un Donald Trump en roue libre, la démocrate a fait de l'égalité des droits un des fers de lance de sa campagne. Dans ses discours ou face à Lena Dunham, elle revendique plus que jamais son féminisme.
 

4 /12

Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg

Bien décidé à profiter de sa nouvelle vie de papa, Mark Zuckerberg a annoncé en novembre dernier qu'il prendrait un congé paternité de deux mois. '' Les études montrent que quand les parents qui travaillent prennent du temps pour être avec leurs nouveau-nés, les résultats sont meilleurs pour les enfants et leurs familles '', a-t-il souligné. S'il est plus facile de faire un break quand on est milliardaire, la décision du fondateur de Facebook pourrait bien inspirer d'autres hommes… et déculpabiliser les femmes.
 

5 /12

Amy Schumer

Amy Schumer

Culte de la jeunesse à Hollywood, critères de beauté inatteignables et épidémie de viols sur les campus... Dans sa série Inside Amy Schumer sur Comedy Central, l'humoriste a multiplié cette saison les sketchs féministes et engagés. La star du stand-up dénonce avec humour les inégalités et fait un pied de nez aux conventions. '' Je pèse plus de 70 kilos et je peux quand même choper des mecs quand je veux '', déclarait-elle au Glamour UK Women of The Year 2015. Drôle, désinvolte, trash… Le genre d'actrice qu'on aime.
 

6 /12

tribune Libération

tribune Libération

Remarques grivoises, gestes déplacés et invitations insistantes. Dans une tribune publiée en mai dernier sur le site de Libération, quarante femmes journalistes, couvrant l'actualité politique, dénoncent le sexisme auquel elle doivent faire face dans l'exercice de leur métier. Hasard de calendrier, Rama Yade publie moins d'un mois plus tard son Anthologie regrettable du machisme en politique. Un ouvrage dans lequel l'ex-secrétaire d'Etat appelle ses consœurs à reprendre le combat de leurs aînées.
 

7 /12

Malala

Malala

Quand l'ambassadrice de la campagne He For She rencontre le Prix Nobel de la paix 2014, le résultat est chargé en émotion. Durant le festival Into The Film, en novembre dernier, Emma Watson a interviewé la militante Malala Yousafzai. L'occasion pour les deux jeunes femmes de parler féminisme, de rappeler le vrai sens de ce terme souvent décrié. Très émue par cette rencontre, la jeune anglaise a remercié son interlocutrice, avant de faire ses louanges sur les réseaux sociaux : '' elle était généreuse, incroyablement gracieuse, irrésistible et brillante. "

8 /12

Jennifer Lawrence

Jennifer Lawrence

Elle en a marre d'être gentille et docile. Dans un billet d'humer publié en octobre dernier sur Lenny, la newsletter lancée par Lena Dunham, Jennifer Lawrence fustige les inégalités salariales à Hollywood. Elle y explique sa consternation en découvrant, suite au piratage des mails du studio Sony, qu'elle avait été beaucoup moins payée pour son rôle dans American Bluff que Bradley Cooper ou Jeremy Renner.  '' J'étais en colère contre moi-même. J'avais échoué en tant que négociatrice parce que j'avais abandonné trop tôt '', explique-t-elle. Sa prise de position n'a pas fait l'unanimité, mais a permis de briser un tabou et d'ouvrir le débat.

9 /12

supergirl

supergirl

Fini le temps où les antihéros masculins faisaient la pluie et le beau temps. L'année séries a été résolument féministe, en coulisses avec la montée en puissance des showrunneuses (Shonda Rhimes ou Jill Soloway), et face caméra avec des personnages féminins plus complexes. Signe de cette révolution, l'arrivée à l'écran des super-héroïnes Jessica Jones et Supergirl qui marque une petite révolution dans un genre plutôt testostéroné. Girl power !
 

10 /12

Zaina Erhaim

Zaina Erhaim

Elle raconte la vie sous les bombes, les explosions sous ses fenêtres, les écoles et hôpitaux détruits. Sur son blog, Zaina Erhaim offre une perspective humaine sur la guerre en Syrie, raconte le quotidien des habitants d'Alep et notamment des femmes en résistance contre le régime de Bachar Al-Assad. Son travail journalistique, symbole de '' détermination '' et porteur '' d'espoir '', lui a valu d'être récompensée par Reporters Sans Frontières.

11 /12

#ILookLikeAnEngineer

#ILookLikeAnEngineer

En participant à la campagne de recrutement de son entreprise OneLogin, affichée dans les transports en commun de San Francisco, Isis Wenger ne s'attendait pas à un tel backlash. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont estimé que la jeune femme était trop jolie pour être ingénieure. Choquée par ces remarques sexistes, la Californienne a lancé sur Twitter le hashtag #IlookLikeAnEngineer (je ressemble à une ingénieure, NDLR), appelant ses consoeurs à poster des selfies. L'objectif : dégommer les clichés et lutter contre la misogynie dans le milieu de la tech. Résultat, des milliers de femmes, de tous âges, physiques ou couleurs de peau, ont rejoint le mouvement.
 

12 /12

taxe tampon

taxe tampon

Le combat mené par le collectif féministe Georgette Sand a finalement payé. Après avoir maintenu une première fois la taxe tampon, l'Assemblée nationale a finalement voté la baisse de la TVA pour les protections périodiques, la passant de 20 % à 5,5 % comme tous les produits de première nécessite. Une injustice réparée et une belle économie en perspective pour nos porte-monnaie.
 

Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.