Actuellement en kiosque !

GL cover mag Février 2018 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Women’s March : un an plus tard, où en est le mouvement ?

A Paris, la Women

Le 21 janvier 2018 marquera le premier anniversaire de la Women’s March. Mais après un engouement mondial, à Paris il semblerait que les manifestants aient délaissé les rues au profit des réseaux sociaux.

Souvenirs, souvenirs… Le 8 novembre 2016, Donald Trump remportait l’élection présidentielle face à Hillary Clinton et devenait le 45e président des Etats-Unis. Une victoire contestée, jusqu’à Hollywood par des stars comme Alyssa Milano, Katy Perry, et Jessica Chastain. Le lendemain de son investiture, le successeur de Barack Obama fait face à la colère de ses opposants. En réaction à ce président misogyne et raciste, plus d'un million de femmes descendent dans les rues de Washington pour défendre leurs droits mais aussi ceux de la communauté LGBT et des minorités. Une protestation rapidement devenue mondiale, avec l'aide des réseaux sociaux qui ont contribué à sa médiatisation, baptisée la Women's March.  

Les 20 et 21 janvier 2018, les organisateurs s'apprêtent à réitérer l'expérience sous un autre nom : "Power to the Polls" ("pouvoir aux sondages", ndlr), aux Etats-Unis et "Look Back, March Forward" en Europe ("Regarde en arrière, va de l’avant", ndlr). Cette année, c’est la ville de Las Vegas qui recevra la mobilisation, même si les villes de Dallas, Washington et San Francisco accueilleront leurs propres rassemblements. Une fois de plus, le mouvement s'est également exporté à travers le monde, notamment vers la Thaïlande et l’Afrique. Déterminé à ne pas lâcher l’affaire, le groupe allemand EU Women lance également un appel à la manifestation, d'abord à Berlin puis à travers l'Europe, le 9 mai 2018.


Hommes et femmes confondus se sont réunis le 21 janvier 2017 
© Abaca Press/Korbi Yann

En France, on est bien loin de l’enthousiasme de l'année dernière. Pour le moment, seulement une centaine de manifestants ont répondu présents sur la page Facebook de l’événement parisien, prévu pour le 21 janvier 2018 place du Trocadéro. En janvier 2017, environ 7000 personnes étaient montées au créneau, choquées par l'élection de Donald Trump et motivées pour soutenir le féminisme et les droits des femmes dans le monde entier. Aujourd'hui, suite aux lancements des hashtags #MeToo et #balancetonporc suite au tollé de l'affaire Harvey Weinstein, c'est surtout sur le web que la colère gronde. En attendant la prochaine manif' ?

LIRE LA SUITE
Laura Carreno-Müller
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.