Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

#WhyIStayed : suite à l’affaire Ray Rice, les victimes de violences conjugales s’expliquent sur Twitter

#WhyIStayed : suite à l’affaire Ray Rice, les victimes de violences conjugales s’expliquent sur Twitter

Ce lundi, la vidéo du joueur de football américain Ray Rice, violentant en février dernier sa désormais femme Janay Palmer, a fait le tour de la Toile. Alors la question, une fois de plus, s’est posée : pourquoi les femmes violentées restent-elles ?

L’affaire Ray Rice est en train de devenir un scandale national aux États-Unis. Dans une vidéo (âmes sensibles s‘abstenir...) rendue publique ce lundi 8 septembre par le site américain TMZ sur des faits survenus en février dernier, on voit le joueur de football américain, 27 ans, vedette des Baltimore Ravens, l'équipe vainqueur du Super Bowl en 2013, mettre K.O sa petite amie Janay Palmer, depuis devenue sa femme, qui gît inerte pendant d’insoutenables minutes dans un ascenseur d’un casino-hôtel d'Atlantic City. Dès lors, une question blâmant la victime est sur toutes les (mauvaises) bouches : pourquoi Janay Palmer a-t-elle épousé le violent Ray Rice ? Rappelons qu’ils sont ensemble depuis le lycée et ont une petite fille de 3 ans…

C’est l’auteure américaine Beverly Gooden qui a initié le mouvement sur Twitter sous le mot-dièse #WhyIStayed, soit pourquoi je suis restée, expliquant dans une note sur son blog que si elle ne pouvait parler à la place de Janay Palmer, elle pouvait néanmoins parler pour elle, qui a été aussi victime d’un mari violent. Car, explique-t-elle à TMZ, il y a toujours l’idée sous-jacente de consentement à la violence, à partir du moment où l’on reste dans une relation abusive. Pour contrer cela, elle donne donc ses raisons à elle, qui l’ont poussé à accepter trop longtemps une situation intenable :


"J’ai essayé de quitter la maison, une fois après un abus, et il m’a bloquée. Il a dormi devant la porte toute la nuit. #WhyIStayed"
 

"Je suis restée car le pasteur m’a dit que Dieu déteste le divorce. Je n’ai pas pensé au fait que Dieu pouvait détester la violence aussi. #WhyIStayed"

"J’ai dû planifier ma fuite pendant des mois avant même d’avoir un endroit où aller, et de l’argent pour prendre le bus. # WhyIStayed"

Ainsi, les tweets de Beverly Gooden montrent un tout autre aspect, l’envers du décor des victimes, et la déferlante d’explications sur Twitter n’en est qu’à son début. Comme le remarque le Time, #WhyIStayed a déjà été utilisé plus de 92 000 fois depuis que la vidéo de Ray Rice a été diffusée :

Des femmes, saluant son courage, se sont mis à confier leurs raisons, et un autre mot-dièse est apparue : #WhyILeft, soit pourquoi je suis partie.


"#WhyIStayed parce que je ne voulais pas être SDF. #WhyILeft parce que j’avais des amis dans la rue qui me traitaient mieux que lui."


"#WhyIStayed Parce que bloquée dans une relation abusive, j’ai fini par croire que je le méritais"


"#WhyIStayed j’ai fini par croire que je le méritais #WhyILeft je savais que mes futurs enfants ne le méritaient pas."

En effet, l’affaire Ray Rice n’a pas fini de passionner les médias américains. D’abord, le joueur a été poursuivi pour simple "voie de fait" et s’est vu suspendu pour deux matchs. Puis en mai, lors d'une conférence de presse, Ray Rice, larmoyant, a présenté ses plates excuses, tandis que Janay Palmer avait de son côté "demandé pardon pour le rôle qu'elle avait joué dans les événements de cette soirée."  Mais depuis la révélation de cette vidéo - où l’on voit Palmer inanimée, traînée par terre par Ray Rice qui l’enjambe et tente de l’extraire, gêné, hors de l’ascenseur comme un vulgaire objet trop lourd, avant qu’elle ne reprenne connaissance, visiblement choquée et en larmes, et qu’un inconnu vienne la consoler - c'est la National Football League (NFL) qui est mise en cause, ainsi que la police locale, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que les autorités protègent ses sportifs adorés, et ce malgré de graves délits. Si depuis, Ray Rice voit sa carrière s’écrouler, son contrat résilié avec une suspension à vie par la NLF et la perte de ses sponsors, les questions gênantes sont trop nombreuses : comment se fait-il que la sanction ait été si légère (tandis que le joueur Josh Gordon, s’est vu interdit de matchs pendant un an pour avoir fumer de la marijuana…) ? Comment se fait-il que Janay Palmer ait présenté des excuses publiques pour son rôle ? Pourquoi la police n’a pas exploité la vidéo montrée par TMZ ?

Roger Goodell, le commissaire de la NFL, jure n’avoir pas eu accès aux images diffusées par TMZ. "La vidéo n'a pas été mise à notre disposition et personne chez nous ne l'avait vue jusqu'à hier", a fait savoir la NFL mardi. Ce qui n'empêche pas des personnalités de demander la démission de tous les acteurs impliqués dans cette affaire, comme l'animateur Keith Olbermann :

Et comme le rappelle un twittos, retweeté par Beverly Gooden :


"Ray Rice n’a pas été suspendu parce qu’ils ont vu cette vidéo. Il est suspendu parce que vous avez vu cette vidéo."

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.