• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Dix start-ups où l'on aimerait travailler

locaux my little paris

Lassée de la moquette grise de votre open space, vous rêvez de nouveaux horizons ? Pour vous aider dans le choix de votre futur employeur, voici notre guide des entreprises qui font rêver.

Ces dernières années, la vie de bureau a considérablement évolué. Les entreprises l'ont bien compris, pour attirer les meilleurs salariés, il faut faire preuve d'imagination : déco soignée, hiérarchie inexistante ou encore vacances à volonté, découvrez ce que certaines start-ups proposent pour vous donner envie de rejoindre leurs rangs.

Celle qui soigne le contenu de votre assiette

La virée à la cantine est un break salutaire pour chaque employé coincé dans son open space. Un rituel qui peut aussi se transformer en calvaire à la découverte du menu du jour : choux de Bruxelles et steak pas cuit. Voilà un problème auquel échappent les chanceux travaillant pour l'application mobile Asana. Deux chefs sont chargés de préparer des déjeuners et dîners bio pour l'ensemble du staff. Le tout, en s'adaptant aux préférences individuelles. Même les adeptes du régime paléo y trouvent leur compte !

Celle qui fait transpirer ses employés

Horaires extensibles obligent, difficile parfois de trouver le temps d'aller à la salle de sport (et la motivation aussi, avouons-le). L'éditeur de jeux en ligne Pretty Simple a trouvé un remède contre la flemmardise : un espace gym, agrémenté d'une figurine géante de Hulk, installé dans le sous-sol de ses locaux. Avec 3300 mètres carrés de surface dans le quartier d'Opéra à Paris, la start-up peut se permettre quelques folies. Parmi elles, une terrasse sur le toit, une cafétéria gratuite et même des instruments de musique.

Celle qui abolit la hiérarchie

Vous rêvez parfois de tuer votre N+1 et de cacher son corps derrière la machine à café ? Deux solutions s'imposent à vous : prendre un congé sabbatique ou vous exiler chez Zappos.com. Dans cette entreprise, leader dans la vente de chaussures en ligne, la fonction de manager a disparu. En lieu et place d'une hiérarchie verticale s'est instaurée une holacratie. L'équipe est divisée en plusieurs groupes autogérés qui prennent toutes les décisions en commun.

Celle qui vous pousse à voyager

Chez Airbnb, les globe-trotters se sentiront comme chez eux. Après avoir révolutionné le monde du tourisme, l'entreprise made in San Francisco incite ses salariés à explorer de nouvelles contrées. Chaque année, ils perçoivent une prime de voyage de 2000 dollars à utiliser dans un logement proposé par le site. Une villa d'architecte au Costa Rica ou un château en Toscane ? Le choix doit être cornélien.

La salle de réunion d'Airbnb France, cosy et colorée. Crédit : Airbnb

Celle qui cultive votre zénitude

A une époque où souffrir d'un burn-out est devenu aussi courant qu'attraper un rhume, certaines boîtes misent sur le bonheur au travail. C'est le cas d'Eventbrite, spécialisé dans l'organisation et la gestion d'événements en ligne. L'entreprise a transformé son QG de la Silicon Valley en temple de la relaxation. On y trouve une zen room, avec sofas et lumière tamisée, pour méditer, faire une sieste ou se lancer dans une profonde introspection entre deux réunions. Chaque semaine, des masseurs, chiropracteurs et acupuncteurs viennent offrir une pause détente.

La déco cosy chez My Little Paris. Crédit : My Little Paris

Celle qui a la meilleure déco

My Little Paris a bâti son succès en devenant un vrai dénicheur de bonnes adresses. Et ses locaux pourraient tout à fait figurer dans le panthéon des coins les plus cool de la capitale. Nichés dans le quartier de Barbès (18ème arrondissement de Paris), les bureaux de l'entreprise et de son petit frère Merci Alfred sont installés dans un ancien atelier d'artiste. Canapé, grandes tables en bois, stickers aux murs... Chaque élément de décoration est pensé pour parfaire cette ambiance cosy comme à la maison.

Celle qui se transforme en terrain de jeu

Parfois, l'entreprise ressemble à une cour de récréation. Poussant ce concept à l'extrême, certaines boîtes ont opté pour une “gamification“ de leurs techniques de management. Le principe : bosser et se former en jouant. A l'image des géants du web comme Google et Yahoo, l'entreprise française Linkbynet a transformé ses locaux en parc d'attraction. Au programme : hamac, toboggan géant, babyfoot... De quoi plonger en plein trip régressif.

Les locaux de Google (à Londres). Le géant du web a été un des premiers à proposer des bureaux novateurs à ses employés. Crédit : Getty

Celle qui vous offre l'apéro 

Aussi sacré que le tea time des anglais, l'happy hour de la Silicon Valley. Pour inciter les employés à rester le plus longtemps possible dans leur sacro-sainte entreprise, des start-ups organisent une version améliorée du pot du vendredi soir. Les bars privatifs sont monnaie courante chez les génies de la tech, mais Dropbox est allé encore plus loin en instaurant des Whisky Fridays. L'alcool serait-il le meilleur outil de team building ?

Celle qui soigne votre intégration

L'image de Michel et Augustin est basée sur l'humour et la joie de vivre. La marque aux super cookies et vaches à boire soigne donc l'arrivée de ses nouveaux "trublions" (surnom donné aux employés). Au siège social, La Bananeraie, à Boulogne-Billancourt, les nouvelles recrues ne s'assoient pas dans un coin en attendant qu'on leur crée une adresse mail. Au contraire, elles sont immédiatement intégrées à l'équipe via un rite initiatique. Il peut s'agit d'une chasse au trésor, de la remise d'un tablier ou de l'organisation d'un déjeuner avec obligation de mettre la main à la pâte.

Celle qui offre des vacances à volonté

C'est aux employés de décider seuls des heures, jours, semaines ou mois qu'ils veulent prendre“, expliquait en septembre dernier Richard Branson. S'inspirant du modèle de Netflix, le PDG de Virgin a instauré dans son entreprise le système des congés illimités. A condition d'avoir rempli leurs objectifs, les employés peuvent voyager à leur guise. En France, l'idée est appliquée de manière informelle dans la start-up Evercontact. La fin de la culture du présentéisme ?

LIRE LA SUITE
Norine Raja
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.