Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Témoignages : le meilleur conseil (ou le pire) que ma mère m’a donné

Témoignages : le meilleur conseil (ou le pire) que ma mère m’a donné

Ah, la joie des relations mères/filles, intenses mais complexes ! Amour, argent ou travail… Six femmes racontent les conseils et leçons de vie donnés par leur maman, pour le meilleur et bien sûr pour le pire.

Clotilde, 26 ans : “ne sois jamais redevable“

“Ma mère m'a toujours dit de me débrouiller toute seule. Elle est persuadée qu'on ne peut compter sur personne. Pour elle, demander un service implique forcement d'être redevable. Au fil du temps, je me suis rendu compte que sa vision était extrême. Quand je suis devenue esthéticienne à domicile, beaucoup de gens m'ont donné un coup de main sans rien demander en retour.
Aujourd'hui encore, mes clientes me recommandent, non dans l'espoir d'avoir une ristourne, mais simplement parce qu'elles sont satisfaites de mon boulot. Sans l'aide des autres, qu'elle soit spontanée ou en réponse à une demande, je ne serai pas là où je suis. Et puis, même si ça implique de devoir renvoyer l'ascenseur, cela n'a rien de dramatique. Contrairement à elle, j'ai la certitude qu'on ne peut jamais réussir en la jouant solo.“

Marie, 29 ans : “garde ton indépendance financière“

“Le conseil que ma mère m'a donné et qui m'a le plus marqué lui a été donné par mon grand-père : 'ma fille, dans ta vie, tu dois toujours être indépendante, notamment financièrement'. J'ai toujours appliqué ce principe : aujourd'hui, je suis mariée, je travaille, je m'assume, et je gagne l'argent qui me permet à la fois de faire des projets à deux et à la fois des choses pour moi (j'ai une passion pour l'équitation qui coûte cher.)
Il serait hors de question pour moi de m'arrêter de travailler et que mon mari m'entretienne. Est-on libre quand on doit toujours demander de l'argent à quelqu'un d'autre, quoi qu'on ait envie de faire ? Et puis, malheureusement, on ne sait pas ce que la vie nous réserve. Un couple d'amis de mes parents vient de divorcer : la femme n'a jamais travaillé ni gagné d'argent, leurs enfants sont grands donc pas de pension alimentaire. A 50 ans, elle doit trouver pour la première fois un travail…“

Aïssa, 24 ans : “évite les personnes toxiques“

“Quand j'étais ado, je manquais vraiment de confiance en moi. J'avais tendance à me laisser facilement marcher sur les pieds. Mes 'copines' de collège, par exemple, prenaient un malin plaisir à se moquer de moi, à lancer des rumeurs sur mon compte. Un jour, j'étais leur meilleure amie, le lendemain, une vraie paria. Ma mère n'arrêtait pas de me répéter : 'ces filles ne te méritent pas'.
Elle n'avait pas tort, mais j'étais trop jeune pour le comprendre. Plus tard, elle n'a cessé de me le dire encore et toujours, surtout quand je fréquentais des mecs qui se comportaient mal. Il a fallu du temps, de nombreuses déceptions, mais j'ai fini par comprendre le message.“

Camille, 25 ans : “surmonte tes peurs“

“Ma mère m'a toujours appris à prendre des risques, à ne pas avoir peur de l'inconnu. Petite, j'étais très timide, donc elle m'avait inscrite à un cours de théâtre. J'y avais vraiment pris goût... Jusqu'au moment où il a fallu jouer en public. Le jour de la représentation à l'école, j'avais tellement peur que j'ai fait tout mon possible pour y échapper. J'ai prétendu être malade, puis, voyant que ça ne fonctionnait pas, j'ai fait une vraie crise de nerfs. Rien n'y a fait, ma mère n'a pas cédé d'un iota.
Pour elle, c'était une question de principe : il ne fallait pas que j'abandonne à la première difficulté. Au final, elle a eu raison, je m'étais fait tout un cinéma pour rien. Ça s'est bien passé et je pense que ça m'a vraiment aidée à sortir de ma coquille.“

Sandra, 27 ans : “le travail, c'est primordial“

“Il y a quelques années, j'étais à deux doigts de quitter mon boulot de rédactrice web. Mon boss était fou, le rythme d'écriture tout simplement insoutenable. Un soir, j'ai appelé ma mère, au bord des larmes, en lui disant que j'avais pris ma décision : j'allais essayer de négocier mon départ ! Mais elle m'a déconseillé de la faire, de peur que je n'obtienne pas gain de cause et, qu'au final, je me retrouve sans rien. Rien d'étonnant, elle a toujours accordé beaucoup d'importance au travail.
Petite, il fallait vraiment que j'ai 39° de fièvre pour ne pas aller à l'école. Sur le moment, son conseil m'a paru injuste et inhumain, mais ça m'a boostée. Je me suis dit : 'il est hors de question que je croupisse là-dedans'. C'est sûrement mon côté rebelle, mais je ne voulais pas non plus faire ce plaisir à mes employeurs. Après tout, c'était eux les fautifs ! Résultat : j'ai cherché un job d'arrache-pied et, deux mois plus tard, j'ai trouvé mon bonheur.“

Corinne, 30 ans : “redonne une chance à ton ex“

“Ma mère était de passage à Paris pour me voir. A cette époque, j'étais en couple depuis quatre ans avec Boris, mais notre relation était au point mort. En fait, j'avais repris contact avec mon grand amour de fac et j'hésitais vraiment à me remettre avec lui. Ce que j'avais caché à ma mère, de peur qu'elle me juge ou pense que je trompais mon copain.
Puis, un soir, je lui ai fait part de mes doutes et sa réaction a été plutôt positive. Elle m'a lancé : 'oh j'ai toujours bien aimé ce garçon. C'était quelqu'un de bien.' Elle voulait surtout que je quitte mon mec de l'époque, parce qu'on était trop différents : on n'avait pas l'air épanouis ensemble. Elle n'avait pas tort, notre couple battait vraiment de l'aile. Finalement, je me suis remis avec mon ex et, aujourd'hui, on est très heureux.“

LIRE LA SUITE
Norine Raja
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.