Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Snapchat : 7 profils d'utilisateurs qui nous agacent

Snapchat : 7 profils d

C'est le lot de chaque réseau social : compter dans ses rangs un bon nombre de boulets. Des utilisateurs en pleine crise de narcissisme ou n'ayant pas saisi les subtilités de l'application. Passage en revue de ces “snapchatteurs“ de l'enfer.

L'accro aux selfies

Au volant de sa voiture, dans sa salle de bains, ou à la salle de gym…  Avec Snapchat, la selfie addict a trouvé un nouveau terrain de jeu. Du coup, vous avez droit à des mises à jour quotidiennes de son expression faciale… au mieux, avec une phrase inutile (“encore une journée fatigante au boulot“), au pire, sans aucun élément contextuel. Peu importe que la photo s'auto-détruise au bout de quelques secondes, elle peaufine ses poses et sa duck face dans les moindres détails. Persuadée d'être sur un dérivé d'Instagram, elle en oublie les deux maîtres mots de l'application : fun et réactivité !

La stalkeuse professionnelle

Numéro de téléphone, QR Code, nom d'utilisateur… Si la fonction ajout de contacts est moins instinctive sur Snapchat, l'appli n'est pas dépourvue de moyens d'étendre son réseau. Et pourtant, certains utilisateurs se sentent seuls au point d'envoyer des messages désespérés : une photo de leur tête accompagnée de ce cri de détresse “envoie-moi un snap“. Car oui, visiblement, ils sont en manque d'attention et, plutôt que d'être proactifs, préfèrent vous harceler. Ne parlons même pas de ceux qui veulent initier une conversation par messagerie privée...

L'obsédé de la capture d'écran

Fanfan2016 a pris une capture d'écran.“ Vous ignorez qui est ce personnage au pseudo ringard, mais sa tendance à vouloir conserver chacun de vos snaps est sérieusement flippante. Et oui, rien de pire sur Snapchat que les utilisateurs n'acceptant pas le principe même de l'application. Vouloir enregistrer un cliché particulièrement drôle est normal, mais le faire systématiquement est contraire à l'accord tacite passé entre les membres. Le screenshoter compulsif a de grandes chances de finir blacklisté, voire d'être pris à son propre jeu quand il poste des clichés embarrassants.

L'oiseau de nuit

Sa vie sociale est passionnante… et elle a bien l'intention de vous le faire savoir. La night-clubbeuse aime partager ses multiples virées nocturnes avec la communauté. Mais encore faut-il réussir à décrypter ses snaps pris dans l'euphorie du moment. Une séquence dans une boite de nuit ultra-sombre, ses copines qui beuglent sur une chanson, une photo floue du concert de Beyoncé
Ses stories ne sont ni amusantes, ni informatives, voire même carrément gênantes. A l'instar de ce “drunk selfie“ envoyé à 4h du matin au summum de son ivresse. Heureusement pour elle, toutes les traces de sa nuit arrosée auront (a priori) disparu le lendemain….

Crédit : Getty

La snapchatteuse compulsive

Bonjour, tout le monde“, “Un délice, ce petit-déjeuner“, “Encore du monde dans le métro“… Le doigt toujours collé sur son smartphone, elle documente chaque moment de sa vie, filme ses pieds ou ses repas à la cantine, dans des snaps de dix secondes. Résultat, à la fin de la journée, vous devez vous coltiner ses stories interminables – plus d'une minute - et inintéressantes au possible. A force, plus personne ne prend la peine de les ouvrir. Un conseil : 50 secondes est la limite à ne pas dépasser, à moins que vous ne passiez vos vacances sur un yacht avec Rihanna.

L'artiste raté

Depuis qu'il a découvert les magnifiques dessins de Christine Mi et les photos poétiques de Geeohsnap, il est persuadé que Snapchat est l'outil parfait pour exprimer sa créativité. Résultat, il se prend pour Picasso en peinturlurant quelques clichés de son chat ou en ajoutant des bonhommes colorés sur des paysages. Pire encore, le pseudo réalisateur indépendant qui filme pendant plusieurs secondes la lumière des réverbères ou des feuilles tombant d'un arbre. Au secours !

Le “snapchatteur“ de masse

Plutôt que d'interagir avec quelques personnes ciblées, il transfère ses snaps à toute sa liste de contacts en attendant fébrilement une réponse qui n'arrivera jamais.  A croire qu'il s'inspire des stratégies marketing des grandes marques ou prend ses abonnés pour son fan club ! Quand il n'envoie pas des messages complètement impersonnels, vous avez droit à des clichés d'inconnus agrémentés de private jokes. Normal que vous ne compreniez rien, il partage même les snaps privés avec le plus grand nombre. Côté délicatesse, on repassera !

LIRE LA SUITE
Norine Raja

Dans cet article :

Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.