• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Réveil matinal : pourquoi je ne suis pas devenue une "early riser"

Réveil matinal : Pourquoi je ne suis pas devenue une early riser

Se lever à 5h pour enchaîner les postures de yoga telle une néo-Gisele Bundchen ? La “morningophilie“, philosophie de vie made in USA, fait de plus en plus d'adeptes. Témoignages de trois femmes qui ont tenté l'expérience… avec des résultats contrastés.

Et si l'heure à laquelle vous émergez le matin déterminait la réussite de votre journée ? C'est en tout cas la théorie de Hal Elrod, nouveau gourou du développement personnel, et auteur du best-seller Miracle Morning. Publié le 10 mars chez First Editions, son ouvrage propose une recette magique pour être épanouie : se lever entre 4h et 6h du matin. L'idée ? Profiter de ce “supplément de vie“ pour faire du yoga, de la méditation, ou dresser une liste de ses objectifs quotidiens.

Plus qu'une philosophie, le fait de se lever tôt serait même le secret de la réussite. Les médias américains serinent le même message : avancez votre réveil et vous serez aussi productif qu'Anna Wintour, adepte du tennis à 5h30, ou Michelle Obama, qui commence sa session sport peu après 4h30. Et ça fonctionne : entre citations inspirationnelles et clichés de footing à l'aube, les hashtags #5am ou #earlyrisers se multiplient sur Instagram. Ceux qui ont un trou dans leur emploi du temps pourront même s'inspirer des routines matinales d'entrepreneurs et créatifs, recensés sur le site spécialisé Mymorningroutine.com. Une mode typiquement américaine ? Pas uniquement. Cette idée fait aussi son chemin dans l'Hexagone : les nouveaux convertis prêchent la bonne parole sur le web, se retrouvent dans des before work ou aux conférences Creative Mornings, quand ils ne témoignent pas, pour les plus célèbres d'entre eux, dans La Magie du matin (à paraître en avril prochain aux éditions Leduc.s).

Le hic ? Certains d'entre nous sont programmés pour être des oiseaux de nuit et pourraient payer le prix fort en cas d'acharnement : “Au début, il y a une euphorie qui s'installe, un sentiment d'être le maître du monde, ou le bonheur d'appartenir à une nouvelle tribu, explique Joëlle Adrien, directeur de recherches à l'Inserm. On peut masquer la fatigue en accumulant les activités, mais sur la longue durée les effets d'une dette de sommeil sont très mauvais pour la santé.“
A quand une réhabilitation de la grasse matinée ?

Crédit : Getty

Elles ont testé la méthode early riser et nous racontent leurs impressions :

 “C'est très difficile d'avoir une vie sociale“

Camille, 25 ans, responsable marketing web : “En décembre dernier, j'ai testé une nouvelle routine matinale, la méthode S.A.V.E.R.S de Miracle Morning. Le principe ? Se lever très tôt pour enchaîner les activités : lecture, sport, visualisations.
La première semaine, c'était agréable, j'avais 2h30 avant le boulot pour me consacrer à mes projets personnels. Je commençais par de la méditation, puis je faisais de l'exercice, de l'écriture ou je travaillais mes langues. Dès la deuxième semaine, c'est devenu plus compliqué de suivre le rythme. J'ai beau être une lève-tôt, il me faut mes 9h de sommeil. Ce qui implique de se coucher au moins à 21h et donc, de ne plus avoir de vie sociale. En plus, je suis en couple, c’était problématique d'être toujours décalée avec mon copain. Autre raison pour laquelle j’ai abandonné : j'ai horreur de la routine. J'aime arriver au travail à des heures différentes, suivre mes envies et ne pas devoir suivre une checklist à la lettre. Avoir un mode de vie healthy est une bonne chose, mais à condition de ne pas tomber dans l'excès.“

Senseaway, le blog de Camille.

“ J'ai eu peur que mon corps ne suive plus“

Jessica, 29 ans, community manager en recherche d'emploi : “Je ne suis pas du tout matinale à l'origine. Je suis capable de sauter le petit-déjeuner pour grappiller 5 minutes de sommeil. Mais lorsque je me levais à 11h, j'avais l'impression que la journée avait déjà filé. Il a fallu beaucoup de temps avant que je me décide à sortir du lit plus tôt. Puis, j'ai enfin mis mon réveil à 6h du matin avec la conviction qu'un nouveau monde allait s'ouvrir à moi. Effectivement, il y a énormément de points positifs à ce changement : voir le soleil se lever, avoir le temps d'écrire 2 ou 3 billets de blog et s'endormir plus facilement le soir. Par contre, le yoga à 7h du matin n'est pas une expérience que je retenterai.
A la longue, la fatigue m'a rattrapée aussi. J'ai eu peur que mon corps ne suive plus. Etant en recherche d'emploi, certains matins, je me disais : ‘mais à quoi ça sert ?’ Savoir pourquoi on change sa routine est déterminant pour rester motivée. Cette injonction, très américaine, à se lever tôt pour être plus compétitif me dérange. Il faut le faire pour soi, et non, pour se conformer à un modèle de réussite.“

Fuckyourbadvibes, le blog de Jessica.

“Parfois, je recule mon réveil, car c'est trop dur“

Mylène, 34 ans, employée dans la finance : “Il y a quelque temps, j'ai eu un problème de santé qui m'a obligée à rester au lit pendant deux mois. Ça m'a incitée à faire le point sur ma vie, ce que j'avais réussi, ce que j'avais échoué. Le bilan n'étant pas satisfaisant, j'ai eu besoin d'impulser des changements dans mon quotidien. D'où l'idée de me lever plus tôt pour faire de la méditation et établir une liste d'objectifs. Je venais d'avoir un bébé donc la question du temps était aussi devenue une vraie préoccupation pour moi. J'ai commencé à me lever à 6h du matin, parfois même à 5h30. La première semaine a été difficile, car je devais prendre le train pour aller travailler, ma fille était réveillée de bonne heure, tandis que mon fils allait au lit tard.
Puis, au fil des jours, j'ai appris à adapter cette nouvelle habitude à mon cycle de sommeil, à détecter le moment où la fatigue arrivait, à éviter de repousser l'heure du coucher. Désormais, j'ai mon rythme de croisière, mais il y a des jours où je recule mon réveil, car c'est trop dur. Personne n'est capable de se réveiller à 5h du matin et d''affronter la journée en ayant seulement dormi deux heures.“

Les défis des filles zen, le blog de Mylène.

LIRE LA SUITE
Norine Raja
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.