• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Qui se cache derrière Yvonne Yvonne ?

z

Présentation de la créatrice la plus cool du moment.

Qu’est-ce qu’Yvonne Yvonne ? A l’origine, le titre d’un blog présentant des coups de cœur. A l’arrivée, une jeune et prometteuse marque de maroquinerie lancée en 2009. Répondons tout de suite la première question. Non, la créatrice ne s’appelle pas Yvonne, mais Charlotte Balme. "Yvonne, c’est le nom de ma grand-mère et mon deuxième prénom".  C’est grâce au modèle Gigi que la petite marque a explosé il y a quelques mois. Le sac, une alternative colorée (et moins chère) au Birkin d’Hermès se situe dans la tendance des petits sacs de dames qui a cartonné l’hiver dernier.
En quelques mois, le Gigi (375 euros quand même) est devenu la coqueluche des rédactrices de mode et des bloggeuses. "Il va bien aux Parisiennes. Porté  en bandoulière, il a un côté rétro qui plaît". Cet été, pour la première fois, il est aussi disponible en canevas. Il y a aussi le Marcel, qui marche fort. En mai, la marque a été démarchée par L'Oréal pour imaginer une pochette spécial Festival de Cannes, distribuée aux VIP. La consécration ? "Je n’arrive pas encore à en vivre", confesse Charlotte. "Tout ce qui est gagné est réinvesti en développement, à l’achat de matières. Mes créations sont produites en Inde, à cause du coût bien sûr, mais je me suis attachée à ce pays. Cependant, je faisais fabriquer en France, mes sacs seraient vendus le double" .

A 28 ans, Charlotte Balme a un joli parcours. Elle a fait ses classes au Studio Berçot, dont elle est sortie en 2004, a travaillé dans la presse comme assistante styliste et a été attachée de presse au Fooding. "Tout sert, autant pour les contacts que dans la manière de travailler . Mais pour Yvonne Yvonne, Charlotte a sacrifié soirs et week-ends. Au jour le jour,  le matin est consacré généralement aux factures et à  l’administratif, la nuit est plus propice aux recherches de matières et de formes. "Je n’arrive pas encore à en vivre. Tout ce qui est gagné est réinvesti en développement, à l’achat de matières… J’avance au jour le jour. Mais je n’ai  pas trop de patience, faut que ça aille vite".  En plus des deux grands rendez-vous saisonniers, Automne/Hiver et Printemps/Eté, la créatrice conçoit aussi des collections capsules. Pour les beaux jours, elle a imaginé avec l'Atelier de Création Textile un kit de plage avec sac, tunique et paréo à 100 euros.

Bien que seule à la tête d’Yvonne Yvonne (elle a tout de même une stagiaire depuis peu), la créatrice rend hommage à ses amis et influences sur le site de sa marque, rubrique La bande à Yvonne. "Peu de gens me font rêver dans le monde de la mode. Les créateurs mégalos, ça ne m’intéresse pas. J’apprécie quelqu’un comme Pierre Hardy qui est très humble"». Dans son entourage, on trouve aussi la fondatrice d’Heimstone ou le créateur Stéphane Verdino.

Mais qui est Charlotte Balme au final ?  "Curieuse, généreuse, drôle, déterminée", pour Linda, attachée de presse de la marque. Et côté défauts : "Exigence et franchise". Des défauts, vraiment ?  "Je ne prends pas toujours de gants", confirme Charlotte. "Et j'ai tendance à faire les choses par intuition plus que par calcul". Pour l’été 2012, elle compte lancer des chaussures "raccord avec les sacs". Et dans deux ans ? Elle aura alors 30 ans. "J’imagine une boutique avec des expos photos, les créations de ma bande, et pourquoi pas une mini cantine". Un rêve d’adolescente qu'elle peut envisager. Puisque Mademoiselle Balme a désormais les moyens de ses ambitions.

Le site : www.yvonneyvonne.fr

LIRE LA SUITE
Audrey Khalifa
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.