• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Musique et personnalité : dis moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es

Musique et personnalité : dis moi ce que tu écoutes je te dirai qui tu es

Chacune a ses habitudes (insignifiantes ou carrément flippantes) quand il s’agit de musique. Vous avez un rapport fusionnel avec votre iPod, ou complètement détaché ? Glamour a dressé le portrait de mélomanes variées. Laquelle vous ressemble le plus ?

La clubbeuse

C’est la fille insupportable qui, dès qu’elle arrive dans une fête, ramène SA playlist. Elle ne laisse personne s’approcher des enceintes, elle est déjà au taquet les bras en l’air façon Ibiza alors qu’il n’est que 20h30. L’avantage, c’est qu’à 5h du mat’ elle est toujours là, fidèle au poste, en sueur avec son iPod dans une main, et une vodka tonic dans l’autre. Pour l’ambiance, on peut dire qu’elle fait le job (même si vous la soupçonnez d’avoir déjà vendu de la drogue à votre petit frère.)

Son titre préféré : “I Love It“ d'Icona Pop.



Le morceau pour l’énerver : N'importe quel titre de folk, parce que le délire “hippie des champs, c'est pas trop son truc.

La pointue

Cette fille là n’est pas tolérante. En tout cas, pas avec les gens qui écoutent NRJ et Fun Radio : la musique c’est sacré. Sa collection de disques et de mp3 est un jardin secret que personne n’a le droit de souiller. Pour elle, qualité rime forcément avec indé. Elle est capable d’arrêter d’écouter un groupe parce que celui-ci a tout d’un coup trop de succès à son goût. Elle boycotte par exemple FKA Twigs depuis que sa relation avec Robert Pattinson a été dévoilée. C’est simple, cette ayatollah de la musique préfèrerait mourir plutôt que de danser sur du David Guetta.

Son titre préféré : “Let It Happen“ de Tame Impala.



Le morceau pour l’énerver : “I Gotta Feeling“ des Black Eyes Peas.

La dépressive 

Elle est dark, la vie est dark, le monde est dark... Vous l’aurez compris, cette gothique sur les bords est plus new wave que K-Pop. Son activité préférée ? Quand elle ne passe pas une heure a s’étaler du noir sur les paupières, elle se cale dans son lit avec une boite de Kleenex, les bras en croix, en écoutant des groupes neurasthéniques. Pour elle, la bonne musique appuie là où ça fait mal. Dans sa playlist, des groupes aussi sombres qu’elle : Joy Division, New Order et son petit plaisir mainstream : Lana Del Rey.

Son titre préféré : “Summertime Sadness“ de Lana Del Rey.



Le morceau pour l’énerver : “Happy“ de Pharrell Williams.

La nostalgique

Cette esthète est une vintage addict, des meubles de son deux pièces en passant par l’intégralité de son dressing, et forcément, ses goûts musicaux. Pour elle, tout ce qui a été produit après 1979 ne devrait même pas exister. Les années 80 et 90 sont une faute de goût inexcusable qu’elle a préféré effacer de sa mémoire : cette overdose de lycra, de synthés dégoulinants et de R’n’B commercial lui faisait trop de peine. Pour couronner le tout, elle est un peu casanière : rester dans sa zone de confort musical, ça la rassure.

Son titre préféré : Avant, c’était “I Can Get No Satisfaction“ des Rolling Stones, mais quand le titre a été récupéré pour la pub Snickers (si vous êtes née après 1990, c'est normal que vous ne sachiez pas de quoi il est question NDLR), elle s'est rabbatue sur “Miss You“.



Le morceau pour l’énerver : “Wannabe“ des Spice Girls. Pour elle, un bon girls band c’est plutôt The Ronettes ou The Shangri-Las, pas ces hystériques en shorts trop courts.

L’impersonnelle

Cette fille n’a pas d’avis. C’est le genre de personne qui, à la question, “et toi tu écoutes quoi en ce moment ?“ répond “oh, un peu de tout“. Pour elle, la musique est comme n'importe quel objet de consommation. Elle achète ce qu'on lui dit d'acheter, et pour la culture c'est pareil : c'est un véritable robinet d'eau tiède. L'impersonelle n’écoute que des playlists toutes faites, quand le silence lui pèse. Mais sur elle, pour tous ces morceaux, qu’ils soient déchirants ou énergiques, le résultat est le même : un encéphalogramme plat.

Son titre préféré : “Oh tu sais, la musique de la dernière pub Peugeot là“. (Eh oui, elle n'a même pris la peine de regarder qui était l'auteur du titre qu'elle trouvait “pas trop mal.“)



Le morceau pour l’énerver : Ben, elle n’en pas vraiment, forcément. Elle n’a pas d’avis on vous dit.

LIRE LA SUITE
Céline Puertas
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.