Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Mariage : Les do/don’t pour un discours de témoin qui déchire

Vous avez peur de rater votre discours de témoin ? Heureusement, un “cérémoniste” est là pour nous donner ses bons tips.

DO : Surfer entre émotion et humour

Quand votre ami vous a choisi comme témoin, vous avez tout de suite eu l’image du meilleur ami boulet qui fait des blagues grasses en déversant la moitié de son champagne sur la tablée. Thank God, la vie n’est pas toujours une comédie US. Soyez fine, entre humour et émotion. “On s’attend que le témoin fasse un truc drôle, or le discours n’est pas un sketch. Il peut aussi surprendre et verser dans l’émotion pour mieux impacter”, conseille Charles Werquin, créateur des “Cérémonistes”, une start-up d’animation de cérémonie de mariage laïc.

DON’T : Faire sa propre publicité

Tous les yeux et spotlights seront braqués sur vous. L’occasion idéale pour démontrer au monde combien vous êtes cool, brillante et célibataire (surtout face aux beaux poissons repérés à la mairie). Préférez la modestie à votre quart d’heure de gloire. “On ne fait pas un one-man show, rappelle Charles Werquin. Le but est de maintenir l’attention sur les mariés et pas sur soi.” Vos prétendants n’en seront que plus intrigués.

DO : Se rapprocher de la concurrence

Vous êtes un être d’exception mais malheureusement, il vous faut partager la vedette avec trois, cinq voire sept autres BFF dans le cercle VIP des témoins. Autant de rivaux rhétoriques, avec lesquels faire ami-ami (pour mieux les coiffer au poteau). “C’est plus malin de se contacter avant pour savoir qui dit quoi, conseille Charles Werquin. Si vous faites partie de la même bande d’amis, répartissez-vous des thèmes ou périodes de vie du marié pour éviter les redites.

DON’T : faire des private jokes

Non, personne ne comprendra “Souviens-toi, Clermont Ferrand, automne 2003 !”. Hormis vous et la mariée, mortifiée par votre bolosserie. “Gardez en tête que la plupart des gens qui vous écouteront ne vous connaissent pas, rappelle Charles Werquin. Les private jokes excluent les autres et n’ont aucun intérêt.

@Quatre marriages et un enterrement / Allociné 

DO : zapper le diapo shaming

Vous avez passé des semaines à compiler des photos compromettantes de votre BFF pour réaliser ce diapo de la honte parfait. Rétractez-vous. Pas sûr que la belle-famille un peu tradi de votre ami soit enchantée par les photos de lui nu avec trois autres gais lurons sur une bouée flamant rose ou en train de ravaler son vomi en soirée d’inté. “Il y a toujours des témoins qui veulent faire le power point, s’exaspère Charles Werquin. C’est lourd et ringard. Il parasite votre discours et distrait l’audience.

DON’T : Un discours de plus de 5 minutes

Plus votre discours est long, plus le risque de faire un four est élevé. Et il n’y a rien de pire qu’une salle entière ennuyée qui gratouille la nappe avec sa fourchette. “Il ne faut surtout pas essayer de meubler, mais au contraire, chasser les répétitions, assure Charles Werquin. Pour garder l’attention de l’audience, le discours ne doit pas durer plus de cinq minutes. Même en trois minutes, on peut être percutant.” #lessismore

DO : Passer en premier

Le discours de témoin est comme une bande de cire sur votre jambe : plus vite vous vous en débarrassez, mieux ce sera. Pour éviter de vous lever trempée de sueur après deux heures de trac, soyez la première témoin à lever votre verre de champ. “Sans quoi, vous allez passer votre temps à stresser, à comparer avec les discours des autres témoins et à ne pas profiter de la soirée”, conseille le “cérémoniste”.

LIRE LA SUITE
Lucille Quillet
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.