Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les 20 snobismes de la rentrée

pul rentrée

Parce qu'une rentrée Glamour est une rentrée chic et à contre-courant. Une rentrée snob, en somme.

1- Mettre en pull en laine (même s’il fait 25 degrés)
Oui, le petit pull en laine est le it de la rentrée. Fini les photos vintage 80 l'on ricanait du combo jupe longue-pull en laine de maman, désormais on fait pareil, mais avec un peu plus de sérieux: on réduit la longueur de la jupe au-dessus des genoux et on met une ceinture. Et surtout on ne dit pas qu'on a chaud.

2- Coucher le premier soir
Eternel débat entre les pucelles et les catins, le premier soir fait débat, et même chez les hommes désormais (voir le magazine Glamour n°91 en kiosque). La snob automnale fait fi de ces petites préoccupations et éloigne tant qu'elle peut le plan de rigueur : plus question de faire une économie de moyens sur ce plan-là. Tant qu'on a la côte, on en profite.

3- Gambader en talons
Après un an à nous vanter les mérites du plat, cet hiver, on veut des talons. Mais attention, du genre incommensurables, ceux qu'on sort une fois l'an, qu'on dépoussière émerveillées puis qu'on met dix minutes avant de grimacer toute la soirée. De vraies jolies chaussures en somme.

4- Être prise jusqu'en octobre
A la rentrée, tout le monde se donne rendez-vous pour débriefer de l'été. Sauf nous. Nous, on est prises. Par qui, par quoi ? Détails. On n'a juste pas le temps de traîner avec les mêmes zigotos qu'on retrouvera dans l'exact même état en octobre, et le reste de l'année.

5- Ne pas se faire tatouer
Même Jennifer Aniston, cette chic fille toute simple, s'y est mise... La snob, elle, résiste : pas question de ressembler à une fille de marin, une punk, ou une nana étrange qui pourrait oublier le nom de son chien. La snob ne se tatoue donc pas, sauf si elle est invitée à un mariage marocain elle finira par arborer fièrement des tatouages au henné d'une finesses inouïe sur ses chevilles.
 

6- Zapper le camel
Parce que ça suffit les "pink is the new black" et "camel is the new black". Le new black, c'est le black. Point barre.

7- Mettre une salopette
Même si franchement, ça nous a pas très bien et que ça nous fait une silhouette de mal gaulée. Non, le snobisme est d 'aller au-delà des apparences : on met une salopette parce que c'est confortable et cool. Et on s'en fiche si ça fait des grosses fesses.

8- Se marier
Les mariages d'été bucoliques qui se succèdent, c'est la barbe. Nous, la robe bustier c’est pas notre tasse de thé et on a toujours préféré la laine fine et les manteaux. Ca tombe bien, on fera une mariée complète, avec un chouia de fourrure sur les manches, s'il-vous-plaît. C'est qu'il caille en décembre.

9- Critiquer le Silencio
Le Silencio, c'est le club de David Lynch dont tout le monde parle. Paris est prêt à tout pour dévaler les étages des tréfonds du Social Club et clubber sur la house du cinéaste. La snob a tout prévu : en deux haussement de sourcils, elle méprise cet empressement et soupire : "Franchement, Lynch il a des problèmes avec son producteur ou quoi ?"

10- S'habiller européen
L'ultime chic, c'est de s'habiller Made in France, défendre les petits producteurs et les artisans. Mais le comble du snobisme, c'est d'afficher sa position politique pro-européenne en s'habillant Danois  Norvégien, Suédois, Italien... Bref, européen mais design. Mention spéciale snob aux concernées qui préfèrent le made in Grece et Portugal. Solidarité !

 

11- Ne pas aimer Bref.
Ou La guerre est déclarée. Bref, ne pas aimer les évènements culture de la rentrée, à savoir le film consacré ou l'émission qui fait de l'ombre au désormais fadasse Petit Journal.

12- Fermer son blog 
Les internautes sont en ébullition : tout le monde attend les billets de rentrée de ces blogs vides, qui racontent comment c'était les vacances et comment c'est trop dur la rentrée. Mais cette attente est d'un commun... Autant manquer à l'appel.

13- Zapper Google+
Tous se sont déchirés pour une invitation à ce nouveau réseau social qui s'annonçait comme la révolution de l'année. Alors oui, on a un compte, mais heureusement, loin de nous l'idée de faire les mêmes erreurs qu'avec notre compte Facebook : pas de photos en abondance, pas de vidéos dossier et même pas de liens intéressants. A force, on va même finir par l'oublier, notre compte Google+.

14- Partir en vacances
C'est la rentrée ? Qu'à cela ne tienne, on se casse. Comme les étudiants, oui, sauf qu'on n'est plus étudiante depuis belle lurette et que ce qui nous pousse à partir en septembre, ce ne sont pas les petits prix, mais bien la perspective d'être moins entourée et la promesse d'être bronzée en octobre. Chiche.

15- Manger de la viande
Avec Peut-on manger les animaux de Safran Foer, la tendance vegan est le nouveau débat, avec Natalie Portman en égérie. Sommes-nous fait pour dévorer les animaux ? Peut-on encore supporter des parcs de bêtes mal traitées en vue de devenir des sandwichs ? Bonne question. On vous propose d'en parler autour d'un bon tartare, certifié par notre boucher préféré. Quand même.

16- Tomber malade
L'été, on se repose, on s'évade, on se prélasse. Mais la snob va en contrecarrant les saisons. Telle la princesse aux petits pois, l'air conditionné lui casse la voix et les changements climatiques l'irritent. Tandis que tous vont vaillamment vers la rentrée, des idées et des directives boulot pleins la tête, elle sèche donc avec un certificat  du médecin. C'est ce qu'on appelle briller par son absence...

17- Se faire le maillot
Septembre : les femmes deviennent folles et prêtes à tout pour une nouvelle couleur ou une nouvelle coupe de cheveux. La snob est comme l'eau qui dort, la fore tranquille : à première vue, rien ne bouge. Sauf qu'elle continue à se faire la maillot, pour la beauté du geste. Et aussi un peu parce qu'elle aimerait bien partir aux Caraïbes en novembre.

18- Se mettre gaiement au footing
Comment ça, c'est un sport idéal pour l'été ? Bande de débutantes : la snob n'a même pas peur de la pluie. Ni du vent. Ni de la neige. Ni du regard des autres sur ses joues rouges et son front suant.

19- Prôner le bon goût
Terminée, la vague hipster décomplexée qui assumait les pires tee-shirts, du cultissime "trois loups et la lune" au groupe de rock les plus kitsch des années 80. Vous venez d'acquérir un tee-shirt décalé avec des chatons ? Vous pouvez enfin oser la tendance second degré ? Dommage pour vous : c'est trop tard. On arrête les motifs pourris et les lunettes drôles. Puis on se met à la chemise blanche. Direct.

20- Bouder le sexfriend
Après les copines qui saoulent avec leurs amants de sous le coude et de passage, voilà qu'Hollywood s'y met. Mais franchement : où va le monde, si tous se mettent à sexfriender de tous les côtés ? Non, pour la snob, c'est l'asexualité temporaire s'il le faut, comme Fontanelle, ou la monogamie assumée. Les entre-deux tièdes avec un faible espoir d'happy end à la fin, très peu pour nous. Car jusqu'à preuve du contraire, y'a pas d'Ashton ou de Justin dans les parages, là.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.