Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Le grand retour de la mamie

mamika

On les appelait les Seniors, les plus de 60 ans qu'on ne voyait que dans des spots pour monte-escalier Stannah, ou dans le bus n° 52 pour la Porte de Saint Cloud. Aujourd'hui elles sont partout : Mode, art, téloche... Qu'ont-elles donc de plus que nous ?

Elles sont nombreuses : 1 femme sur 3 est une granny
Les mamies sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus en forme, hors de question donc, de rester cloîtrées chez elles. Si dans les années 50 les plus de 60 ans ne représentaient que 20% de la population, elles représentent aujourd'hui un tiers des habitantes  et  constitueront la moitié de la population en 2050. Ces mamies boomers ont donc tout intérêt à reprendre une place dans notre société, et sûrement pas dans les maisons de retraites. Elles l'ont bien compris.

Elles sont modernes
L'image que l'on se faisait des mamies en cannes et déambulateurs est loin derrières nous, aujourd'hui elles changent leurs habitudes pour emprunter les nôtres: elless'installent en coloc'...  L'auberge espagnole  du 3ème âge est née notamment grâce à l'association La Trame qui en lançant l'initiative Cocon3S, met en contact des mamies désirant se lancer dans l'aventure. La mamie solitaire à l'image de Tati Danielle c'est terminé, la mamie est sociable, elle s'éclate, en 2009 on a vu une augmentation de plus de 46% dans la colocation senior.

Elles sont libres
Les plus de 60 ans  n'hésitent plus avant de tout quitter pour changer de vie, leur retraite est une réelle occasion de vivre de nouvelles expériences et elles nous donneraient presqu'envie de vieillir plus vite pour avoir la liberté de se lancer dans de nouveaux projets à notre tour.

En pleine période de débat sur l'âge de la retraite, les mamies affirment quand même que si elles sont ravies d'avoir du temps pour elles, elles bosseraient bien un peu à leur compte juste histoire d'arrondir leur fin de mois. C'est le constat qu'a fait Jérémy Emsellem, le fondateur du site Golden Hook qui propose aux internautes de créer leur écharpes et bonnets en ligne, mais surtout de les faire fabriquer par des grands-mères tricoteuses.  Mais attention, la mamie de Golden Hook n'est pas une simple petite main, dans une galerie de photos, chacune présente ses passions, son univers et à une époque où le rétro est à la mode autant dire que l'univers vintage des mamies passionne.

Elles sont  trendy
Pour son Petit Journal Yann Barthès a intégré une nouvelle chroniqueuse à son équipe, Mamie Lucienne environ 63 ans... Aujourd'hui Mamie Lucienne n'a rien à envier à Louise Bourgoin, elle aussi a sa fanpage,  arpente les soirées branchées parisiennes. Il y a encore quelque temps on aurait eu du mal à imaginer une grand-mère dans les soirées hypes, aujourd'hui certaines jouent  carrément le rôle d'animatrices de soirées people. C'est la cas de Mamie Rock appelée aussi dj Ruth Flowers dont l'aventure a commencé après s'être faite refouler de boîte pour l'anniversaire de son petit fils. Elle insiste et parvient à rentrer et là, c'est le déclic, l'ambiance la séduit et l'énergie lui rappelle sa jeunesse. Ruth en vient à plaisanter avec son petit-fils sur le fait qu’elle pourrait devenir DJ et petit à petit l'idée muri et la blague se transforme en véritable projet.

Sa première intervention a lieu devant un parterre de célébrités lors du Festival de Cannes 2009, à la Villa Murano, aujourd'hui elle est sollicitée par des boîtes du monde entier  et a déjà sorti son premier single Still Rocking en en Juillet 2010

Elles sont différentes
Avec le grand retour du vintage et de la tendance rétro on se doute bien que les mamies n'ont rien non plus à nous envier côté look . C'est Ari Seth Cohen, un photographe New Yorkais fasciné par ces personnages âgés qui ont traversé les décennies qui a eu l'idée d'un street style du 3ème âge. Il arpente aujourd'hui les rues de New York à la recherche de "hipster grannies" en tentant des saisir un petit peu de leur histoire. 

Elles ont du vécu
C'est bien là la force de cette génération du 3ème âge. La maturité, le vécu, cette façon de tout relativiser parce que le plus dur est derrière nous. Mais le passé peut aussi laisser des traces, comme pour Fédérika 91 ans,  la mamie du photographe Sacha Goldberger, qui trouvait sa grand-mère déprimée et solitaire. C'est donc pour lui remonter le moral, que le photographe  lui propose de poser pour lui, réticente au départ elle accepte finalement de jouer le jeu et retrouve une joie de vivre perdue depuis longtemps.  La séance donne naissance à la délirante exposition Mamika à la Galerie W et à un  livre de 150 photos ludiques mettant en scène la grand-mère idéale drôle, décalée et parfois un peu dingue.  Ca change des gravures de mode qui n'ont pas plus de 15 ans et surtout ça a plus de fraîcheur ... Etonnant.

Malgré ses  rides et ses cheveux blancs on admire la mamie, on la trouve cool,  peut être parce qu'elle incarne l'icône de la femme parfaite :  forte, sereine, libre et aventureuse, mais peut-être aussi parce qu'elle porte en elle la promesse que pour nous aussi, le meilleur reste à venir.  Vivement 2050 ?

Retour en images sur les mamies les plus hype du moment

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.