• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

6 faux-pas à éviter en entretien d'embauche

job faux pas entretien d

Comment décrocher à coup sûr le job de vos rêves ? On fait le point sur les erreurs à ne pas commettre devant un recruteur.


Arriver en touriste

La réussite de votre entretien se joue bien avant le face à face tant redouté. Selon Sylvie Bernard-Curie, directrice des ressources humaines de KPMG France et psychologue du travail, de nombreux candidats zappent une étape essentielle : la préparation. Une prospective indispensable pour savoir tirer son épingle du jeu. "Il faut bien connaître les enjeux de l'entreprise et de la fonction. Si je postule pour être responsable des achats dans le secteur automobile, je dois m'interroger sur les compétences exigées pour savoir comment me positionner", ajoute-t-elle. Au lieu de surveiller votre ex, mettez à profit vos talents de stalkeuse pour récolter des informations sur les réseaux sociaux, y compris sur la personne qui vous reçoit.

Négliger sa présentation

Maquillage marqué ou nude ? Escarpins ou ballerines ? On le sait, la première impression se fait aussi sur la tenue du candidat. D'où l'importance de bien soigner son look et de l'adapter au milieu dans lequel vous évoluez. Il serait dommage d'arriver en tailleur pantalon dans une boîte où tout le monde s'habille comme Mark Zuckerberg, le roi du normcore. "Si vous n'avez pas connaissance du dress-code, optez toujours pour la tenue la plus formelle. L'idée, c'est de renvoyer une image qui correspond à l'entreprise tout en restant soi-même, par le choix d'un accessoire ou d'une couleur. Pour être plus à l'aise, évitez les vêtements jamais portés et les chaussures neuves", explique Sylvie Bernard-Curie.

Briller par son silence

Même si vous enchaînez les rendez-vous au rythme d'un speed dating, l'enthousiasme doit être intact. Gardez en tête qu'il ne s'agit pas d'un interrogatoire, mais d'un échange. Démontrer sa curiosité est donc aussi primordial que d'afficher son plus beau sourire. "La plupart des candidats ne rebondissent pas assez. Les questions devraient venir au cours de la conversation et non à la fin du rendez-vous", affirme Sylvie Bernard-Curie. Prendre quelques notes sur un cahier est toujours bienvenu : "Le recruteur trouvera votre intérêt valorisant. Attention par contre à ne pas trop jouer la bonne élève."


Se laisser envahir par le stress

Plus l'enjeu est grand, plus on est susceptible d'être submergée par les émotions. Bonne nouvelle, personne ne s'attend à ce que vous soyez parfaite. "On a le droit d'avoir les mains qui tremblent ou de montrer des signes de stress. C'est même assez touchant", indique Sylvie Bernard-Curie. Certains tics nerveux sont toutefois rédhibitoires pour les recruteurs. Au hit-parade des comportements qui horripilent, d'après un sondage de CareerBuilder France : un regard fuyant, une mauvaise position, l'absence de sourire. Sans être obnubilée par votre langage corporel, veillez à renvoyer une image de confiance et de sérénité. "Souvent, les gens tendus parlent trop vite et n'ont rapidement plus rien à dire. Prendre son temps aide à faire baisser la pression", ajoute la DRH.

Adopter un discours mécanique

Il est toujours utile d'avoir quelques phrases de présentation dans le coin de la tête. Encore faut-il les glisser avec naturel, et non en donnant l'impression de réciter un texte. "Les réponses, trop longues, pas assez ciblées et préparées à l'avance sont fréquentes, déplore la psychologue. C'est dommage car on a envie d'avoir une vraie personne en face de soi." Aussi contre-productif que les discours trop vernis, les techniques de bluff qui n'échapperont pas à un œil expert. "Quand on ne sait pas, il n'y a aucune honte à dire : 'je ne me suis jamais posé cette question' et à réfléchir à haute voix", précise-t-elle. Une preuve d'honnêteté qui créera un lien de confiance.

Oublier le service après-vente

Une fois l'entretien fini, vient le moment de l'attente. Pour éviter de rester fixée à votre téléphone pendant des jours, mieux vaut se renseigner au préalable sur la suite du processus. "Demandez quel est le délai de réponse et la personne à contacter en cas de besoin. Gardez précieusement la carte de visite du recruteur", insiste Sylvie Bernard-Curie. Le lendemain du rendez-vous, il est de bon ton de renvoyer un mail de remerciements. L'occasion au passage de réaffirmer votre intérêt pour le poste.

LIRE LA SUITE
Norine Raja
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.