Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

17 signes que vous êtes complètement accro à Instagram

Instagram : 17 signes que vous êtes complètement accro

Depuis que le réseau social a fait irruption dans nos vies, notre quotidien n'est plus que “food porn“, “ootd“ et “no filter“... Quelle “insta addict“ êtes-vous ? Du genre à assumer votre obsession, ou à vivre dans le déni ? On vous aide à y voir clair.

#1 Vous utilisez des hashtags dans la vraie vie, quand vous parlez à vos copines, ou à votre boss. #lol #fail

#2 C'est la première application que vous consultez, au réveil le matin, les yeux encore collés, avant même d'avoir bu votre café.

#3 Privée de 4G, vous manquez d’oxygène. Les mains moites, vous suffoquez en attendant de retrouver un semblant de réseau, comme un poisson hors de l'eau.

#4 En dessous de 15 likes obtenus pour un cliché, le malaise s'empare de vous. Honteuse et humiliée, vous songez à fermer votre compte de rage. Ou à vous ouvrir les veines en direct : “ça pourrait même rapporter un max de followers“ vous susurre votre esprit malade.
Courageuse mais pas téméraire, vous optez finalement pour une valeur sûre : un selfie avec Fluffy le chat. De quoi regonfler votre égo 2.0.

#5 Votre existence IRL est bien terne, et vous aimeriez pouvoir ajouter un filtre à votre quotidien fade. D'ailleurs, vous rêvez en “Amaro“ ou “Nashville“.

#6 Vous êtes capable de faire défiler un par un vos 797 followers pour trouver lequel a arrêté de vous suivre. Vous en êtes persuadée, le compteur affichait 798 la veille. Il faut retrouver ce traître !

#7 Vous êtes la reine du selfie, et avez débuté une collection de clichés avec les stars que vous rencontrez de-ci de-là. Mais comme Miranda Kerr ou Kim Kardashian n'ont (pour l'instant) pas croisé votre chemin, c'est Pierre Palmade et un mauvais sosie de Johnny Hallyday qui ornent votre tableau de chasse.

#8 Votre copain, ne se sentant pas l'âme d'un Instagram husband, a envie de vous quitter. Quoi que vous fassiez tous les deux, vous êtes rivée sur votre téléphone portable. Le jour où vous avez investi dans un selfie stick, il a bien failli craquer.

#9 Votre mère jubile par contre. Elle peut suivre en temps réel l'intégralité de votre vie, et assouvir ses penchants de maman poule complètement obsessionelle et intrusive.

#10 Vous ne prenez même plus le temps d'aller sur Facebook, ni Twitter, ou Snapchat.

#11 Votre chat possède son propre compte Instagram, mais aussi Ludwig, votre mini cactus, et Bubble, le poisson rouge. De folles aventures à partager en perpective.

#12 Vous avez de la tendinite au pouce droit à force de “scroller“ sans fin.

#13 Vous avez tout simplement oublié qu'un téléphone pouvait servir à appeler les gens. Du coup, vous avez davantage de nouvelles de tous ces inconnus que vous suivez (elle est à Bali, et celle-ci en week-end à Marseille), que de vos meilleures copines -qui elles ne sont pas encore sur “Insta“.

#14 Vous prenez en photo pendant de longues minutes tous les plats que vous ingurgitez (froids, du coup). Il vous arrive même d'en commander certains uniquement pour leur potentiel photogénique.

#15 Vous cherchez à optimiser votre nombre de likes par tous les moyens, hashtag racoleurs, et clichés de petits lapins mignons à l'appui.

#16 Vous n'avez pas tenu un magazine papier ou un journal (un quoi ?) entre vos mains depuis fin 2013.

#17 Vous avez déjà mis votre vie en danger pour réussir la photo parfaite. Bilan ? Une jambe dans le plâtre. Mais avec plus de 1000 likes au total, vous en sûre, ça en valait la peine.

LIRE LA SUITE
Céline Puertas
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.