Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

C'est dans le mag : les nouveaux jobs de food !

Jobs food

Ouvrir un resto à burgers, un bar à mozza ? Depuis quelques années, c’est devenu le fantasme n°1 d’une armée de trentenaires en reconversion. Sans gros moyens et parfois avec des jobs à côté, une vague de passionnés réinvente la cuisine "light" et nomade.

Des dîners happening à domicile

Clément et Fabio, 30 ans.

"Avec Fabio, on s’est rencontrés autour de la cuisine : chacun attendait son avion, on a passé deux heures à parler de la géométrie des pâtes. Et à chaque fois qu’on se voyait – Fabio vivait encore à Naples – on se faisait des battles culinaires. Lui autour de plats italiens, moi en travaillant mes dressages à l’emporte-pièce. Puis Fabio s’est installé à Paris et on s’est mis à organiser des dîners pour qu’il rencontre mes amis. Les gens nous répétaient : "Vous cuisinez super-bien, vous devriez en faire quelque chose." Fabio n’avait pas de boulot et j’étais dans une phase professionnelle compliquée. Alors un jour, au déjeuner du 24 décembre – un rituel en Italie – après le départ d’un couple de potes qui nous avaient tannés pour qu’on se lance, on s’est dit : "O.K., faisons-le." On savait qu’on ne voulait pas ouvrir un resto mais cuisiner chez les gens. On a réfléchi à un concept. Chef à domicile, il y en avait déjà plein et on n’était pas des pros.


En revanche, en tant que graphiste et metteur en scène, on s’est dit qu’on allait utiliser notre expertise pour créer des dîners différents. Notre idée, c’est de décliner un thème, à la fois dans l’assiette et la scénographie. On rencontre les gens deux semaines avant et on définit l’histoire avec eux. En janvier, pour notre premier dîner, on a travaillé sur la lumière avec des plats qui retraçaient une journée entière et des lectures qui scandaient le repas. Pour le dessert, j’ai débarqué en silence dans une semi-obscurité pendant que Fabio, éclairé à la bougie, lisait un texte en italien sur la nuit. Autre thème : l’union qu’on a déclinée dans l’assiette avec des chaud-froid, terre-mer, grillé-fondant et une playlist qui reprenait des morceaux connus ("Toxic" en jazz, "Boys Don’t Cry" au violon...). Le prochain, c’est un dîner végétalien. Le brief de la fille : "J’aime le swing !" Bonneidee.org, à Paris et en banlieue parisienne.

Découvrez la suite de notre enquête et les témoignages d’Anaïs, Anne Laure et Caroline, créatrices des Camionneuses, premier coworking culinaire, et de Laura et Harry, fondateurs du resto éphémère Theparispopup.com dans le numéro 115 en kiosque actuellement.

Abonnez-vous ici au magazine Glamour en version papier ou numérique !

LIRE LA SUITE
L.?Møller
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.