• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Portrait : Chloé S, miss cupcakes

cupcakecover

A 29 ans, cette ancienne graphiste a ouvert un business de cupcakes qui cartonne. Rencontre avec la crème de la crème de lanouvelle patisserie. Yummy !

Elle présentera d’ici quelques jours la seule émission au monde qui encourage à prendre du poids. Baptisé Prenez trois kilos avant l’été (diffusé sur la chaine CuisineTV), ce programme se présente comme un pied de nez aux régimes dont on nous rabâche les oreilles.
La demoiselle s’est fait connaître grâce à ses cupcakes dont elle est devenue le chantre, le symbole, voire la chef de file en France ! Car si ces petits gâteaux nappés sont depuis quelques années très tendance dans notre pays, Chloé semble avoir éclipsé toute concurrence. Pourquoi elle ? Sans doute parce que c’est elle qui parle le mieux de sa passion. Avant de se lancer dans les cupcakes, Chloé a été graphiste et a évolué dans le marketing, d’où l’attention presque maniaque portée à l’identité visuelle de sa marque, "Chloé S.". Son style est très identifiable, des gâteaux à la cupcakerie -  ancien bar à filles transformé en maison de poupées- en passant par les sacs en papier ultra girly. Le look de Chloé, glam’ à souhait, atteste aussi d’un goût certain pour l’imagerie fifties. Car elle  ne s’habille qu’en vintage... façon Betty Draper dans Mad Men

 

Dans son antre rose bonbon inspirée par "Happy Days et la maison d’Hello Kitty", on se plaît à dévorer des yeux ces desserts gracieux et amusants, présentés sous cloche. Une fois en bouche, pas de déception. Ils ne sont "pas que beaux mais bons" insiste Chloé… Sans doute la recette du succès, ce qui fait que ça va perdurer "au-delà du phénomène de mode". Avant d’ouvrir son magasin en plein Pigalle en mai dernier, elle avait commencé à tâter le terrain. Son premier client s’appelle l’Hôtel Amour (9e) qu’elle a démarché en voisine (elle habite SOPI, South of Pigalle). C’était en 2009. Le buzz aidant, la demoiselle  a pu envisager sereinement la suite.  Pourtant, le pari était loin d’être gagné. "Niveau travaux, tout a été fait à l’économie, je suis une angoissée du découvert".  Les comptes sont revenus à zéro. Un bon début. "Je prospecte aujourd’hui un second lieu  et j’ai même des propositions pour des franchises à l’étranger".  C’est la crise, aussi bizarre que ça puisse paraître, qui lui a donnée l’envie et le courage de se lancer dans cette aventure. Son job de graphiste tournait au ralenti. D’où l’idée d’enfiler un tablier. Cuisiner, elle a toujours aimé ça (sa thèse à Penninghen – école d’art graphique et d’architecture intérieure - portait sur un livre de recettes !).  Elle n’a reçu aucune formation mais sait tout faire avec comme précieux instruments de travail : un cutter et une imprimante alimentaire.
Chloé fourmille d’idées et ses créations vont au-delà du cupcake qu’elle décline dans une multitude de parfums, sous toutes les coutures. Il y a aussi les "noopies", cookies en forme de nounours, les "whoopies" (petits sablés) et bien d’autres comme les cupcakes glacés prévus pour l’été sans oublier les salés au menu depuis le début! "Les recettes sont différentes chaque jour selon les produits du marché et l’inspiration", affirme la maîtresse des lieux. 200 à 300 de ces petites merveilles d’ingéniosité sortent chaque jour des fourneaux. Le plus connu est le "Spartacus" à base de chocolat et d’éclat de spéculoos. Le prix est raisonnable : 3,50 euros à emporter, 4 sur place. "On n’a pas la prétention de faire de la haute gastronomie", précise-t-elle.

Chez Chloé S., on ne propose que des préparations artisanales sans conservateurs, à base de produits bio. La gamme sans sucre au sirop d’agave pour les diabétiques (comme elle) et celle sans gluten ont trouvé leur public. Pour espérer bruncher dans ce joli espace, idéal pour un plan copines, il faut réserver dix jours à l’avance au moins (il y a 19 places assises en comptant le bar). La boutique est ouverte du mardi au dimanche (11h-19h) mais Chloé bosse 7j/7, d’autant que les commandes de gros gâteaux, rigolos et appétissants, pour toutes sortes d’occasions (évènements, anniversaires, mariages…) abondent.
Il y a aussi les cours de cuisine et maintenant les émissions (en plus  de "Prenez trois kilos avant l’été", elle anime "La guerre des cupcakes", un programme américain diffusé sur Cuisine.TV le mardi à 17h). "J’aime transmettre", lance-t-elle. Si elle se couche rarement avant 2h du matin, ce n’est pas pour faire la bringue, plus maintenant en tout cas. "Mon seul moment de répit, c’est le lundi matin avec mon coach sportif."  Et de poursuivre : "Mes kilos en trop, j’ai accepté de vivre avec. J’évite juste de mettre des robes trop moulantes".  Chloé a d’ailleurs accepté de poser pour un magazine féminin sur le thème des filles rondes, bien dans leur peau, de quoi déculpabiliser toutes les femmes à l’approche des beaux jours. Avec Chloé, la gourmandise n'est plus du tout un défaut.

http://www.cakechloes.com/

LIRE LA SUITE
Audrey Khalifa
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.