Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 choses qu’on réalise en rallumant son vieux téléphone

Une panne d’iPhone ou une vague nostalgique vous a fait rallumer votre ancien téléphone portable. Après plusieurs années de sommeil, la boîte noire vous révèle ses vieux secrets et quelques leçons de vie avec.

#1 Votre ex n’était pas si atroce

Avec la résurrection de votre mobile, les fantômes sortent du placard. Notamment votre ex, celui que vous évoquez aujourd’hui comme une ordure de première classe devant vos copines. Vous déroulez le fil des SMS et écarquillez les yeux. Surprise : c’est vous qui piquiez des crises de paranoïa pour rien et lui qui vous envoyait des textos de « bonne nuit » et « joyeux anniversaire » adorables. Avec le recul, vous vous demandez si l’ordure, ce n’était pas vous finalement.

#2 On vivait bien sans selfie

Dans votre vieil album photo, des paysages exceptionnels et la carte des réseaux de transports de votre ville. À l’époque, transformer son téléphone en miroir était la honte suprême. Vous n’aviez pas assez de giga octets pour prendre votre muesli et vos Stan Smith en photo. Vous réalisez au passage que les filtres photo sont la plus belle invention du début du 21e siècle. #peau parfaite #illusion

#3 Vous avez réussi votre sevrage d’Angry Birds

Vous vous souvenez d’un coup de ces heures consumées à catapulter des petits oiseaux vicieux sur des cochons verts. Et ce durant tous vos trajets de métro pendant deux ans. Jusqu’à atteindre le Graal : trois étoiles à chaque niveau. Avec votre changement de portable, vous avez accompli une rehab sans même vous en rendre compte. Trop forte. 


Crédit : Getty 

#4 On vivait la vie en vrai ?

Avant, le téléphone portable était surtout un outil d’organisation : on s’envoyait des messages pour caler rendez-vous amicaux et rencards. Les Tinder et Happn n’avaient pas fait main basse sur notre vie sentimentale. Les amitiés se vivaient plus dans “la vraie vie“ que via ces 346 notifications de conversation WhatsApp à plusieurs, devenues des soirées par procuration. 

#5 Vous êtes devenue celle que vous vouliez être ?

Vous relisez vos moult notes, radiographies de votre cerveau de l’époque. Entre prose du métro et listes de courses (avec gluten), vos mémos étaient plein de “refaire CV“, “plan mémoire“ ou “compléter dossier appart“. À l’époque, votre but dans la vie était d’avoir un CDI et un appartement de plus de 12m carrés. Félicitations, vous avez tout accompli. 

#6 Il y a une justice dans ce monde ?

Vous aviez mis des mois à faire le deuil de vos playlists après le crash de Grooveshark. Magie de la technologie : vous retrouvez toutes vos chansons perdues sur votre portable, qui faisait aussi office de lecteur mp3 avant l’ère des applications musicales. Et vous vous rappelez aussitôt de l’existence de James Blunt. 

#7 Vous écriviez mieux le français avant ?

Vous êtes admirative de votre patience d’antan : non seulement votre clavier était bien moins réactif, mais vous mettiez un point d’honneur à écrire les mots en toutes lettres et avec la bonne orthographe... Même si vous osiez quelques “tmtc“. Sans parler de votre agilité à former des figures comiques avec de la ponctuation sur plusieurs lignes. Mais ça, c’était avant le règne des émoticônes, de l’écriture intuitive et de l’assistanat. 

#8 Vous avez perdu trop de gens précieux ?

Au moment de changer de portable, vous aviez eu la flemme de transférer votre répertoire. Et du coup, vous avez perdu de vue de bons amis, dont vous redécouvrez les numéros en faisant défiler vos contacts. Et comprenez mieux pourquoi vous n’apparaissez pas dans leur album photo de mariage sur Facebook. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour un revival.

LIRE LA SUITE
Lucille Quillet
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.