• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

7 filles de la génération Z qui nous inspirent

7 filles de la génération Z qui nous inspirent

A peine sorties de l'adolescence et déjà des idées pleins la tête. Créatives, engagées, ambitieuses… On vous présente sept filles épatantes et inspirantes issues de la génération Z.

La plus créative : Ann Makosinski, 18 ans

Une torche qui produit de la lumière grâce à la chaleur de votre main… Ann a mis au point cette invention pour une amie philippine n'ayant pas d'électricité. Une idée de génie qui a propulsé la Canadienne sur le devant de la scène, lui permettant de remporter à 15 ans le Google Science Fair et de devenir un des nouveaux visages de la marque Uniqlo.
Peu après, elle embraie avec une nouvelle idée : un mug de voyage capable de recharger une batterie de téléphone. Nouveau succès : le prototype est racheté par Shell. Comment expliquer cette créativité sans limite ? Une enfance à l'abri des écrans, sans télé, ni smartphone. “Mes parents ne voulaient pas que je joue dessus, car c'était une perte de temps pour eux. Donc pour me distraire, je créais mes propres jouets. Ne rien avoir encourage à être créatif, c'est comme ça que j'ai commencé à inventer“, expliquait-elle à The Independent.
Une bonne raison de sortir le nez de son iPhone.

@annmakosinski

La plus engagée : Sonita Alizadeh, 19 ans

Laisse-moi te murmurer quelques mots, personne ne doit savoir que je parle de filles vendues. Ma voix ne devrait pas être entendue, car elle est contre la Charia.“ Ce couplet féministe est tiré de “Brides for sale“, un morceau de rap écrit par Sonita Alizadeh, ambassadrice de la lutte contre le mariage forcé. A l'âge de 16 ans, l'adolescente afghane découvre que sa mère veut la “vendre“ pour 9000 dollars à un inconnu. Elle se rebelle, poste son cri de colère musical sur YouTube et devient un vrai phénomène sur le web.
Ce qui lui permet d'échapper à son destin et de décrocher une bourse pour une école musicale aux Etats-Unis. Que ce soit dans Sonita, un documentaire qui lui est consacré, ou lors de son intervention au Women in the World Summit à Londres, elle prouve que la musique peut changer le monde.

La plus geek : Trisha Prabhu, 15 ans

Dans notre monde ultra-connecté, on oublie souvent l'importance de ralentir, de faire une pause, de réfléchir à ce qu'on fait“, déplorait cette ado américaine lors d'une conférence Ted. Penser avant d'agir, c'est justement le credo de l'outil contre le harcèlement en ligne qu'elle a imaginé. A l'âge de 13 ans, elle crée ReThink, une application pour empêcher l'envoi de messages insultants. Le principe est simple : si le système détecte des mots grossiers ou agressifs, il réplique avec une simple mise en garde : “Est-ce que c'est vraiment digne de toi?“ ou “Ne dis pas des choses que tu pourrais regretter plus tard.“
D'après ses recherches, ces quelques mots auraient un effet dissuasif dans 93 % des cas. Saluée pour son engagement, Trisha s'exprime régulièrement dans des conférences, rappelant l'importance de combattre les dérives virtuelles. Mais elle ne perd pas de vue son objectif : être un jour diplômée en neurosciences afin d’utiliser ses connaissances pour la bonne cause.

Trishaprabhu.com

Crédit : Instagram / Kyemah McEntyre

La plus fashion : Kyemah McEntyre, 18 ans

Fatiguée qu'on la traite de “moche“ ou de femme en colère (stéréotype dont sont souvent victimes les afro-américaines) Kyemah McEntyre a décidé de profiter du bal de promo pour affirmer son identité.
La lycéenne s'est rendue à cette grande fête, vêtue d'une magnifique robe rouge aux influences afro, dessinée par ses soins. Sa photo Instagram, accompagnée d'un message de tolérance, a rapidement fait le buzz. Non seulement, l'adolescente a été couronnée reine de promo, mais sa carrière de styliste semble décoller.
Ses créations ont été portées par Naturi Naughton, actrice dans la série Power, mais aussi par le mannequin Tyra Banks. Le début d'une belle success story.

La plus précoce : Amanda Steele, 15 ans

Les YouTubeuses beauté ne manquent pas… Mais rares sont celles qui ont débuté leur carrière à 10 ans ! La Californienne Amanda Steele a lancé sa chaîne MakeupbyMandy24 en réalisant des tutos dans sa chambre d'enfant. Trois ans plus tard, elle embauche un agent, puis opte pour des cours à domicile afin de se concentrer sur le vlogging. Pari gagnant : les annonceurs et les followers affluent. Des millions d'abonnés, une web-série et même un single… Pas de doute, la jeune fille mène sa carrière d'une main de maître.

La plus ambitieuse : Marie Burlot, 21 ans

Dans l'Hexagone aussi, on a des idées ! Baby entrepreneuse, Marie Burlot a lancé à 16 ans sa première entreprise, la marque Ferret Dream Company, avant de réitérer, quelques années plus tard, avec Boupea, un service de tests d'interfaces web. Désormais, la business-girl met un point d'honneur à susciter d'autres vocations, ne perdant pas une occasion de partager son expérience.
Comme elle le rappelait avec justesse lors de son Ted Talk en 2014, “peu importe votre âge ou votre mode de vie (…) ce sont vos actes quotidiens qui vous définissent.“

La plus solidaire : Olivia Hallisey, 17 ans

Il lui a fallu un an pour arriver à ses fins. Cette lycéenne américaine de 16 ans, originaire du Connecticut, a inventé un test de dépistage ultra-rapide (30 minutes au lieu de plusieurs heures) et bon marché (compter 25 euros) du virus Ebola. Une innovation qui lui a permis de remporter en 2015 le prestigieux Science Google Fair, un concours pour les 13-18 ans, et d'empocher ainsi 45 000 euros. Si l'épidémie d'Ebola semble désormais faire partie du passé, les découvertes de la jeune fille pourraient permettre de fabriquer des tests pratiques pour d'autres virus, le VIH, voire même Zika, un jour.
Olivia Hallisey déborde en tout cas d'ambition : elle rêve d'être médecin comme son grand-père et d'être volontaire pour Médecins Sans Frontières.

LIRE LA SUITE
Norine Raja
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.