Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

6 fois où Michelle Obama a prouvé qu'elle était la meilleure first lady

6 fois où Michèle Obama a prouvé qu

L'élégance d'une Jackie Kennedy, l'intelligence d'Hillary Clinton, le sourire Colgate d'une actrice hollywoodienne... Michelle Obama s'est forgée au fil des années une place dans le cœur des Américains. A l'approche des élections américaines du 8 novembre, retour sur les interventions les plus marquantes (et hilarantes) de la Première dame.

Elle a fermé le clapet de Donald Trump

Quel que soit le parti auquel on appartient, démocrate, républicain ou indépendant, aucune femme ne mérite d'être traitée de cette façon”. C'est une des phrases les plus mémorables du puissant discours prononcé par Michelle Obama, le 14 octobre 2016 dans le New Hampshire. En réaction aux commentaires misogynes tenus par Donald Trump – un vieil enregistrement dans lequel il se vantait d' “attraper les femmes par la chatte” - la Première dame a fait une mise au point exemplaire. “Il ne s'agissait pas de discussions de vestiaire. Il s'agissait d'un homme puissant s'exprimant librement et ouvertement sur un comportement de prédateur sexuel”, a-t-elle assené avec verve et émotion. “Une master class sur l'art de parler avec ses tripes” pour le Washington Post, “les propos les plus éloquents tenus par une First Lady dans l'Histoire moderne”, selon le New-York Times… Les réactions ont été unanimes.

Elle a démontré ses talents de danseuse

On imagine mal Bernadette Chirac ou Carla Bruni improviser une chorégraphie au Grand Journal. A contrario, Michelle Obama – comme son mari – a démontré son sens du rythme à de multiples reprises. Qu'elle se déhanche sur le plateau d'Ellen DeGeneres ou avec une centenaire à la Maison Blanche, la First lady n'a jamais peur de jouer la carte de l'autodérision. Sa prestation la plus culte ? Lorsqu'elle a retracé “l'évolution de la danse des mamans” chez Jimmy Fallon, recréant des pas mythiques comme le Hip Bumb ou le twist de Pulp Fiction. Une façon ingénieuse (et de circonstance) de donner de la visibilité à sa campagne contre l'obésité baptisée “Let's move” (“Bougeons !“).

Elle a dénoncé le racisme à de multiples reprises

Première first lady noire, Michelle Obama n'a pas été épargnée par les attaques racistes. “Vous devez vous souvenir de ce fist-bump (un check avec le point NDLR), échangé par mon mari et moi après une victoire, qui a été qualifié de geste terroriste. Et toutes ces années, j'ai eu le droit à plein de qualificatifs intéressants”, a-t-elle rappelé en 2015 à l'Université de Tuskegee. Dans un nouveau discours d'anthologie, l'épouse de Barack Obama a évoqué les humiliations dont elle et son mari ont été victimes au cours de leur vie… Pour mieux rappeler aux étudiants afro-américains de se préserver en faisant fi de l'intolérance et des préjugés : “Ces sentiments (de rejet) ne sont pas une excuse pour laisser tomber. Ils ne sont pas une excuse pour perdre espoir. Succomber au désespoir et à la colère nous entrainera à notre perte.” Un précepte qu'elle a elle-même appliqué à la règle.

Michele et Barack Obama, crédit : Getty

Elle a fait une démonstration de style

Sa dernière apparition au dîner d’État était très attendue... Et Michelle Obama a impressionné l'assistance dans une robe Atelier Versace recouverte de sequins dorés rose. Rien d'étonnant, elle est devenue une icône de mode dont la moindre tenue suscite l'engouement du public… et le bonheur de créateurs profitant d'une incroyable visibilité. Peu importe qu'elle ait frôlé l'incident diplomatique en portant un cardigan pour rencontrer la reine d'Angleterre… Qu'elle côtoie le gotha ou pose pour Vogue, elle n'est pas du genre à se laisser dicter ses goûts. L'expression power suit n'a jamais été aussi appropriée. 

Elle a enflammé le Carpool Karaoké

Adele, Britney Spears, Mariah Carey… Le Carpool Karaoké de James Corden a vu passer de multiples stars, devenant un rendez-vous incontournable pour toutes les célébrités en promo. Le plus grand tour de force du présentateur ? Persuader Michelle Obama d'embarquer sur le siège passager pour une virée musicale endiablée. Avec son enthousiasme habituel, la Première dame s'est déchaînée sur Signed, Sealed, Delivered I'm Yours de Stevie Wonder ou Single Ladies de Beyoncé (avec la chorégraphie associée). Ce covoiturage d'exception avait aussi une visée politique : promouvoir le titre This Is For My Girls, hymne de la campagne pour l'éducation des jeunes filles, lancée par l'épouse de Barack Obama. Au côté de Missy Elliot, l'une des interprètes du morceau, l'ex-avocate a donné une vraie leçon de communication, renforçant aussi son statut d'icône de la pop culture.

Elle a donné le meilleur des conseils

Depuis la séparation de Brad Pitt et Angelina Jolie, seuls Barack et Michelle Obama nous donnent encore envie de croire en l'amour. Bon, on exagère peut-être un peu, mais il faut avouer que le first couple incarne un duo parfait, dont l'histoire inspiré déjà le cinéma. Alors quand la Première dame promulgue ses conseils amoureux, devant un public composé de fillettes et d'adolescentes, l'assistance ne pourrait être plus attentive. “Ne perdez pas votre temps avec un garçon trop stupide pour apprécier une jeune fille intelligente. Aucun garçon, aussi mignon soit-il, ne doit vous détourner de votre éducation. Si je m'étais souciée de qui m'aimait ou qui me trouvait mignonne à votre âge, je ne serais pas mariée au Président des Etats-Unis”, a-t-elle déclaré durant un événement organisé par le Glamour US à Harlem. Plus efficace que n'importe quel bouquin de développement personnel.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.