Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

10 signes qui montrent qu’on a vieilli

grandi v3

Il suffit de pas grand-chose pour nous faire comprendre que l’adolescence commence à être loin derrière nous

On développe un côté Petitrenaud . Rien ne prouve que le palais évolue avec le temps et pourtant on se met à apprécier des produits qui nous dégoûtaient franchement dans notre enfance. Langoustines, caviar, cèpes, on se met même à adorer les huîtres ! À moins qu’on ne devienne juste plus snob avec le temps…

On a l’impression d’être notre mère. Tous les délires d’identification à la mère véhiculés dans les bouquins de psycho  prennent subitement du sens. Alors qu’à une époque on ne voyait maman que comme une simple autorité ringarde et pénible, aujourd’hui on  se trouve des points communs avec elle et on flippe de plus en plus de lui ressembler.

On prend conscience de notre corps. Du coup on devient de moins en  moins spontanée, fini l’achat compulsif sur une fringue dans une matière improbable, on ne se lance pas non plus dans un délire rock genre «  han et si on se faisait un tatouage là maintenant tout de suite » juste parce qu’on se rend bien compte qu’il risque de se déformer avec le temps.

On est devenu alcoolique, pour de vrai. On a arrêté de boire dans le but de prendre des cuites, on boit parce qu’on aime ça.  On apprécie les bons vins, particulièrement le vin rouge. Avec les années on investit de plus en plus dans de bonnes bouteilles, on est pote avec le caviste et on se surprend même à prendre un petit verre toute seule.

On privilégie la qualité à la quantité. Pour les mecs, parce-qu’on ne veut pas finir seule mais aussi pour les fringue parce que comme on les paye on aimerait bien qu’elles tiennent le coup.  Dans les deux cas de figure le principe est le même : miser sur des valeurs sûres qui durent.

On s’identifie un peu aux  squamates, reptiles à écailles. Comme eux, on mue et on voit notre peau se renouveler, se tacheter, se rider à chaque saison … Du coup on se démaquille scrupuleusement et même très tard dans la nuit après une grosse soirée. Les yeux de pandas au bon matin ça avait son charme à 15 ans, mais aujourd’hui hors de question d’avoir des restes de maquillage dans nos pores dilatés

On mesure l’ampleur des dégâts sur plusieurs jours. Nuits blanches, cuites, gros repas, chacun de nos dérapages nous laisse des séquelles pour la semaine, résultat on se surprend à refuser des sorties chouettes uniquement par peur de ne pas tenir le coup.  

On se donne des raisons pour se goinfrer. On investit dans la bonne bouffe, on arrête les supermarchés, on achète le fromage chez le fromager, la viande chez le boucher…  On devient la fille qui est super contente d’entretenir des bons rapports avec son poissonnier et qui discute des heures pendant que les autres font la queue.  On se déculpabilise de beaucoup manger, on se dit qu’on mange des produits de qualité.

On se cultive. On se rend compte qu’on serait incapable d’aider notre éventuel enfant dans ses cours de géométrie dans l’espace, on s’inquiète au sujet de nos lacunes en culture G, pour se rattraper on prend des grandes résolutions du genre « ça serait vraiment  bien de se faire une expo par semaine », bref on  réalise qu’être une jolie idiote, passé un certain âge, ça craint.

On s’accepte. Autant moralement que physiquement, on utilise cette technique propre aux entretiens d’embauches qui consiste à  transformer nos défauts en qualités, et on devient cette nana super agaçante qui relativise tout comme si elle avait fait 10 ans de thérapie.

On ne pleure plus quand on nous appelle madame. En même temps à 15 ans on nous appelait jeune homme, donc franchement on s’en remettra.

LIRE LA SUITE
Nora Hamzawi
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.