• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"What Were You Wearing ?" : l’expo qui brise les préjugés sur le viol

Stop aux préjugés !

L’université du Kansas aux Etats-Unis a organisé une exposition pour prouver que la tenue vestimentaire qu'on porte n'a rien à voir avec les agressions sexuelles...

"Tu étais habillée comment ?". Voilà une question bien trop souvent posée aux victimes d’agressions sexuelles. Et pour mettre fin aux préjugés sur le viol, l’université du Kansas a créé l’exposition What Were You Wearing ? (en Français, "Que portais-tu ?"). L'expo présente 18 histoires de violences sexuelles, accompagnées des vêtements que portait chaque victime au moment de l'agression. Parmi les tenues, on retrouve un t-shirt XXL, une robe rouge, un t-shirt avec un jean ou encore un polo d’homme. Sous chaque vêtement on peut lire les commentaires poignants des personnes agressées.

Jen Brockman, directrice du centre de prévention et de sensibilisation aux violences sexuelles de l’université américaine, est à l’origine de ce projet. "Les visiteurs peuvent se mettre à la place de l'autre, aussi bien devant les tenues que devant les récits. Le but est d'arriver à ce qu'ils se disent : "Eh ! J'ai la même tenue dans mon placard" ou "J'étais habillée comme ça cette semaine". Nous tentons ainsi de supprimer la croyance selon laquelle il suffit d'éviter de porter certaines tenues pour être sûre de n'avoir aucun problème, ou que l'on peut faire disparaître les violences sexuelles en changeant la manière de s'habiller", a-t-elle expliqué au Huffpost. L’exposition a déjà été présentée dans d’autres universités, comme celle de l’Arkansas et de l’Iowa. Elle a d’ailleurs fait réagir de nombreux internautes sur Twitter :

"À l'Université du Kansas, l'exposition "Que portais-tu ?" s'attaque aux mythes selon lesquels les vêtements que l'on porte peuvent provoquer un viol""Aujourd'hui c'est le dernier jour de l'exposition "Que portais-tu?"(...) Allez-y si vous avez le temps."

Une belle initiative, qui prouve que la manière dont une femme s’habille n’est clairement pas responsable de son agression.


LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.