Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

En manque de batterie ? Vous risquez de payer plus cher votre Uber

En terme de prix, Uber fait un peu comme il veut. L'entreprise de VTC a étudié le comportement de ses utilisateurs et révèle que les clients en manque de batterie sur leur téléphone seraient plus enclin à payer une course plus chère, que les autres. Explications.

C'est Keith Chen, patron de la recherche au sein de l'entreprise de VTC, qui a mis en lumière l'information au micro de la radio NPR. En effet, en analysant les données, Uber s'est rendu compte que les utilisateurs de l'application étaient plus enclin à surpayer une course si leur batterie de téléphone faiblissait. Lorsqu'un smartphone passe en mode "économie d'énergie", son propriétaire ne va pas chercher à attendre le meilleur prix et va se réfugier dans la première voiture, de peur de rentrer par un autre moyen.

Si rien n'oblige Uber à faire payer plus cher les utilisateurs dont la batterie faiblit, rien ne l'en empêche. Le géant américain, qui indexe déjà ses tarifs selon la demande, est connu pour profiter de la détresse de ses clients. En 2014, lors d'une prise d'otages à Sydney, Uber a augmenté le prix des courses pendant l'état de panique. Dans un communiqué, l'entreprise a fait son mea culpa et a annoncé qu'un plafond serait mis en place lors des situations d'urgences et des catastrophes naturelles à travers les Etats-Unis, révèle Mashable. En 2015, lors d'une grève de métro à Londres, Uber a triplé ses tarifs, ce qui a suscité la colère chez ses utilisateurs. 

En cause : la pratique du "surge pricing" ("majoration tarifaire"). En d'autres termes, Uber adapte les tarifs en temps réel, selon la demande. Plus la demande est forte, plus la course coûtera chère. Cette technique inciterait les conducteurs à se connecter à l'application en période de forte demande (Noël, Nouvel An, ...), pour ainsi garantir qu'il y aura assez de voitures pour tout le monde dans les moments de fortes affluences.

Moralité de l'histoire : pensez à recharger les batteries. 

 

 

 

 

LIRE LA SUITE
Léa Lestage
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.