Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Emmanuel Macron fait de l'égalité hommes-femmes "la grande cause" de son quinquennat

Emmanuel Macron fait de l

Ce samedi 25 novembre 2017, Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, Emmanuel Macron a détaillé ses trois priorités pour les cinq prochaines années faisant de l’égalité hommes-femmes la grande cause de son quinquennat. Voici les mesures qui vont être mises en place.

En cette Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, le président Emmanuel Macron a décidé de #NeRienLaisserPasser. Lors de son discours pour l’égalité entre les homes et les femmes prononcé ce samedi 25 novembre à l'Elysée, le chef de l’Etat a observé une minute de silence en hommage aux 123 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2016, avant de présenter les trois grandes mesures pour l’égalité hommes-femmes de son quinquennat. Au programme : "l’éducation et le combat culturel en faveur de l’égalité", "un meilleur accompagnement des victimes" et enfin "un renforcement de l’arsenal répressif." Le but du président ? "Faire changer la honte de camp." Emmanuel Macron a ainsi rappelé que "toute notre société est malade du sexisme". Le chef de l'Etat a insisté sur le fait que "la peur et la honte animent toujours les femmes victimes de violence."

Le budget de Marlène Schiappa, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes va être augmenté

Concrètement, 420 millions d’euros seront débloqués et le budget de Marlène Schiappa sera augmenté "pour atteindre son plus haut niveau." Bonne nouvelle ? Pas vraiment, à en croire la militante Caroline De Haas, à l’origine d’une pétition demandant à Emmanuel Macron de prendre de vraies mesures en faveur des femmes. Pour elle, cette hausse est surtout un effet d'annonce.

L’éducation et le combat culturel

Selon le président de la République, "l’école a un rôle indispensable" dans la lutte contre le sexisme. C’est pourquoi, "un module d’enseignement et de prévention consacré à la lutte contre le sexisme et les violences sera intégré" à partir de l’année prochaine. De manière plus large, Emmanuel Macron compte sensibiliser la société grâce à "un grand plan de formation initiale et continue qui sera déployé dans le secteur public, avec une attention particulière portée sur la formation des cadres." Il compte également étendre les pouvoirs du CSA afin qu’il régule les contenus audiovisuels, ou encore les jeux vidéos violents "qui peuvent fragiliser ou conduire à la violence contre les femmes", mais aussi les contenus pornographiques, "qui font de la femme un objet d’humiliation."

Accompagnement des victimes

"La justice viendra désormais aux femmes, et non l’inverse." Dorénavant, les soins "psychotraumatiques" des femmes victimes de violences seront pris en charge par la Sécurité sociale. Le numéro gratuit 3919 va également être mis en place afin de recueillir la parole et accompagner les victimes dans leurs démarches ainsi qu’une application "pour faciliter l’assistance aux victimes de cyber-harcèlement et cyber-violence."

Des mesures répressives plus adaptées

Alors que les débats et les prises de position sur l’âge minimum du consentement sexuel se multiplient, le chef de l’Etat a tranché, fixant la majorité sexuelle à 15 ans. Un projet visant à lutter contre les violences sexuelles et sexistes sera également mis en place en 2018. Dans le cadre de cette nouvelle loi, le harcèlement de rue sera "verbalisable immédiatement avec un montant dissuasif." Enfin, le délai de prescription pour des victimes mineures devrait passer de 20 à 30 ans.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.