Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Vidéo : Oscar Pistorius rejoue la nuit du drame

Pour la famille, scandalisée par la diffusion publique de ces images, cela constitue "une invasion dans l’intimité". Crédit : Capture d

La chaîne australienne Channel 7 a diffusé dimanche 6 juillet des images où figure Oscar Pistorius rejouant la scène qui a coûté la vie à sa petite amie, Reeva Steenkamp. Une vidéo qui n'aurait pas dû être rendue publique.

Une vidéo troublante montrant Oscar Pistorius rejouer la nuit du 13 au 14 février 2013, durant laquelle il a tué sa petite amie Reeva Steenkamp, a été diffusée par la chaîne australienne Channel 7 dimanche 6 juillet. Elle a été réalisée par l’expert américain Scott Roder, à la demande de l’oncle de Pistorius.

Selon un porte-parole de l’athlète paralympique, ces images ont été filmées afin d’obtenir une animation médico-légale, mais ont été obtenues illégalement par la chaîne. Pour la famille, scandalisée par la diffusion publique de ces images, cela constitue "une invasion dans l’intimité". Interrogé par la South African Press Association, l’avocat Brian Webber n’excluait pas de déposer plainte.

Dans cette vidéo, tournée dans la maison de l’oncle de l’athlète, on le voit marcher sans ses prothèses, feintant de tirer un pistolet avec sa main levée, portant une femme des toilettes jusqu’en bas des escaliers. Pistorius y apparaît plus rapide et agile qu’il n’a été décrit durant le procès, débuté le 3 mars dernier à Pretoria. Des images éloquentes, qui n’ont pourtant pas été utilisées lors des audiences, pour des raisons non communiquées.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Anne-Yasmine Machet
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.