Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La présence d'une femme voilée dans "Playboy" fait polémique

Noor Tagouri est la première musulmane voilée à figurer dans "Playboy"

Dans un dossier spécial, le magazine "Playboy" fait figurer pour la première fois une musulmane voilée, à savoir la journaliste américaine Noor Tagouri. Un choix qui n'a pas fait l'unanimité...

Playboy poursuit sa métamorphose. Après avoir abandonné les photos de femmes dénudées, le magazine américain consacre dans son nouveau numéro un article consacré aux "renégats" de 2016. Des hommes et des femmes qui "vont changer votre façon de voir les affaires, la musique, le porno, la comédie, les jeux vidéo et plus" et "risquent tout, même leurs vies, pour leur passion".

Parmi ces figures inspirantes, Noor Tagouri, une journaliste travaillant pour le site Newsy, qui est la première femme voilée à apparaître dans le magazine. "Je m'habille peut-être différemment - je porte un voile et ne quitte jamais mon sweat - mais le fait que je sois une storyteller, une conférencière, un entrepreneur, et toujours moi-même, a permis d'ouvrir des portes à des centaines de gens", déclare la jeune femme de 22 ans dans l'interview. Un entretien dans lequel elle aborde autant les préjugés auxquels elle a été confrontée que la difficulté à dépasser le plafond de verre.

 

Une photo publiée par Noor Tagouri (@ntagouri) le

Si certains ont salué l'apparition de la reporter, d'autres ont déploré qu'elle s'associe avec un magazine ayant fait de l'objectification de la femme sa spécialité. "Playboy a activement oeuvré contre la libération des femmes et le mouvement féministe aux Etats-Unis parce qu'il proposait une alternative à ce que racontait le média", affirme Nishaat Ismail sur le site de The Independant, tout en qualifiant d'inacceptable "le torrent de haine qu'elle a reçu sur les réseaux sociaux". La version américaine de Slate, au contraire, défend la jeune femme : "accuser 'Playboy' de contrôler les vies des femmes tout en débattant sur le droit d'une musulmane à partager son histoire est très hypocrite".

LIRE LA SUITE
N.R.
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.