Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Arabie Saoudite : une femme arrêtée pour avoir porté une minijupe

Une femme arrêtée pour avoir porté une minijupe en Arabie Saoudite

Après avoir publié une vidéo d’elle vêtue d'une jupe sur les réseaux sociaux, les autorités saoudiennes ont arrêté la jeune femme jugeant sa tenue "indécente".

Le 16 juillet 2017, un mannequin prénommé "Khulood" a été arrêté par la police saoudienne pour avoir partagé sur son compte Snapchat une vidéo d’elle en minijupe. Sur ce court clip, relayé sur Twitter, on aperçoit la jeune femme en train de se balader dans le village historique d'Ushaiqer, situé à quelques kilomètres de la capitale Ryad, les cheveux détachés et en jupe courte. Quelques heures après la publication, les autorités ont ouvert une enquête pour la retrouver et l'ont arrêté. Elle est accusée d’avoir pris des photos alors "qu’elle portait des habits indécents, manquant ainsi de respect et violant les enseignements de l’islam, ainsi que les traditions et les coutumes du pays". En Arabie Saoudite, les règles vestimentaires sont strictes et les femmes doivent se couvrir le corps et les cheveux.

Selon un porte-parole de la police saoudienne qui se serait adressé aux médias du pays, Khulood aurait reconnu avoir visité le site historique en compagnie d’un gardien masculin mais aurait affirmé que les images ont été postées sur les réseaux sociaux à son insu. Pour l’heure, la jeune femme doit être transférée devant un représentant de la justice qui décidera d'engager des poursuites et de la libérer ou non. 

Voici la vidéo en question : 

LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.