• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Une étude révèle que vivre sans Facebook rendrait plus heureux

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook

Une étude intitulée "Quitter Facebook conduit à un plus grand niveau de bien-être" et menée par l'Université de Copenhague révèle que Facebook nuirait à notre bonheur.

Terminé les inbox et le scroll sans fin sur notre fil d'actualité... Facebook compromettrait notre bonheur. C'est en tout cas ce que révèle l'étude "Quitter Facebook conduit à un plus grand niveau de bien-être" réalisée par l'Université de Copenhague sur plus de 1000 participants. Ces derniers ont été divisés en deux groupes : le premier était censé arrêter toute activité sur Facebook tandis que l'autre devait continuer à utiliser quotidiennent le réseau social, et ce, pendant une semaine. A l'issue de cette étude, les résultats montrent que 88% des membres du premier groupe se sont déclarés "heureux", contre 81% du second groupe. Certes, un écart très mince.

Toutefois, l'étude met en avant le fait que 55% des personnes du groupe qui utilisaient Facebook seraient beaucoup plus sujets au stress et que 40% d'entre eux enviraient leurs amis et auraient l'impression d'être moins heureux qu'eux. A contrario, les participants sans Facebook aurait tendance a être davantage concentré et ont même déclaré qu'ils perdaient moins de temps qu'avant.

 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.