Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Les trois suites d'"Avatar" seront tournées en Nouvelle-Zélande

Les trois suites d

La suite d'"Avatar" de James Cameron se décomposera en trois films en 3D qui seront filmés l'un après l'autre en Nouvelle-Zélande et sortiront chaque année à partir de 2016.

James Cameron a conclu un accord avec le gouvernement néo-zélandais pour tourner la suite d'Avatar en Nouvelle-Zélande. Chaque film sera doté d'un budget d'au moins 300 millions d'euros. La préproduction a déjà démarré. Le réalisateur a choisi ce pays en raison du professionnalisme des équipes de production sur place, du savoir-faire en matière d'effets spéciaux et des subventions apportées par l'Etat, qui représenteront jusqu'à 25 % du budget. Une partie du premier Avatar, sorti en 2009, avait déjà été tournée là-bas et c'est une société néo-zélandaise, Weta Digital, qui avait géré les effets spéciaux.

Le Premier ministre néo-zélandais John Key a déclaré qu'il était heureux que le tournage se déroule sur leurs terres car cela "démontrera au monde que la Nouvelle-Zélande est un endroit formidable pour faire des films." Il a ajouté : "Nous devons être plus qu'un pays avec des côtes d'agneaux et les All Blacks." Ce tournage devrait avoir des retombées touristiques positives, comme lors du tournage de la trilogie du Seigneur des anneaux. Pourtant, le gouvernement s'était montré réticent à augmenter ses subventions, fin 2012. Pour que l'accord soit conclu, James Cameron a acheté une maison près de Wellington, la capitale, et entamé des démarches pour obtenir un permis de résidence.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Mélanie Caous
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.