Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Tinder : l’appli possède des centaines de données sur vous

"Voulez-vous coucher avec moi ce soir ?"

Une journaliste du "Guardian" a demandé à Tinder de lui envoyer toutes les données que l'application possédait sur elle. Et a reçu près de 800 pages d’informations. Vous avez dit flippant ?

Et si une marque savait tout de vos préférences sexuelles ? La journaliste Judith Duportail, inscrite sur Tinder depuis 2013, s'est demandée quelles données l'application pouvait bien avoir sur elle. Elle a donc demandé à Tinder de lui transférer les fichiers la concernant. Surprise, elle a alors reçu 800 pages d'informations sur elle : les lieux de ses connexions, la tranche d'âge des hommes qui l'intéressent, son métier et le détail de tous ses messages privés. Au total, elle s’est connectée 920 fois, a eu 870 interactions et échangé 1700 messages. "Alors que je parcourais mes données page après page, je me suis sentie coupable. J'étais impressionnée par le nombre d'informations que je divulguais volontairement : sur mon travail, les lieux que je fréquentais, des photos mais aussi mes goûts musicaux et culinaires", écrit-elle dans The Guardian.

Tous concernés…

En dévoilant ses recherches, Judith Duportail lève le voile sur un sujet qui s’adresse à tout le monde : "L'appli a 800 pages d'informations sur moi, et probablement sur vous aussi si vous êtes l'un de ses 50 millions d'utilisateurs". Selon Olivier Keyes, expert en analyse de données à l’université de Washington, le nombre d’informations que possède Tinder n’est pas étonnant : "Je suis horrifié mais absolument pas surpris par cette quantité de données. Chaque application que vous utilisez régulièrement sur votre téléphone possède le même type d'informations. Facebook a aussi des milliers de pages sur vous!", a-t-il confié à The Guardian.  

Une intimité mise à nu

Ce n’est pas la première fois que Tinder est pointé du doigt. En juillet dernier, une étude avait révélé que l’application de rencontres possédait un nombre colossal d’informations, parfois très intimes, que les membres du service n'ont pas conscience de divulguer au quotidien. Le risque ? Que ces données soient un jour révélées publiquement ou utilisées à des fins publicitaires. Vous l’aurez-compris, il vaut mieux réfléchir à deux fois avant d’envoyer un message à son match…

LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky

Dans cet article :

Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.