Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

The Sun : comment le tabloïd anglais s’est offert un coup de pub gratuit

The Sun : le tabloïd anglais s’est offert un coup de pub gratuit

La célèbre “Page 3 girl“ dénudée du tabloïd anglais The Sun, attendue tous les jours par de nombreux lecteurs, a disparu ce mardi 20 janvier... pour mieux revenir jeudi matin. Alors vrai coup de pub ou mensonge par omission ?

Mardi 20 janvier, la presse française et étrangère a relayé unanime une info de taille : The Sun, quotidien le plus vendu en Angleterre après le Daily Mail (et dont l’actionnaire principal est Rupert Murdoch), allait abandonner une tradition extrêmement populaire mais surtout très sexiste pour tout humain normalement constitué : la “Page 3 girl“, soit la jeune fille nue (chaque numéro une nouvelle) exhibant sa poitrine en Page 3, tous les jours, depuis 1970.
Alors qu'elle avait disparu du jour au lendemain sans préavis (et sans commentaire des principaux intéressés), la rumeur s'est propagée comme une trainée de poudre : la jeune fille topless aurait plié bagage pour de bon. Eh bien non. Deux jours plus tard, la voici de retour, Nicole, 22 ans, tout sourire et toute poitrine dehors. Une parution accompagnée d’un communiqué moqueur de la part de la rédaction de The Sun : “Nous tenons à nous excuser au nom des journalistes qui ont passé les deux derniers jours à parler et à écrire sur nous.“

Alors vrai coup de pub, ou mensonge par omission ? En tout cas, de l’autre côté de la Manche, la Page 3 du Sun continue de déchaîner les passions. Elle possède ses fervents défenseurs, mais aussi ses détracteurs, comme les activistes féministes du collectif No More Page 3, qui avaient lancé une pétition pour l’interdire, et étaient même descendues dans la rue à plusieurs reprises l’année dernière. Leur pétition, profitant également de ce buzz, en ligne sur le site Change.org, cumule déjà plus de 237 000 signatures.

Les hommes qui condamnent cette célèbre page ne sont pas en reste non plus. Le comédien Richard Herring a décidé de “combattre les tétons par des tétons“ en lançant un drôle de mouvement sur Twitter : il a publié un cliché du sien accompagné du hashtag #sunmannips

LIRE LA SUITE
Céline Puertas
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.