Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Tess Holliday : sa campagne #SimplyBekini fait polémique

Tess Holliday, Tess Holliday plus size, Tess Holliday Simply Be, Simply Be campagne, Tess Holliday polémique, Tess Holliday buzz, Tess Holliday grande taille

Le mannequin plus size Tess Holliday a posé en maillot de bain pour la marque "Simply Be". Avec cette campagne, elle encourage les femmes à s'assumer. Une initiative positive qui pourtant agace les spécialistes au Royaume-Uni.

Tess Holliday fait parler d'elle. Avec sa taille 54, l'Américaine est le premier mannequin plus size à avoir signé dans une agence – celle de Milk Model Management. Ronde et fière de l'être, elle assume sans complexe ses formes et est une influence pour de nombreuses femmes qui n'ont pas confiance en elles. ###Twitter### Voilà pourquoi la marque Simply Be a fait d'elle son égérie pour sa nouvelle campagne été 2015, dans laquelle elle pose en maillot de bain deux pièces. Une pub positive qui encourage toutes les femmes à s'assumer et à se préparer pour la saison estivale. Grâce au hashtag #SimplyBekini, la campagne a pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux et invite les femmes à se prendre en photo en maillot de bain. "Pour être prête pour la plage, tout ce dont une femme a besoin est d’enfiler un maillot de bain ! Le corps parfait n’existe pas et les femmes sont leurs plus féroces critiques" a déclaré Tess Holliday sur Twitter.

Une campagne critiquée

Seulement, cette campagne ne semble pas être du goût de tout le monde. Une semaine après sa diffusion, un animateur de télévision britannique a estimé que la publicité mettant en scène le mannequin plus size devait être interdite. Pour le docteur Steve Miller, "toutes les campagnes mettant des mannequins plus size en scène sont irresponsables et mettent la vie des gens en danger. La seule chose que cette ces campagnes font aux femmes, c’est de provoquer des risques pour leur santé" a affirmé le spécialiste dans The Mirror. Dans son entretien avec le journal, le docteur Miller a également rappelé que "l’obésité menait au cancer, à l’AVC, aux maladies cardiaques".
Une polémique qui intervient peu de temps après la campagne Saint Laurent Paris, finalement censurée par l’autorité de la régulation de la publicité du Royaume-Uni pour avoir mis en scène un mannequin jugé "maladivement maigre". A l’heure où les normes de beauté prennent un nouveau tournant, il est bon de se demander où sont les limites et les dangers concernant le poids des mannequins.



Découvrez la vidéo de la campagne "Simply Be" ci-dessous :

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.