Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Soudan : la chrétienne condamnée à mort puis relâchée a été de nouveau arrêtée

Née au Soudan de père musulman, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a été élevée par sa mère chrétienne orthodoxe. Crédit : AFP

La chrétienne soudanaise Meriam Ishag, condamnée à mort pour apostasie puis relâchée, a de nouveau été arrêtée alors qu'elle s'apprêtait à quitter le Soudan avec son mari.

La chrétienne soudanaise de 26 ans Meriam Ishag, qui avait été condamnée à mort pour apostasie puis relâchée, a de nouveau été arrêtée. La jeune femme s’apprêtait à quitter le Soudan avec son mari Daniel Wani, un citoyen américain, à l’aéroport de Khartoum. "La sécurité nationale l’a arrêtée avec Daniel", a déclaré un proche de Meriam Ishag à l’AFP, précisant qu’ils ont ensuite été emmenés dans des locaux du puissant Service national de renseignement et de sécurité (NISS). Mère d’un garçon de 20 mois et d’un nourrisson né en prison, on ne connaît pas encore le sort qui sera réservé à ses enfants.

Née au Soudan de père musulman, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a été élevée par sa mère chrétienne orthodoxe. La charia (en vigueur au Soudan) interdisant les conversions, elle avait été condamnée à mort le 15 mai après qu'un groupe d’hommes affirmant être des proches de Meriam l’avait poursuivie en justice. La jeune femme avait alors assuré ne les avoir jamais connus. Elle avait également été condamnée à 100 coups de fouet pour "adultère", car une union entre une musulmane et un non-musulman est considérée comme une infidélité selon l’interprétation soudanaise de la loi islamique. "Elle n’a jamais été musulmane de sa vie", avait pourtant indiqué dans un communiqué le père Mussa Timothy Kacho, vicaire épiscopal de Khartoum.

Le verdict avait fortement indigné en occident, notamment auprès des organisations de défense des droits de l’Homme. Une pétition lui réclamant la vie sauve avait été mise en ligne sur le site change.org et près d’un million de signatures avait été récoltées. La cour d’appel avait finalement annulé sa condamnation lundi 23 juin.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Anne-Yasmine Machet
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.