• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La fin de notre civilisation est proche selon la NASA

Selon la NASA, notre civilisation n

Une étude financée par la NASA et publiée le 16 mars 2014 révèle que notre civilisation "moderne et industrielle" pourrait disparaître dans les prochaines décénnies. En cause ? La surexploitation des ressources et l'inégale répartition des richesses.

Comme les Mayas avant nous, la fin de notre civilisation telle que nous la connaissons pourrait arriver bientôt. Selon une étude financée par le Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA relayée le 15 mars 2014 par le quotidien britannique The Guardian, notre civilisation moderne et industrielle serait même condamnée à disparaître dans les prochaines décénnies, car elle est aussi complexe et fragile que les précédentes civilisations. Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs, dirigés par le mathématicien Safa Motesharri, ont pu étudier les facteurs à l'origine du déclin des précédentes civilisations (la population, l'eau, le climat, l'agriculture et l'énergie) en se basant sur un modèle appelé "HANDY" ("Human and Natural DYnamical").

Selon les scientifiques, "la rareté des ressources provoquée par la pression exercée sur l’écologie et la stratification économique entre riches et pauvres ont toujours joué un rôle central dans le processus d’effondrement. Du moins au cours des cinq mille dernières années." En clair, une surexploitation des ressources naturelles combinée à une trop forte disparité entre riches et pauvres est généralement la cause de la chute d'une civilisation. Les Mayas, par exemple, ont accéléré leur propre fin notamment à cause de la déforestation et de la culture intensive du maïs. Les chercheurs de l'étude ont présenté, pour leur part, deux scénarii possibles. Première hypothèse : "Les élites consomment trop, ce qui conduit à une famine parmi les roturiers, ce qui finalement cause l’effondrement de la société" et à "la disparition des travailleurs." La seconde hypothèse est un "scénario catastrophe qui repose sur la surconsommation des ressources qui entraînerait un déclin des populations pauvres, suivie par celui, décalé dans le temps, des populations riches."
Dans tous les cas, selon le mathématicien Safa Motesharri, cet effondrement est "difficile à éviter." Heureusement, les scientifiques finissent sur une note plus positive en donnant deux pistes pour tenter d’échapper à ce déclin. "Les deux solutions-clés sont de réduire les inégalités économiques afin d’assurer une distribution plus juste des ressources, et de réduire considérablement la consommation de ressources en s’appuyant sur des ressources renouvelables moins intensives et sur une croissance moindre de la population", peut-on lire dans l'étude, qui a été jugée assez crédible pour être publiée dans le "très sérieux "Elsevier Journal Ecological Economics"", explique The Guardian.

--> Retrouvez l'étude ici.
--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
M.C.
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.