• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Scarlett Johansson et SodaStream : la collaboration qui fait polémique

Scarlett

En devenant l'égérie de SodaStream, une marque de machine à soda israélienne, Scarlett Johansson a été vivement critiquée par l'ONG Oxfam qui reproche à la compagnie d’avoir implanté une usine dans une colonie de Cisjordanie. De quoi enflammer la Toile.

Scarlett Johansson est au cœur d'une polémique. Depuis qu'elle est devenue l'égérie de la marque israélienne SodaStream, spécialisée dans les machines domestiques pour réaliser des sodas, le 10 janvier dernier, la belle actrice américaine est vivement critiquée.

En première ligne, l’ONG luttant contre la pauvreté Oxfam, dont Scarlett est pourtant l’une des ambassadrices depuis 2007, l’accuse de s'être associée à la marque israélienne SodaStream qui a construit l'une de ses usines dans la colonie israélienne de Cisjordanie Ma'ale Adumim. "Oxfam respecte l'indépendance de ses ambassadeurs. Oxfam considère que le business en provenance des colonies alimente la pauvreté et va à l'encontre des droits de la communauté palestinienne […] [Nous sommes] opposés à tout commerce en provenance de ces colonies qui sont illégales au regard du droit international", a expliqué l'ONG dans un communiqué. Quoiqu’il en soit, Scarlett Johansson n’a pas supporté d’être accusée de s’immiscer dans le conflit israélo-palestinien et a répondu à Oxfam dans une tribune publiée dans le Huffington Post américain vendredi 24 janvier (retrouvez l’article ici) : "Je n'ai jamais voulu être la figure d'un quelconque mouvement social ou politique dans le cadre de mon contrat avec SodaStream […] Je suis partisane d'une coopération économique et sociale entre Israéliens et Palestiniens. SodaStream est une entreprise engagée pour l'environnement. Elle construit un pont pour la paix entre Israël et la Palestine en employant des salariés des deux pays, qui ont les mêmes salaires et les mêmes droits. C'est ce qui se passe tous les jours dans leur usine de Ma'ale Adumim", a déclaré l’actrice. Malgré ses explications, les photos publicitaires de l’actrice ont fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux en reprenant le slogan de la marque : “Set the bubbles free” ("Libérez les bulles") et en y ajoutant “Palestinians can wait…” ("Les Palestiniens peuvent attendre…").

"Soutien au conflit grâce au travail bénévole// Libérez les bulles, les Palestiniens peuvent attendre."

"Scarlett Johansson : elle n’est pas avocate des droits de l’homme, mais elle l’est pour Oxfam."

"Cet appareil SodaStream ira très bien dans ma cuisine."

La publicité sera diffusée pour la première fois le soir de la grande finale du Superbowl le 2 février prochain. Regardez cette publicité ici :

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.