Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Quand Donald Trump réclamait des photos dénudées de Kate Middleton

Quand Donald Trump réclamait des photos dénudées de Kate Middleton.

En 2012, Donald Trump avait suggéré dans un tweet que Kate Middleton laisse les paparazzis la photographier topless pendant ses séances de bronzage.

Alors que Donald Trump recevait Theresa May, la première ministre britannique, à la Maison Blanche plus tôt cette semaine, les internautes en ont profité pour ressortir un ancien tweet que le nouveau président des Etats-Unis avait publié en 2012 au sujet de Kate Middleton. A l’époque, la jeune femme avait été photographiée topless pendant ses vacances sur une île privée. Ces photos volées avaient fait scandale et les paparazzis à leur origine encouraient d’ailleurs 1 an de prison ferme ainsi qu’une amende de 38 000 £ (environ 44 600 €). Donald Trump, qui n’était "que" businessman à l’époque, avait alors invoqué la liberté d’expression (qu’il considère étonnamment moins depuis qu’il est devenu président) pour réclamer des photos dénudées de bonne qualité à Kate Middleton. Voyez par vous même :

"Qui ne voudrais pas prendre une photo de Kate Middleton et gagner beaucoup d’argent en espérant qu’elle bronze topless ? Allez Kate !"

Un tweet qui refait surface et qui passe assez mal quand on sait que Donald Trump devra rencontrer la famille royale britannique plus tard cette année. Si la Reine Elizabeth II ainsi que les princes William et Harry devront faire acte de présence et respecter le protocole, on comprendrait totalement que Kate Middleton n’en fasse pas autant. 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.