Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Quand des voleurs utilisent Pokémon Go pour racketter leurs victimes

Pokémon Go, le nouveau jeu Nintendo lancé le 7 juillet 2016 en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis, ne cesse de faire des ravages… et c’est effrayant.

C’est la Pokémon mania… Moins d’une semaine après son lancement, c’est un franc succès pour Pokémon Go, le nouveau jeu (pour mobile) à réalité augmentée. Le but ? Attraper des personnages franchisés par Nintendo dans divers endroits de la vie réelle. Jusque-là, rien d’anormal. Le problème ? Quelques délinquants dans le Missouri aux Etats-Unis ont utilisé l’application pour localiser des victimes potentielles, et les racketter. Non ce n’est pas un scénario de film. La police explique simplement que quatre voleurs (armés) auraient réussi à les piéger grâce à une balise… Poke Stop (lieu vers lequel les dresseurs se ruent pour récupérer des pokeballs, potions et autres).

Un vrai traquenard qui aurait attiré plusieurs amateurs du jeu. Malgré l’identification des suspects, les forces de l’ordre ont appelé à la vigilance dans un communiqué : "Si vous utilisez cette application (ou des similaires) ou si vous avez des enfants qui y jouent, nous vous demandons, s'il-vous-plaît, de faire attention si vous prévenez des étrangers de votre future localisation." La date de sortie française n’a pas été encore communiquée… et on ne s’en porte que mieux.

LIRE LA SUITE
Sarah Jobert

Dans cet article :

Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.