• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Quand Apple et Facebook proposent à leurs employées de congeler leurs ovules

Quand Apple et Facebook proposent à leurs employées de congeler leurs ovules

Apple va bientôt faire comme Facebook : proposer à leurs employées de geler leurs ovocytes afin qu’elles n’aient pas à choisir entre leur carrière et leur vie de famille. Ils veulent attirer des femmes dans un secteur essentiellement masculin.

Faut-il choisir entre sa carrière et sa vie de famille quand on est une femme ? En janvier prochain, Apple va rejoindre Facebook sur sa nouvelle initiative : proposer à ses employées la congélation de leurs ovocytes en couvrant les frais, comme le rapporte NBC News. En effet, les entreprises veulent inciter les femmes à privilégier leur carrière car, jusque-là, elles n'engagent que deux hommes pour une femme.

Si les deux firmes américaines n’ont pas confirmé les faits à l’AFP, il semblerait qu’elles rembourseraient jusqu’à 20 000 dollars de frais pour cette procédure (qui coûte au moins  10 000 dollars et 500 dollars en plus chaque année pour la conservation des ovules). Facebook a déjà intégrer la congélation des ovules à la couverture médicale que l’entreprise paie déjà, comme l’exige la loi des États-Unis. Selon Philip Chenette, un spécialiste dans la fertilité à San Francisco, prendre en charge cette initiative serait une sorte de récompense pour l’engagement des femmes et leurs sacrifices. Cela serait la solution pour mettre les femmes et les hommes sur le même pied d’égalité dans le monde du travail sans que l’horloge biologique n’intervienne.

Ce n’est pas la première fois que les entreprises de la Silicon Valley font des offres généreuses pour attirer et garder les talents. Mais la proposition aux femmes de congeler leurs ovules est une nouveauté qui laisse penser à certains que les femmes sont davantage incitées, de cette manière, à sacrifier leurs années pour enfanter en échange d’une promotion. Sur son blog, l’année dernière, Gleen Cohen, le co-directeur de l’école de droit à Harvard dans le domaine du droit de la santé et de la bioéthique a affirmé : "Est-ce que les potentielles femmes associées accueilleraient cette initiative dans le sens qu’elles pourraient travailler dur sachant qu’elles pourront se reproduire plus tard si elles le désirent ou prendraient-elles cela comme une alerte selon laquelle la compagnie pense qu’être enceinte et travailler en tant qu’associer est incompatible ?". D’autre part, congeler des ovocytes pose des questions éthiques et morales qui dérangent encore certaines personnes. Pour surfer sur cette tendance, EggBanxx, le premier service qui aide les femmes à financer cette procédure, organise des soirées pour essayer de faire changer les esprits récalcitrants...

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Nolyne Cerda

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.